Appel à rassemblements partout en France mardi 12 novembre, lutter ensemble contre la précarité des étudiants

Pour une juste répartition des richesses, pour la justice sociale

par Auteurs divers.
Mis à jour le lundi 11 novembre 2019

Post FB : Ça y est, la colère estudiantine s’embrase...
Après le choc, la tristesse et la rage causés par l’immolation par le feu d’un étudiant en grande précarité devant de le Crous de Lyon, le syndicat Solidaires Étudiant-e-s appelle à des rassemblements devant tous les Crous (et bâtiments universitaires) de France mardi 12 novembre, et un collectif d’étudiants lillois appelle à bloquer toutes les Facs contre la précarisation des jeunes, et annonce d’ores et déjà le blocage de la Fac de Lille 2 dès mardi !
#GrèveGénérale
#BloquonsTout
#5Décembre
#revolutioneverywhere

La précarité tue. Bloquons les facs.

Université de Lille en Lutte :
Vendredi, un étudiant, un camarade, pour certain.e.s un ami, a décidé de s’immoler par le feu devant un bâtiment du CROUS à Lyon.
Dans une lettre, publiée sur Facebook, il a expliqué son geste par l’extrême précarité de sa situation et met en cause les politiques racistes, libérales et anti-sociales mises en place par les gouvernements successifs. Il accuse explicitement Sarkozy, Hollande, Macron, et l’Union Européenne d’être responsables de son désespoir . Par sa lettre, il empêche les médias et les politiques de dépolitiser son acte, et de le faire passer pour un fait divers.

Sa précarité et sa détresse sociale sont loin d’être des cas isolés. Elles sont même représentatives de la condition sociale des étudiant.e.s. Une condition qui s’aggrave de jour en jour. Baisse des APL, augmentation des frais d’inscription, baisse et flicage des bourses, précarisation des emplois étudiants. Des politiques mises en place depuis plusieurs années, affectant des millions de personnes. 9,2 millions de pauvres dans le pays. Des politiques qui brisent, isolent, détruisent, tuent.

Depuis 2 jours, nous sommes rempli.e.s de tristesse, de colère, de rage. Des sentiments partagés par de nombreux et nombreuses camarades qui se reconnaissent dans ces conditions de vie dégradées.

Il est pour nous inenvisageable qu’un retour à la normale ait lieu ce mardi. Le choc est trop rude. Il est impossible pour nous de retourner en cours, de faire comme si de rien n’était, tant que les étudiant.e.s continueront à être laissé.e.s à l’abandon, mis.e.s en danger et réprimé.e.s socialement.

Il n’y aura donc pas de retour à la normale. Il n’y aura pas d’appel au calme. La situation est devenue trop grave.

A l’université de Lille, des étudiant.e.s ont décidé de bloquer la faculté de Lille 2 ce mardi. François Hollande, directement accusé par notre camarade, doit y tenir une conférence à 14h30. Maintenir cet évènement serait pour nous une provocation, une insulte.

Nous appelons l’ensemble de nos ami.e.s, nos camarades, étudiant.e.s, précaires, et plus largement toutes les personnes qui ne supportent plus que les riches vivent en paix quand les pauvres meurent, à bloquer les facs du pays en solidarité avec notre camarade et tous.tes les précaires.

Nous rassembler, discuter, témoigner de nos situations. Faire éclater notre colère, car notre rage est nécessaire.

A Lille : Rendez-vous Mardi 12 novembre, dès 6h30, devant Lille 2 et à 13h devant le CROUS, 74 rue de Cambrai.

« Vive le socialisme, vive l’autogestion, vive la sécu. »

Ce vendredi 8 novembre en début d’après-midi, un camarade de Solidaires étudiant-e-s Lyon a tenté de s’immoler par le feu devant le bâtiment du CROUS à Lyon.

Par cet acte désespéré et politique, il a voulu alerter sur ses conditions précaires d’étudiant redoublant, privé de bourse, dans un système universitaire toujours plus libéralisé.

Solidaires Etudiant-e-s et l’Union syndicale Solidaires appellent nationalement à des rassemblements sur les lieux d’études, devant les CROUS le mardi 12 novembre. À défaut d’antenne du CROUS, nous appellons à des rassemblements devant les préfectures et sous-préfectures.

Nous vous invitons à vous rapprocher des syndicats Solidaires Etudiant-e-s pour les informations des rassemblements dans votre ville ou à vous référer à la liste mise à jour sur nos différents réseaux sociaux.

A Lyon, nous vous invitons à 10h, au 59 rue de la Madeleine, siège social du Crous Lyon Saint-Etienne, lieu où notre camarade a commis cet acte politique, pour nous retrouver ensemble, rester soudé-e-s, créer des solidarités et pour lutter contre ces conditions de vie déplorables.

Toutes les organisations qui luttent contre la précarisation de la vie étudiante ou dans le monde du travail, qui se battent pour une autre répartition des richesses sont les bienvenues.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux, et pour reprendre les mots de notre camarade : "Vive l’autogestion, vive le socialisme, vive la sécu"

Plus que jamais, continuons la lutte !

Solidaires Etudiant-e-s et l’Union syndicale Solidaires appellent nationalement à des rassemblements sur les lieux d’études, devant les CROUS le mardi 12 novembre

- Relayons partout cet appel de SOLIDAIRES

Etudiant.e.s, gilets jaunes, fonctionnaires, chômeurs, musulman.e.s, toutes et tous concernés par la stigmatisation et la précarité.
Le système capitaliste impitoyable et destructeur encouragé à fond par ce gouvernement ne s’arrêtera pas si on le laisse faire.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft