Grève partout : des lycéens bloquent et appellent à la grève le 5 décembre !

Texte d’un appel venu de Toulouse - Ca craque de partout ! Les facs se mobilisent - Elargissons les fissures

par Auteurs divers.
Mis à jour le mercredi 4 décembre 2019

Voici plusieurs textes sur les actions des lycéens et lycéennes :

🔥 CA CRAQUE DE PARTOUT ! 🔥

(un post avec Vidéo de Cerveaux non disponibles)

Nous relayons ici cet appel, entièrement rédigé par des lycéens toulousains, ou de nombreux blocus ont lieu depuis plusieurs jours, comme dans de nombreux établissements en France. Qu’il s’agisse de la précarité du monde étudiant, du monde du travail ou de la retraite, les lycéens seront touchés dans leur vie par l’ensemble de cette précarité qui tue ! Voici leur communiqué (et vidéo)

"LYCÉENS.NES, DÈS LE 5 DÉCEMBRE, GRÈVE GÉNÉRALE, NATIONALE ET ILLIMITÉE.

Lycéens.nes, nous sommes concerné.es, nous aussi nous avons notre mot à dire !
Pour la grève du 5 décembre, nous devons tou.tes agir contre les inégalités et les réformes instaurées par le gouvernement.

- Réforme du lycée :
La loi Blanquer oblige à choisir une spécialisation dès la seconde, mais d’un lycée à l’autre les options ne sont pas les mêmes et toutes ne sont pas disponibles. Cela crée une inégalité totale entre lycéen.nes. Cette réforme reste encore vague aux yeux de tout le monde, personne ne sait vraiment comment vont se passer les épreuves, ce qui fait beaucoup plus de stress !

- Parcoursup :
Il n’y a pas assez de place en fac, pas assez de salles, pas assez de profs. A la rentrée certain.es étudiant.es n’auront pas de place, peut être toi l’an prochain !

En 2019, 60% des bacheliers ont vu leurs vœux refusés. Où est l’égalité des chances ?

- Précarité étudiante :
Depuis la rentrée certain.es étudiant.es n’ont toujours pas touché leurs bourses. Il faut une réévaluation de leur montant mais aussi un traitement plus rapide et plus efficace. La précarité étudiante tue, tou.tes n’ont pas les moyens de se loger et de se nourrir.

- Réforme des retraites :
Au lieu de pouvoir partir à la retraite à l’âge de 62 ans, nous serons obligés de travailler jusqu’à 64 ans minimum, car oui, ce chiffre peut encore augmenter !
De plus, la retraite par points que veut imposer le gouvernement va pénaliser nos parents, nos profs... et nous aussi un jour !

CONNAISSEZ VOUS ANAS ?

Étudiant en sciences politiques, Anas, 22 ans, s’est immolé le 8 Novembre dernier devant le CROUS de Lyon.
Un acte hautement symbolique et politique puisqu’il écrit « J’accuse Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué ».
Par ce geste désespéré il dénonce la précarité étudiante que lui et tellement d’autres subissent.
Sa tentative de suicide est une réponse à la violence de l’état qui abandonne les étudiant.es et créé sciemment une inégalité sociale.

Dans la revendication de son acte, Anas a écrit ces lignes : « mon dernier souhait, c’est aussi que mes camarades continuent de lutter, pour en finir définitivement avec tout ça. »

PARTOUT EN FRANCE, FAISONS NOUS ENTENDRE !
Sortons dans la rue pour dénoncer les absurdités et les inégalités dès le 5 décembre…
Et le 6, on continue !
Nous voulons VIVRE et non SURVIVRE.
LUTTONS POUR NOTRE AVENIR !

Elo et ses ami-e-s

et aussi : Vent de révolte chez les lycéens : vers une tempête le 5 décembre ? - Depuis 10 jours, il ne se passe quasiment pas un jour sans qu’un lycée connaisse des mobilisations. Une insubordination de la jeunesse qui relève la tête à l’approche du 5 décembre.

Grève partout, la précarité ça tue !

💢 5 DÉCEMBRE - TENTATIVE CLASSIQUE D’INTIMIDATION AUPRÈS DES LYCÉENS

(post de Rouen dans la rue le 4 décembre)

Conformément à sa vocation première, le pouvoir fait tout son possible pour empêcher que la fièvre du 5 décembre ne s’étende. De nombreux sites universitaires ont été fermés à Paris pour empêcher que les étudiants se rencontrent et s’organisent.
L’offensive continue en direction des lycéens. Les proviseurs alertent les parents sur les blocages de lycée : « les bloqueurs sont violents » peut-on lire sur un message envoyé aux parents d’élèves d’un lycée Parisien. Il a trouvé la meilleure solution pour que rien ne se passe : gardez vos enfants chez vous.

Si ça ne suffit pas, il pourra toujours appeler des policiers qui sauront faire usage de leur LBD comme à Massy la semaine dernière.

Il en faudra sans doute plus encore pour forcer les lycéens à la passivité.

🔴 BLOCUS LYCÉEN - JOURS 2

(par Lille Insurgé)

Ce mardi, blocus au lycée Montebello à Lille.

Les flics empêchent le deuxième jour de blocage du lycée Queneau.

Le 5 décembre se prépare. La mobilisation s’étend dans les lycées de la métropole.

NOTE : y a un an, les flics ont fortement brutalisé les lycéens qui se révoltaient, cette fois vont-ils descendre dans la rue plus nombreux ? Vont-ils avoir davantage de soutien ?

Sauvez la planète, sauvez vous : travaillez moins, travaillez mieux !

🚫 TOLBIAC FERMÉ ! 🚫

(post de Cerveaux non disponibles)

A 22h ce lundi, la présidence de Paris 1 a envoyé un mail aux étudiants pour les prévenir que « par mesure de précaution et de sécurité », le centre de Tolbiac, emblématique depuis les mobilisations étudiantes de 2016 et 2018, sera fermé jusqu’à « nouvel ordre ». Une Assemblée Générale était prévue demain pour lutter contre la précarité étudiante et contre la réforme des retraites. La présidence de la Fac redoute que Tolbiac devienne à nouveau un bastion de la révolte étudiante, le tout dans un contexte de grève générale ! Pour continuer à s’organiser, les étudiants de Tolbiac appellent à se rendre à l’AG du mercredi 4 à la Sorbonne à partir de 12H en Amphi Champollion.

Suite via Désobéissance Ecolo Paris :
A 22h ce soir, la direction de la fac de #Tolbiac annonce la fermeture jusqu’à nouvel ordre... Dis donc, on dirait que ça commence à flipper ! 🔥⌚️

✊️ Riposte immédiate suite à la fermeture de Tolbiac
Rassemblement DEVANT la fac demain matin 10h.
https://facebook.com/events/2272945...

Après la fac de #Tolbiac hier, la présidence de Paris 1 fait fermer le centre du Panthéon-Sorbonne. On ne sait pas trop si on doit s’en réjouir (les étudiants sont libérés pour préparer le 5 et la grève) ou le déplorer (les AG ne peuvent plus se tenir dans les facs, ce qui est une forme de répression).

- Complément de Cerveaux non disponibles, mardi 3 décembre :

Dans une volonté évidente d’empêcher les #étudiants de se réunir en AG, Georges Haddad président de Paris 1 a fait fermer 3 sites Universitaires aujourd’hui :

  • #Tolbiac
  • Cassin
  • Lourcine
  • edit : l’institut de géographie aussi

L’entrée de Panthéon Sorbonne a été gardée par la #police avec fusils mitrailleurs pour contrôler les sacs et les cartes d’étudiant.

Mais une AG sauvage a réussi a avoir lieu devant Cassin !

Après les flashball contre les lycéens comme a Massy, voilà maintenant des fermetures de fac pour empêcher les étudiants de s’organiser... Mais jusqu’où ira le pouvoir ?

5 décembre et au delà, on va faire simple

La journée de grève du 5 décembre s’annonce déjà comme une réussite du point de vue des forces mobilisées. Un nombre impressionnant de bases syndicales sont en ordre de bataille, tous secteurs confondus, privé et public. Mais l’expérience récente des mobilisations de ce type – contre la Loi Travail I et II en 2016 et 2017, puis contre la casse du rail et la sélection à l’université en 2018 – incite à pousser au-delà des formes traditionnelles du mouvement social. Et puis surtout, les Gilets Jaunes sont passés par là et il semble désormais impossible de revenir au format classique de l’alternance entre des manifestations bien encadrées et des négociations bien pourries.
- suite sur 5-6-7-8 : Après les ronds-points, le grand pont !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft