Deux nouveaux exemples de brutalités policières typiques de la dictature En Marche

Police de la pensée à Metz et harcèlement brutal d’observateurs de l’action policière à Toulouse

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 18 novembre 2019

Voici deux exemples caractéristiques du climat de dictature larvée que le régime Macron et ses bandes armées policières imposent à la population française.

1. METZ : contrôle d’identité pour « mauvaise lecture » !

Voir l’article : Metz : « C’est un livre anti-flics ! », selon la police. Le livre « Dernière sommation » de David Dufresne déclenche un contrôle policier !
Comme dans le roman dystopique fahrenheit 451 (qui a quelques résonances avec le monde actuel...), le macronisme despotique va t-il bientôt brûler des livres interdits, et pourchasser les rebelles lecteurs ?

Extrait :

Assise depuis un quart d’heure, plongée dans sa lecture, Zoé en est extraite par une patrouille de deux policiers. « Ils m’ont demandé une pièce d’identité. », raconte la jeune femme aux cheveux blonds, courts et aux yeux bleus. « J’ai alors demandé : Pourquoi ? ». La première réponse « C’est comme ça ! » ne lui convient pas. Elle insiste et redemande le motif. « C’est votre lecture. », répond le premier agent. Devant son air interloqué, le second justifie : « C’est un livre anti-flics ! ». « Vous l’avez lu ? », ose Zoé. « Pas besoin, on sait ce qu’il fait ce gars-là et commencez pas, sinon c’est la garde à vue ! ». Choquée, Zoé obtempère, fournit sa carte d’identité et se plie à la fouille de son sac. Un exemplaire de “L’anticapitaliste”, hebdomadaire du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), lui vaut d’autres sarcasmes.

METZ : contrôle d’identité pour « mauvaise lecture » !

2. TOULOUSE : nouvelle agression policière contre des observateurs des droits de l’homme

MONTPELLIER : LA POLICE AGRESSE ENCORE DES OBSERVATEURS DE LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
post et vidéo de Montpellier Poing Info :

Depuis des mois, des observateurs de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) accompagnent les gilets jaunes lors des manifestations pour témoigner et documenter des cas de violences policières, notamment à Montpellier. Parmi eux, Camille, insultée par la brigade anticriminalité, placée en garde à vue au G7 de Biarritz et lors de l’acte 45 des gilets jaunes, avant d’être relaxée par le tribunal de grande instance de Montpellier début octobre.

Hier à Montpellier, lors de l’acte 53 des gilets jaunes, un policier, vraisemblablement de la compagnie départementale d’intervention, a pointé son lanceur de balles de défense au niveau du visage de Camille, observatrice de la Ligue des Droits de l’Homme, et de son binôme. Le policer a ensuite planté ses doigts dans les yeux du binôme, lui a donné un coup de pied, puis a sciemment cassé l’appareil photo de Camille.

Les exemples abondent depuis des mois, des années, voir d’autres exemples le 16 novembre 2019, et cette vidéo récente, ou encore ces violences policières contre des journalistes. Et y a aussi les amendes...

Le voile de pseudo-démocratie et de république des droits de l’homme se déchire davantage chaque semaine, révélant la vraie nature totalitaire, brutale et autoritaire de l’Etat et des gouvernements.
Logique, dans une oligarchie élective gangrénée jusqu’à la moelle par le capitalisme et ses lobbies, il ne peut hélas exister qu’une démocratie de façade, qui n’engage que ceux qui y croient et qui permet aux réformistes de tout poil de faire l’autruche et de ne pas s’engager dans l’insurrection pour changer vraiment les choses.
Ainsi, tous qui disent encore « notre démocratie » confortent chaque jour ce régime anti-démocratique monstrueux, ses mensonges, ses crimes et ses manipulations, et entérinent à l’avance les « retours à la normale et à l’ordre » imposés par les gouvernements par la force armée accolée à la puissance des propagandes merdiatiques.

Ajoutons à ça les destructions et aliénations capitalistes, voir Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise !, qui là aussi nous obligent à avoir des critiques et des actions radicales.

- Il est temps de tirer vraiment toutes les conséquences de cette situation, par exemple :

  • ne rien demander aux gouvernants, mais imposer leur destitution
  • ne plus attendre des « solutions » d’en haut, mais s’organiser pour construire notre autonomie politique et économique
  • ne plus compter sur les réformismes et les petits pas pour changer la donne, le régime et son monde sont sans pitié, ils n’arrêteront pas, et on n’a plus le temps (catastrophes climatiques, écologiques et sociales oblige) de se contenter de miettes
  • destituer l’économie et le capitalisme au lieu de seulement s’en prendre à certaines conséquences (pollution, finance exacerbée, CAC 40, précarité...), ou se limiter à rejeter l’oligarchie politicienne
  • organiser la résistance, l’auto-défense populaire et l’autonomie localement, tout en participant aux gros coups de pression sur le système global, l’Etat et les grosses structures capitalistes

#revolutioneverywhere

- Autres articles sur la question de la démocrature :

En bonus, pour celleux qui ont lu jusque là : « Manu rentre chez toi et remballe tes cent balles »
✊ A l’occasion de l’anniversaire de la révolte des Gilets Jaunes, Damien Saez offre sur son site internet une chanson téléchargeable gratuitement

https://www.youtube.com/watch?v=KKOESy_yq3w&feature=youtu.be

« Nous ne retournerons pas à la normalité, car la normalité était le problème »
Echos internationaux entre les révoltes. #Chili #Chile #HongKong


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft