Une culture de résistance + Interview de Isabelle Attard : la radicalité est obligatoire

Nous devons laisser l’amour nous pousser à l’action - Comment Isabelle Attard est passée d’archéozoologue, de directrice de musée à députée puis à anarchiste ?

par Les Indiens du Futur.
Mis à jour le dimanche 28 juillet 2019

Voici quelques beaux textes et vidéos issus du blog Floraisons :

« Mais quand les gens se battent, là c’est quelque chose ! Ça attire l’attention et à juste titre puisque c’est quelque chose de réel. Ce n’est pas juste le jeu symbolique du « Oh ça me fait du bien, j’ai ma pancarte et tout » Eh bien, j’en ai rien faire de ça. Si ce n’était pas inutile, je préfèrerais largement une belle manifestation, pacifique, polie. Personne n’est mis en danger, personne n’est blessé, personne n’est arrêté ou frappé par un flic, et pas une seule fenêtre est cassée… Idéal ! À part que ça ne fonctionne pas de cette façon. »
John Zerzan

https://www.youtube.com/watch?v=C88k4dByEg4

« Il faut pas oublier que la première des violences, c’est celle que mon frère a subie. Aujourd’hui la France est dans un délit de justice.[...] On n’avait pas le droit de tuer mon petit frère, mon frère n’avait pas le droit de mourir le jour de ses 24 ans. Ça fait deux ans que mon frère a été tué, les gendarmes ont toujours pas été mis en examen.[...] C’est cette violence-là qu’il faut dénoncer, la violence appelle à la violence. Nous sommes devant le système le plus puissant qui sont l’État et la Justice qui ont déclaré la guerre à la famille Traoré, qui ont fait des soldats malgré nous. »
Assa Traoré

« Notre planète est en train de mourir. À vrai dire, elle se fait écarteler et tailler en pièces. Nous sommes au bord d’un effondrement biotique total.[...] Et c’est 500 millions d’années d’évolution qui disparaissent. Nous manquons de terre saine, nous sommes à court d’espèces, et nous à court de temps. Nous devons vraiment nous mettre à penser comme un mouvement de résistance sérieux car il s’agit d’une guerre. Je sais que ça fait 10000 ans que ça dure et que ça fait partie de notre quotidien. Les lumières fonctionnent, les placards sont pleins, mais c’est bel et bien une guerre. Et s’il reste quelqu’un sur Terre dans un siècle pour regarder en arrière, il ou elle se demandera : « Mais putain c’était quoi notre problème ? Pourquoi nous ne nous sommes pas battus de toutes nos forces au moment où notre planète était en train de crever ? » Vous aimez tous et toutes quelque chose, sinon vous ne seriez pas ici. Quoi que vous aimiez, cette chose est menacée. Aimer est un verbe. Nous devons laisser cet amour nous pousser à l’action. »
Lierre Keith

https://www.youtube.com/watch?time_continue=58&v=oq01unBEVyI

« À une époque où les fruits de la science menacent de mettre fin à toute vie humaine, où le capitalisme moribond semble capable de tout emporter avec lui, nous nous trouvons plus à même de vouloir découvrir les origines ultimes de ce cauchemar »

« Je pense que ça en fait aussi partie. Je veux dire que s’ils comprenaient réellement ce qui s’est passé en Irlande, ils prendraient position et se placeraient du bon côté ici, car nous nous sommes identifiés très étroitement dans notre lutte pour l’égalité, et dans notre lutte contre l’oppression.
En réalité toute l’inspiration de notre mouvement des droits civiques il y a dix ans provient du mouvement des Noirs américains. Et cela ressemble à la situation à laquelle nous sommes confrontés chez nous, où notre population est opprimée avec l’aide active de notre propre population. Nous trouvons ça très triste. »

« Mais vous savez, c’est là qu’intervient le Pouvoir. Je veux dire que les hommes de classe supérieure oppriment à la fois les hommes et les femmes. Chaque homme opprime les femmes. Ils ont la chance le pouvoir opprimer la femme qu’ils ont épousée, leur filles.
En regardant plus loin, cela suggérerait que vous souhaitez un changement complet de société ?
Oh complètement. Un changement de classe, absolument »

« Si résister à la culture dominante est la dernière chance de nous sauver, alors nous avons besoin d’une culture de résistance. »

https://www.youtube.com/watch?v=KjCzurJJ9fw

À quoi sert l’Assemblée Nationale ? Qui détient réellement le pouvoir ? Qui fait la loi ? Qu’est-ce qui cloche avec les élections et la représentation ? Qu’est-ce que l’Anarchie ?

Pour ce podcast, nous avons fait le voyage jusque chez une personne qu’on avait très très envie de rencontrer, et qu’on remercie pour son accueil. Nous rencontrons Isabelle Attard, qui a travaillé comme députée française écologiste de 2012 à 2017 et qui prépare la sortie de son livre Comment je suis devenue anarchiste qui paraîtra en septembre 2019.

Cette discussion est organisée en deux parties, dans un premier temps plutôt consacré à l’antiparlementarisme, la critique du système représentatif, et dans un second temps au biocentrisme, et la critique de la civilisation. Comment Isabelle Attard est-elle passée d’archéozoologue, de directrice de musée à députée puis à anarchiste ? Elle nous décrit ici la façon dont le pouvoir corrompt, son parcours personnel, ses illusions, ses déceptions, les compromissions, les mensonges, les mécanismes du pouvoir, le mythe du progrès, la déconstruction de son regard sur la démocratie représentative. Elle affirme avoir brassé de l’air à l’Assemblée Nationale avec son groupe parlementaire pour de bien maigres résultats dans une situation d’urgence écologique où la civilisation industrielle et le patriarcat rendent « verte » la destruction du vivant. Selon Isabelle, le peu de radicalité et de féminisme dans le mouvement écolo est navrant.

L’Anarchie, permet la remise en cause de toutes les formes de dominations et de trouver la juste place de l’espèce humaine au sein de la communauté du vivant. Aujourd’hui la radicalité est obligatoire parce que sinon on fait une réflexion qui ne va pas jusqu’au bout et on ne pourra jamais évoluer dans un sens positif. Cette remise en cause philosophique et politique est belle et c’est même certainement notre seule source d’espoir.

- Lire l’article complet et très intéressant sur le blog

- https://www.floraisons.blog/


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft