Drôme, la députée LREM Alice Thourot porte et vote la loi « anti-casseurs » sans tabou

Alice Thourot est une larbin servile du régime, et fière de l’être !

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mercredi 6 février 2019

En ce moment, le régime et ses alliés (merdias, Les Républicains, Rassemblement National...) veut vite vite imposer un loi dite « anti-casseurs », et il se trouve qu’une députée LREM de la Drôme, Alice Thourot, est rapporteuse à l’assemblée nationale de ce texte liberticide de plus.

Elle déclare l’avoir voté et porté sans tabou, et que : « c’est un objectif républicain de lutter contre la violence ».

Alice Thourot est beaucoup plus inquiète des destructions d’objets et des quelques violences portées par des manifestant.e.s contre des flics dans des circonstances d’insurrection que par les nombreuses brutalités policières et mutilations exécutées sur ordre du régime et de ses dirigeants LREM.
Bien sûr, cette députée LREM Alice Thourot, comme toutes celles et ceux qui ont voté le texte, se contrefout des brutalités structurelles exercées par le système capitaliste et antidémocratique qu’elle défend bec et ongles grâce aux brutalités policières et aux lois répressives.
En Drôme, notez que les députées LREM Celia de Lavergne et LR Emmanuelle Antoine ont voté POUR.

Valence, manifestation gilets jaunes mardi 5 février : des gens qui ont la rage !

- Voici quelques articles qui critiquent cette loi dite "anti-casseurs" :

Les vrais casseurs sont à l’Elysée, banderole

Comme pour le terrorisme, où l’état d’urgence, censé être exceptionnel, fini par être inscrit dans le droit commun, le régime pond une loi de circonstance, censée s’appliquer à des cas très réduits, mais qui finira comme d’habitude par réprimer de manière très large.
Les régimes autoritaires prennent toujours prétexte de quelques faits rares pour créer la peur et faire voter des lois répressives supplémentaires qui au passage valident les pratiques policières illégales en cours.

les dispositifs existants sont déjà hyper-répressifs et permettent une répression brutale et féroce

En réalité, les dispositifs existants sont déjà hyper-répressifs et permettent une répression brutale et féroce, comme on a pu le constater partout en France depuis novembre, et aussi avant lors des résistances aux lois Travail ou dans les quartiers populaires.
Si nécessaire, toute latitude est déjà donnée aux flics et aux juges pour réprimer en masse. Par exemple, les flics ne se privent pas d’obéir aux ordres illégaux, et visent la tête, mutilent, etc.

Ces nouvelles lois répressives servent à faire peur, à gesticuler politiquement pour faire croire que les politiciens tyrans agissent, et évidemment à quand même rajouter de nouvelles couches de répressions pour tenter de détruire toute velléité de révolte.

Tag Valence manifestation 2 février : les casseurs sont là, derrière

L’exemple type : le fichage ADN

On a pu constater ce type d’évolution vers toujours plus de personnes concernées avec le fichage ADN.
Au départ, les flics et les politiciens nous disaient, « n’ayez pas peur, ce fichage ADN ne va concerner que les violeurs récidivistes ». Avec cette ruse il n’y a pas trop de résistances, et même la plupart approuvent et votent les yeux fermés.
Ensuite, plus ou moins discrètement, des modifications sont faites, des habitudes sont prises, et à peu près n’importe qui qui se fait arrêter peut se voir imposer un fichage ADN !
Et si on refuse ce fichage, on court le risque d’être condamné (parfois, la cour européenne des Droit de l’Homme donne tord à la france).

- Voyez ces quelques articles édifiants sur le sujet :

Ca risque d’être pareil avec cette loi « anti-casseurs », le tyran brutal Castaner nous dit que ça concernera au max 50, 100 ou 300 personnes (les chiffres varient suivant ces déclarations), qu’il n’y a pas à s’inquiéter.
Et, petit à petit, cette loi « anti-casseurs » s’appliquera si besoin à de plus en plus de personnes, et ils lui ajouteront des amendements pour être plus large et plus répressif, etc.

Tag Valence manifestation 2 février : les vrais casseurs sont actionnaires

Le totalitarisme est en marche depuis longtemps

En réalité, l’objectif du régime et de ses alliés est de tenter de réduire les contestations à des manifestations inoffensives, et d’avoir les moyens d’arrêter toutes celles et ceux qui seraient un temps soit peu offensifs ou désobéissants.

La députée LREM Alice Thourot et les autres députés godillots sont les petits rouages infâmes de ce renforcement du cadre répressif inhérent à l’Etat, au capitalisme et aux institutions anti-démocratiques en place qui vont avec et les servent.
D’un côté le rôle de ces députés est ridicule, ils ne sont que des pantins au service du gouvernement et du chef de leur groupe parlementaire, de l’autre ils sont dangereux et participent activement à la propagande générale qui veut enfumer les peuples en les gardant dans les ornières mortelles du système destructeur en place qui se cache derrière les déclamations sans cesse répétées de « notre république, notre démocratie ».

N’oublions pas que l’Etat est toujours policier et coercitif, il est totalitaire par nature (il veut contrôler la totalité de nos vies, par les lois et la répression), c’est un machin bureaucratique centralisé au service de l’ordre des riches et des puissants.
Nouvelles lois répressives ou pas, nous sentons vraiment nos chaînes et la brutalité de la matraque seulement quand on se bouge pour s’émanciper et exiger démocratie réelle, justice sociale, justice écologique...

On peut rester obéissant, se concentrer sur sa « réussite » matérielle, ses loisirs et sa survie, consommer et jouir tranquillement pour les moins pauvres, ou galérer et subir pour les plus pauvres, on ne craindra rien, et il n’arrivera rien. Sauf que le système en place continue sa destruction du vivant et du climat, sa destruction sociale, et que tout le monde, même les riches, si des insurrections énormes n’arrivent pas rapidement, se prendra à terme un gros retour de bâton sur la gueule qui laissera tout le monde sur le carreau.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft