Des peuples autochtones déclarent la guerre au pillage capitaliste et minier

Les peuples indiens en première ligne pour la défense de leurs territoires contre le développement et ses mines

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mardi 5 novembre 2019

Voici quelques exemples de la détermination des peuples indigènes en Amérique du Sud. A nous de lutter aussi ici en Europe car tout est lié, et les multinationales qui pillent les régions indigènes sont bien de chez nous et sont liées au capitalisme et à la civilisation industrielle, à un système écocidaire à arrêter au plus vite.
Ce sont les mines qui détruisent les mondes vivants partout, ici et là-bas, pour alimenter la boulimie perpétuelle de la Croissance, pour nourrir le business juteux, désastreux et illusoire des éoliennes et parcs photovoltaïques industriels.

Le peuple Munduruku se déclare « prêt pour la guerre » contre les industriels

Au Brésil, les Munduruku sont un peuple guerrier qui lutte depuis plusieurs siècles pour la défense de leur territoire de plusieurs centaines de milliers d’hectares de forêt protégée au Brésil (Amazonie). Vendredi 27 septembre, une centaine de Munduruku ont bloqué une rencontre qui devait avoir lieu dans la petite ville d’Itaituba (État du Pará) entre orpailleurs, députés et membres du gouvernement autour du thème de l’exploration minière dans la région. C’est à cette occasion qu’ils ont lu un message vibrant que les leaders ont rédigé ensemble face aux représentants du gouvernement. Communiqué dont Mr Mondialisation se fait aujourd’hui le relai pour que leurs voix portent également en dehors du Brésil.
(...)
ous sommes prêts pour la guerre que vous nous déclarez et nous voulons vous prévenir qu’ici dans notre territoire de la Mundurukânia, occupée depuis plusieurs siècles par nos ancêtres, où nous trouvons sur tout le Tapajós des traces et des signes de Karosakaybu et Muraycoko, personne n’entrera pour exploiter, détruire et tout transformer en marchandises et en argent. Il est enfin venue l’heure pour le Gouvernement d’appliquer les lois que vous-même avez écrites et chasser les envahisseurs de nos terres. Cela fait plus de 20 ans que nous dénonçons les exploitants forestiers et les orpailleurs pariwat et nous devons toujours agir seuls.

- Voir l’article complet

Le peuple Munduruku se déclare « prêt pour la guerre » contre les industriels

L’appel des Mapuches à se lever comme jamais auparavant

23/10/2019, Déclaration publique du coordinateur Arauco Malleco
(traduction approximative de l’article Los mapuche llaman a levantarse como nunca)

A travers une déclaration publique, le coordinateur mapuche Arauco Malleco lance un appel pressant aux communautés mapuches pour qu’elles se lèvent plus fort que jamais avec des revendications territoriales. Dans cette lettre, ils appellent également à créer de nouveaux ORT (organismes de résistance territoriaux) pour lutter contre l’ennemi commun qui appauvrit Wallmapu.

COMMUNICATION PUBLIQUE DU COORDINATEUR ARAUCO MALLECO :

À notre peuple nation mapuche, en solidarité avec le peuple chilien en lutte, en tant que coordonnateur Arauco Malleco, nous déclarons ce qui suit :

- Kiñe : Que, face à l’éclatement du peuple chilien contre l’ordre établi, les institutions bourgeoises oppressives et leurs pratiques néolibérales, nous sommes en premier lieu solidaires des revendications sociales justes qui, même si nous comprenons bien, n’ont pas de direction politique de la gauche révolutionnaire, elles représentent le cri juste et digne d’un peuple opprimé par des politiques néolibérales qui avaient déjà provoqué des crises en raison de la cupidité et de l’ambition des puissants, qui n’hésitaient pas à imposer leur politique néolibérale, extractive et prédatrice au sang et au feu, détruisant ainsi les territoires. et les droits des personnes en général.

- Epu : Que, dans le cadre de ces luttes imprégnées de rébellion, de rage et de dignité, nous revendiquions le droit légitime de rébellion du peuple chilien opprimé, la gouvernance néolibérale imposant des politiques économiques au seul bénéfice de grands groupes économiques et que, lors des mobilisations, ils ne réagissent pas avec une répression féroce contre la résistance, conduisant même les militaires dans la rue, qui dans leur histoire ne font que charger le génocide du peuple Mapuche et massacrer la classe ouvrière et le Les secteurs populaires organisés et ceux qui n’en ont pas honte affichent toujours les mains pleines de sang sous la dictature de Pinochet, toujours dans le but de protéger l’oligarchie oppressante des Chiliens et des Mapuches.

- Küla : Dans ce même contexte et compte tenu de la lutte de notre peuple mapuche, nous appelons à la continuité avec plus de force dans le différend territorial et à la résistance au pouvoir bourgeois, comme nous le faisons depuis plus de deux décennies .

Travaillez et combattez sans trêve et sans crainte jusqu’à l’éviction totale des forestiers, des centrales hydroélectriques et de tous les autres investissements capitalistes protégés dans ce régime colonial, dont l’objectif n’est atteint que par les manifestations de résistance et les organisations qui en résultent de notre peuple nation Mapuche unis dans une proposition politique et révolutionnaire pour la libération nationale mapuche, basée sur nos lignes stratégiques pour la reconstruction nationale à travers la résistance et le contrôle territoriaux.

- Meli : Sans aucun doute, ce processus de libération nationale mapuche sera mieux envisagé lorsque les opprimés du peuple chilien commenceront à soulever un véritable projet de gauche de racines et de représentation populaire, des travailleurs et des révolutionnaires, qui ne tombe pas déjà sous les formes Fatigué de faire de la politique, avec des chefs pseudo petits-bourgeois, des traîtres et des laquais représentés par le Front large et la nouvelle majorité.

- Kechu : Enfin, nous appelons le peuple de la nation mapuche à poursuivre la reconstruction, à poursuivre le processus, à renforcer et à accroître la résistance en créant de nouveaux ORT et de nouveaux groupes de combat. Continuer avec le contrôle territorial et les revendications légitimes et la défense de notre Wallmapu. Nos meilleures salutations envers le mécontentement des opprimés, qui rejoignent nos actions « utopiques », nos actions de résistance contre les véritables ennemis, les capitalistes, les puissants ! La lutte mapuche concerne le territoire et l’autonomie nécessaires à la reconstruction nationale, posant ainsi les fondements d’une véritable libération nationale mapuche.

 !!! La libération nationale mapuche ne sera possible qu’avec la libération du peuple chilien

 !!! WEUWAIÑ - MARRICHIWEU !!! COORDINATEUR ARAUCO MALLECO.

Post de Meyer Lansky le 25 oct :
Chili : 7e journée de révolte et d’affrontements hier à Santiago contre Pinera et l’occupation militaire. Attaque d’un hôtel de luxe et d’une compagnie de téléphonie. En territoire Mapuche sabotage d’antennes relais. Les autoréductions continuent.


- à rapprocher de ces autres luttes :


1 Message

  • Des peuples autochtones déclare la guerre au pillage capitaliste et minier Le 28 octobre à 13:16, par Camille Pierrette

    Au Chili, les femmes indigènes résistent à la destruction du vivant :
    Résistances de femmes mapuche lavkenche au modèle forestier chilien - Le réseau d’organisations de femmes de Tirúa, au centre sud du Chili, déploie des stratégies pour maintenir la vie dans un territoire fragilisé par l’invasion massive de plantations d’arbres, une invasion que les politiques de l’État continuent d’encourager.

    Depuis 2014, les femmes sont devenues des actrices pertinentes du changement dans leur territoire, elles ont pris position à partir de leurs résistances quotidiennes et en utilisant leur intuition dans la génération de solutions. Leur pensée constitue une critique radicale des modes de développement et une proposition centrée sur une autre façon de déployer la vie. Tous les jours, elles distribuent des semences de résistance et protègent la biodiversité. Les femmes du Réseau protègent et propagent les principes de l’iltrofill mongen (respect de tout ce qui est vivant) et elles constituent une réponse au modèle extractiviste des plantations.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft