Tout le monde a le droit de participer à la révolution

par Nadège.
Mis à jour le lundi 26 novembre 2018

Je suis surprise par le peu d’engouement (que dis-je par le mépris ? le dédain ?) affecté par la classe des gens de gauche, ultra-gauches, anarchistes et autres libertaires que je côtoie régulièrement, envers les gilets jaunes.

  • Ah oui, ceux que nous sommes sensés représenter dans nos luttes.
  • Ah oui, ceux que nous voyons de loin au fond de la tranchée.
  • Ah oui, ceux que nous voyons de loin pendus comme des singes au camion benne.
  • Ah oui, ceux que nous voyons de loin installer les décos de noël de nos villes et villages.
  • Ah oui, ceux que l’on voient de loin nettoyer les sols de nos hôpitaux et nos cantines.
  • Ah oui, ceux que nous voyons de loin travailler dehors en hiver.

Ah oui ceux là .....ils ne vont tout de même pas s’émanciper, s’exprimer, se défendre !

Ou alors c’est parce qu’ils sont d’extrême droite car :

  • ils sont illettrés,
  • ils n’ont même pas la conscience d’exister,
  • ils n’aiment pas la politique,
  • ils votent parfois pour une blonde en signe de contestation,
  • ils ne mangent pas bio,
  • ils mangent de la viande deux fois par jour,
  • ils vont au mac do et au centre commercial,
  • ils regardent TF1,
  • ils vont à la chasse,
  • ils croient aux chefs,
  • Ils respectent les forces de l’ordre,
  • ils aiment les couleurs bleus, blancs et rouges,
  • ils n’écoutent que des populistes.

Oui, ils sont le peuple criant fort, parlant mal, puant, violent même parfois. Leurs mots ne sont pas toujours grandiloquents. Leur vision du monde est souvent celle que la télé leur offre.
Mais sur ces ronds points, ils sont solidaires, ils sont Debout, ils sont en lutte, ensemble. Les automobilistes qu’ils filtrent leurs sourient, lèvent le pouce ou les applaudissent en majorité. Ils leur apportent à manger, font klaxonner leur véhicule en geste de soutien.

Ainsi, à LIVRON, quand les CRS ont enlevé les barrages ce 20 novembre à 18h, ils ne se doutaient pas qu’à 18h30 tout serait à nouveau en place. Car ces gens du peuple et ces gens du voyage, avec leurs camions benne à ferraille et leurs petites grues, avaient tout reconstruit et réapprovisionné avec des tonnes de palettes en quelques dizaines de minutes !

  • Fiers de se sentir utiles !
  • Fiers d’être à côté de « nous » !
  • Fiers de ne pas être regardés, pour cette fois, comme des voleurs de poules !

ils sont ce peuple que nous avons tant et tant attendu lors de nos luttes. Ceux que nous appelons et critiquons par la suite car ils ne se lèvent pas.
Et bien ils sont là, dans la rue. Et nous, nous n’ y sommes pas.

Il se passe quelque chose d’important ! Venez voir et discuter sur les ronds points et pourquoi pas rester ensemble, pour une fois, sans se demander de quel côté nous sommes, de quel bord. Et si nous mettions nos différences de côté. Et si on avait le courage du front social dont nous parlions, il y a encore peu. Et si on avait le courage de sortir de notre « entre soi » confortable douillet.

Car sur ces ronds points, nous sommes tous ébahis

  • du plaisir de parler entre êtres humains,
  • du plaisir de ne pas s’abrutir devant la télé,
  • du plaisir de se sentir humain parmi des humains,
  • du plaisir de se sentir tous solidaires,
  • du plaisir d’enfin lutter côte à côte,
  • du plaisir de sentir que notre colère collective est forte comme une révolution...

Une révolution ?

  • Oups et si elle arrivait sans que les militants, pourtant habitués du terrain, ne la voient ?
  • Oups et si elle arrivait sans que les anarchistes et autres libertaires ne la voient ?
  • Oups et si elle arrivait sans que les révolutionnaires ne la voient ?
  • Oups et si elle arrivait sans que les Nuits Debout ne la voient alors que c’est exactement ce qu’ils appelaient de leur vœux pendant leur cinq mois de lutte ?

La nature a horreur du vide il parait, en ne participant pas, nous laissons la place à quoi ?


8 Messages

|

  • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 22:52, par Roger Poulet

    Il n’est pas question de mépriser qui que ce soit.
    Mais les tentatives de l’extrême droite de contrôler le mouvement sont bien réelles et les médias adorent mettre en valeur les quelques leaders autoproclamés. Il faut sauver le soldat Macron !Quoi de mieux qu’un épouvantail ?
    Le mieux est d’être présents et de ne pas leur laisser occuper tout le terrain.
    Le banquier-président est arrivé en 18 mois à susciter un sentiment de rejet quasi général.
    Le mieux pour lui serait de céder la place.
    Une crise politique vaut toujours mieux qu’une crise sociale.

    Répondre à ce message

  • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 22:05, par Buddug

    Au XIXe siècle, dans les mines du nord de la France, on appelait jaune les casseurs de grêve, les traitres à la cause prolétaire. Sans faire de parallèles douteux, il revient aux jours à venir de déterminer si les gilets jaunes sont populaires ; ou si le PEUPLE n’est pour eux/elles qu’une fable qui masque la défense d’intêrets individuels.

    J’en ai rien à foutre des fautes d’orthographe, des obédiences et des habitudes des personnes. Je n’ai certainement pas la prétention de croire que la révolution se fera uniquement grâce à ma famille politique. Je m’en fout qu’on soit les premier.e.s.

    C’est juste que la tendance fortement nationaliste de ce mouvement m’effraie.

    Répondre à ce message

  • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 13:45, par Breynat Paul

    Bonjour, On connait cette histoire
    On marche sur l’Élisée comme les ligues en 1930
    Ou la marche de Mussolini
    Ou un débouché politique comme Poujade et on élit Jea,n, Marie Le Pen Député en 1956
    Continuez et on aura Marion Maréchal à 30% au prochaine élection et au deuxième tour ..
    Cela marche toujours comme cela Bolsonaro au Brésil ou Trump au Usa( avec le teeParty, les jaunes américains)
    Continuez
    Paul Breynat
    Chateauravel gmail.com

    Répondre à ce message

  • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 11:43, par Camille Pierrette

    ça s’étand :
    Jonction par la grève entre gilets jaunes et gilets rouges
    Raffinerie Total : 150 travailleurs de la CGT rejoignent les gilets jaunes

    Ce matin, à la raffinerie de la Mède, près de Marseille, la jonction entre gilets jaunes et gilets rouges s’est bien opérée. Non seulement, la raffinerie de la Mède est toujours en grève, depuis mercredi midi, il n’y a plus aucune sortie de produit, mais ce sont aussi près de 150 travailleurs de l’UD CGT 13 qui ont rejoint les gilets jaunes, avec leur gilets rouges, au rond point de la Mède au piquet de grève devant Total la Mède.

    Répondre à ce message

  • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 10:35, par PapyWeb

    LE CHANT DES PARTISANS REMANIE POUR LES GILETS JAUNES

    Ami, soupçonnes-tu le racket des élites sur nos peines ?
    Ami, entends-tu les voix fortes du pays qu’on déchaîne ?
    Ohé, délaissés, oubliés et exploités, c’est l’alarme.
    Bientôt le macron connaîtra la démission et les larmes.

    Montez vers Paris, descendez des collines, camarades !
    Sortez de la peur, têtes hautes, gilets jaunes en brigades.
    Ohé, policiers déposez les boucliers, venez vite !
    Ohé, profiteurs, attention à l’Elysée ; ça s’effrite...

    C’est nous qui briserons les barreaux des prisons financières.
    Les taxes à nos trousses et l’macron qui nous pousse, la misère.
    On veut un pays où les gens au creux des lits font des rêves.
    Ici, on nous ment, on nous casse et on nous pille, nous on crève...

    Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
    Ami, gilet jaune, Citoyen, sort de l’ombre, prends ta place.
    Demain, le début d’un destin au grand soleil sur nos routes.
    Chantez, compagnons, gilets jaunes la vérité nous écoute...

    Ami, entends-tu ces voix fortes du pays qu’on déchaîne ?
    Ami, soupçonnes-tu le racket des élites sur nos peines ?

    Source...

    Répondre à ce message

    • Tout le monde a le droit de participer à la révolution Le 23 novembre 2018 à 11:40, par heyopibe

      Le mouvement des gilets jaunes est hétérogène et pour avoir fait 400 km de barrage en barrage, les revendications exprimées sur les banderoles et sur les gilets jaunes sont tout de même très limite homophobe, agiste voir raciste quand chaque drapeau bleu blanc rouge représente plus une france aux français qu’un peuple uni par ses origines diverses.
      Le mouvement est en train d’évoluer et nous verrons ensemble ce qu’il est capable dans son hétérogénéité. (voir à ce sujet le discours à Saint Nazaire)
      rendez-vous demain 24 novembre pour en savoir plus... Mais beaucoup de ce qui est appelé gauchiste, syndicaliste qui pour beaucoup sont toute l’année mobilisé.es seront dans la rue en gilet jaune ou pas.

      Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft