Drôme : visite de la porte parole du gouvernement à Bourg de Péage

Les membres du gouvernement aiment à passer dans la Drôme, nous nous aimons les accueillir

par CamilleClaudel.
Mis à jour le lundi 25 novembre 2019

Ce vendredi 22 novembre, la porte parole du gouvernement était de passage dans la Drôme, pour venir une fois de plus distiller la propagande gouvernementale concernant, entre autres, les retraites.
Il ne nous a pas été possible d’entrer dans la salle. Au moins, les choses sont claires ! Cette fois ci, on ne passe plus.

A la diffèrence de la venue dans notre département de divers député LREM (Lescure concernant la loi PACTE, Pietraszewsk concernant les retraites), et de ministre (Didier Guillaume), lors de laquelle des gilets jaunes avaient pu, sans s’afficher comme tel à l’avance cela va de soi, entrer dans la salle afin d’apporter une parole contradictoire, cette fois-ci aucun d’entre nous n’a pu entrer ! Le jaune est il visible sur nos visages ?
Visiblement, à LREM on ne veut vraiment plus ni nous entendre ni entendre parler de nous.

le 5 décembre nous serons là

C’est donc à bonne distance, derrière un cordon de policiers, dans la froid, que nous avons attendu l’arrivée de la porte parole. La bonne dizaine de véhicules qui composait son cortège n’est évidemment pas passée près de nous. Mais nous avons tout de même chanté ’on est là’. Et il est fort probable qu’elle nous ait entendue, même si elle a été déposé à l’entrée de la salle.
Désormais les membres du gouvernement doivent s’attendre à ce que nous soyons toujours là, où qu’ils aillent. Même si nous ne sommes parfois pas très nombreux, nous sommes là !

Et comme nous avons aussi pu le dire à la député Clapot qui est venue un instant nous parler des retraites (ou plutôt nous répéter la leçon apprise par coeur), le 5 décembre nous serons là, vraiment nombreux cette fois.
Et espérons le, il se pourrait bien que ce soit vraiment le début de fin pour ce gouvernement .


5 Messages

  • Drôme : visite de la porte parole du gouvernement à Bourg de Péage Le 28 novembre à 12:16, par paul breynat

    Cher Etienne,
    En France tout le monde peut s’exprimer : Salafistes, Gilets Jaunes, Zémour ; Le pen, Asselinaut, Soral, Mélenchon extrémisme de tout poil ( 17 candidats à la Présidentielle ) 27 aux Européennes, etc... D’ailleurs on n’entend qu’eux en vérité ! Le plus con égal le scientifique dans L’accès aux média...N’est ce pas cela aussi la fadeur du débat public et la lamentable qualité de la presse , celle aussi dite d’extrême gauche.

    Répondre à ce message

    • Drôme : visite de la porte parole du gouvernement à Bourg de Péage Le 28 novembre à 20:38, par tiramisuviolet

      Sachons retourner la lorgnette pour éviter de regarder le monde par le petit bout
      Si notre démocratie laissait les gens, la grande masse des gens, avoir l’accès à la parole, nous n’en serions pas là. Les élections sont une mascarade : nous avons voté contre la pseudo constitution européiste. Nous l’avons, par un coup d’Etat du parlement. Si on ne le comprend pas, si l’on ne cherche pas un autre système, c’est qu’on n’est pas démocrate. D’ailleurs, je remaque que vous parlez d’élection, citez les Salafistes, Zemmour, Asselineau, etc, mais pas les partis traditonnels : c’est pourtant bien LREM qui se taille la part du lion aux européennes et autres. Pour quelle raison désigner l’accessoire et oublier l’essentiel ?
      Les medias de masse sont aux mains d’une clique financière de plus en plus resserrée en collusion avec le pouvoir politique. Ils sont, je vous rejoins, d’une médiocrité extrême. Tout comme la science est médiocre : intéressez-vous à la structure du conseil d’administration du CNRS, par exemple. Science au service de quelques-uns, c’est-à-dire du capital mortifère. Titre de scientifique largement usurpé. Techniciens, ingénieurs, tout au mieux, car peu comprennent les fondements philosophiques de la science (voyez, par exemple « La structure des révolutions scientifiques de Thomas Kuhn). Le passage de l’héliocentrisme à la physique galiléenne, puis newtonienne, puis relativiste et quantique, sont d’abord de nature philosophique, avant de recevoir une traduction scientifique. Même les mathématiques sont sous-tendues par le politique : pas de statistiques en grandes dimensions sans le Big Data !
      Mengele torturait scientifiquement. La science est une méthode, pas une doxa, pas un credo. Elle est parfaitement miscible dans la dictature. Aucun contrôle démocratique sur la direction des sciences ! Comme en Chine ! Macron qui veut aligner la France sur la Chine. Pour sauvegarder l’indépendance nationale, il nous faudrait courir derrière la Chine, faire la course compétitive vers le gouffre ! La catastrophe rôde : les extrémistes sont aux manettes.
      Quant aux médias, d’extrême-gauche, puisque vous aimez les étiquettes, si pratiques pour penser dans des cadres tout préformés (alors que tout cela est en pleine recomposition), quant aux médias donc, d’extrême-gauche ou non, leur intérêt provient de leur diversité, non pas du monolithisme des médias industriels. Perso, j’aime bien MCD et le Crestois, etc. Si Ricochets ou les autres médias libres ne vous plaisent pas, tant pis pour vous. Vous êtes de plus en plus une minorité. Nous avons plusieurs milliers de vue par jours, en constante croissance, en raison notamment de certains articles qui sont devenus des références et sont des sources notamment pour la presse « mainstream » qui trouve là l’information qu’elle ne sait pas obtenir elle-même.
      Dernier point : évitons la personnalisation, cher M. Breynat : ça n’apporte rien. Si vous avez des choses à dire, exprimez-vous dans Ricochets : c’est ouvert. Contribuez !

      Répondre à ce message

  • Visite de la porte parole du gouvernement Le 24 novembre à 15:31, par Etienne Maillet

    Une précision : Sibeth Ndiaye n’est pas élue. Mais bien néee. Ce qui lui donne un droit naturel à la parole, semble-il, comme un droit naturel au silence à ceux qui sont mal nés : le plus grand nombre. Sachons retourner la lorgnette pour éviter de regarder le monde par le petit bout.

    Répondre à ce message

  • Visite de la porte parole du gouvernement Le 23 novembre à 14:25, par paul breynat

    C’est rigolo cette propension à croire que l’on a toujours raison.
    Même si je suis contre cette réforme. Pourquoi empêcher les éluE de s’exprimer. Comme pendant le fachisme.ou les gouvernements totalitaires.
    Apprendre à respecter ces interlocuteurs et les différentes pensées cela s’apprend au collège.

    Répondre à ce message

    • Visite de la porte parole du gouvernement Le 23 novembre à 23:31, par mister renard

      les élus empêchent les opposants de s’exprimer, les opposants voudraient empêcher les élus de s’exprimer, le peuple ne comprend pas que les élus ne puissent pas s’exprimer et que les opposants ne puissent pas s’exprimer ....le serpent s’est mordu la queue ....

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft