Ce lundi 10 déc soir, Macron va tout essayer pour nous enfumer

Restons courageux et lucides, résistons aux syndicats, aux merdias et aux partis

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 10 décembre 2018

Macron et ses sbires vont tenter une fois de plus de nous enfumer ce soir à 20h.
Cette fois-ci, ils tentent les grands moyens, en ralliant les syndicats réformistes, les partis et tous les serviteurs empressés de ce système infâme. Ils veulent que ne change que ce qu’il est nécessaire de changer pour que rien ne change !

Ce soir, ils lanceront tous solennellement un appel au calme, à l’unité de la nation et au dialogue, et autres fadaises.

Ils mettront en garde contre les "casseurs", les extrémistes, l’ultra-gauche, les révolutionnaires, les anarchistes, qui veulent profiter de l’occasion pour entraîner les pauvres et innocents gilets jaunes dans quelque chose qui les dépasse.
Mais plus grand monde n’est dupe, on sait où sont nos vrais ennemis, ce sont les extrémistes qui sont au gouvernement, et tout leur sale monde.
C’est trop tard, tout le monde est uni contre votre monde de destruction, de tyrannie et de violences, tout le monde veut tout remettre à plat, sans vous, contre vous s’il le faut.

A la télé, les tyrans mettront en garde contre le blocage de l’économie, la fameuse atteinte à la liberté économique (qui pour eux prime sur tout, sur le droit à la vie et la liberté de se révolter contre un système inique), contre l’augmentation du chômage qui pourrait nous toucher, et diront que les petits commerçants et les artisans vont vraiment souffrir si on continue à perturber l’économie et le gros business obscène des "fêtes de fin d’année", ce grand banquet de marchandises et de destructions fait sur le dos des pauvres d’ici et d’ailleurs, au prix de la destruction du climat et de la nature vivante.

Mais nous ne sommes pas des moutons, nous ne sommes pas dupes

- Extraits de l’article du Monde, où on voit que ce sont toujours les larbins et les gens conciliants et serviles qui sont consultés, et pas les révoltés, pas les concernés :

Le président doit recevoir dans la matinée les organisations syndicales et patronales représentatives, les présidents de l’Assemblée et du Sénat et des élus territoriaux.

Dans la journée, M. Macron recevra, à partir de 10 heures, l’ensemble des forces politiques, territoriales, économiques et sociales « dans ce moment grave que traverse la nation, afin d’entendre leurs voix, leurs propositions et avec pour objectif de les mobiliser pour agir ».

Il s’entretiendra avec Gérard Larcher, le président (Les Républicains) du Sénat, Richard Ferrand, le président (La République en marche) de l’Assemblée nationale, Patrick Bernasconi, le président du Conseil économique, social et environnemental, les présidents des associations d’élus, les responsables confédéraux des syndicats représentatifs (CGT, CFDT, FO, CFE-CGE et CFTC), ainsi que trois organisations patronales (Medef, CPME et U2P).

Ces rendez-vous réguliers – pour l’instant boycottés par la CGT et Solidaires mais auxquels la FSU et l’UNSA sont également conviés – doivent permettre aux partenaires sociaux et au gouvernement de réfléchir ensemble deux fois par semaine autour de cinq thèmes : les transports, le logement, le pouvoir d’achat, l’accessibilité aux services publics et la fiscalité.

Macron appelle aux riches et à leurs complices pour enfumer en direct lundi 10 décembre
Quelle raison ? Les fous sont au Pouvoir

Ils feront sans doute des concessions immédiates, des promesses main sur le coeur pour l’avenir.
Ils lâcheront un peu de lest, juste ce qu’il faut, le minimum
, juste de quoi tenter la division et rallier les éternels traîtres des syndicats réformistes et partis politiques qui alors appelleront tous au retour au calme, au dialogue et à la raison.
Quelle raison ? Les fous sont au Pouvoir, ils ne sont pas dans la rue. Les casseurs et casseuses de banques, de magasins de luxe et de voitures de riches, les barricadiers-dières, les bloqueurs-euses et les manitestant.e.s sont bien plus raisonnables et sages que les tarés violents et jusqu’au boutistes qui sont au Pouvoir politique et économique.


Mais c’est trop tard, beaucoup trop tard, les peuples de France, et même d’ailleurs, se sont réveillés pour de bon, se sont mis debout.

Nous avons parfaitement conscience à présent de votre violence, de vos mystifications, de vos mensonges. Et nous ne voulons plus ni de vous ni de vos systèmes antidémocratiques, terroristes, minoritaires, oligarchiques, violents, centralisés, méprisants, destructeurs, tyranniques, terroristes, archaïques et ridicules.
Nous ne lâcherons rien et nous rejetterons toutes vos tyrannies, quel que soit l’habillage nouveau que vous tenterez de leur coller, toutes vos grosses ficelles pour nous manipuler et nous maintenir sous le joug : merdias, politicailleries, institutions anti-démocratiques, élections de représentants, syndicats réformistes, partis politiques, intellectuels et experts habitués des plateaux tv...

On ne veut ni de vos os à ronger, ni de vos chaînes, ni de vos niches ripolinées en carton pâte.

A présent, le voile s’est déchiré, votre infamie et votre violence sont à nu et notre puissance se lève, votre illégitimité et votre cynisme sont à nu et nos envies de faire en commun sont là, nous avons eu le courage de dire non, de voir la réalité, de nous soulever, de nous parler, d’agir et de réfléchir ensemble, de nous élever, de nous entraider, de souffrir et de pleurer ensemble, et rien ne peut nous faire revenir en arrière ni rentrer à la niche, nous n’avons plus peur, ni de vous ni de vos chiens de garde.

Ni Macron ni aucun autre, on remet TOUT à plat, démocratie directe, une économie (choisir la production, comment on produit, comment on distribue) sous contrôle au service de toutes et tous qui ne détruit ni la nature ni les humains.

Nous ne rentrerons pas à la niche, et nous mangerons des soupes collectives à Noël sur les barricades pendant que vous crèverez de froid dans vos palais doré et vos bunkers bâtis sur le sang de nos frères et soeurs.


- Voir aussi :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft