Des menaces de mort de policiers de la BAC envers les Street Medics de Toulouse

Les chiens de garde du régime montrent ce qu’ils sont : des brutes et des barbares

par Auteurs divers.
Mis à jour le lundi 14 octobre 2019

Voici un post qui circule sur FB :
"La BAC prévient les Médics « Si on vous revoie la semaine prochaine, on vous matraque au maximum »"

Des menaces de la BAC envers les "Street Medics de Toulouse."

🤮🤮🤮
Toute ma solidarité avec les Street Medics.

Street Medic Toulouse premiers secours :

"Bonjour à tous, eh bien voilà nous revenons de la manifestation à Toulouse pour l’acte 48 des gilets jaunes et malheureusement nous avons eu affaires à beaucoup de répression envers les manifestants et même envers les passants mais aussi nous mêmes, nous nous sommes faits confisquer (voler) par la BAC nos matériels de protection individuels EPI, sans quoi nous ne pouvons intervenir en toute sécurité auprès des personnes blessées ou gazées, cette pratique est contraire à toutes morales.

Nous avons également été écartés à plusieurs reprises pour que l’on soigne pas des blessures telles que des coups de matraque, blessures par des éclats de grenade désencerclantes ou des personnes souffrantes du gaz.
Nous nous sommes faits retirer notre matériel en bas de l’allée Jean Jaurès par la BAC qui nous on lâché certaines phrases tel que :

  • Aucun des medics présents sur les manifs ne sont compétent-e-s vous ne savez rien faire vous êtes des bons à rien
  • un Medic soigne des blessés mais un Medic à terre ne soigne plus personne.
  • si on vous revoie la semaine prochaine, on vous matraque un maximum et la semaine prochaine on vous bute.
  • vous êtes des repères et des aimants à manifestants, vous n’êtes rien de bon.
  • C’est à cause des medics qu’il y a de la violence car vous stigmatisez la haine et la violence des manifestants envers nous (la police, les fdo)

Etc...

Brutalités de la BAC à Toulouse samedi 12 octobre 2019

Ces mots sont choquants car nous le rappelons nous intervenons sur toutes personnes nécessitant des soins et sans distinction raciale, âges, profession etc.
chaque week-end nous risquons comme les manifestants et tant d’autres nos vies, notre santé en prend un coup et nous savons que plus tard nous paierons le prix, mais nous n’abandonnerons pas nous sommes bénévoles et présents pour tout un chacun, nous allons nous organiser avec tous les medics de France et nous reviendrons encore plus forts.

Force et honneur."

Source ; GJ-Magazine.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft