Nantes : qui a tué Steve ?

La police et toute la chaîne de commandement du régime responsables - Les députés LREM complices et indécents

par Camille Z.
Mis à jour le mardi 30 juillet 2019

Il est confirmé que Steve est mort noyé à cause de la police, voici quelques réactions pertinentes glanées sur internet :

- Post de N Caseaux :

Surréaliste. Tandis que le régime Macron rend particulièrement manifeste le caractère inique et antidémocratique de notre soi-disant démocratie, en réprimant violemment toutes les contestations auxquelles il fait face, en mutilant, en éborgnant et même en tuant en toute impunité, en se gavant sur le dos de la population, et alors que nous avons été encouragés, souvent brutalement, à nous habituer à l’intolérable depuis plusieurs décennies, sinon plusieurs siècles, et que nous continuons à nous habituer à toujours plus intolérable, des députés arrivent à affirmer que ce sont eux qui "s’habituent à l’intolérable" parce que des vitrines sont cassées et parce qu’on essaie de les tenir pour responsables de leurs actes. Tranquille. Delirium caniculus ? On ne sait pas. Ce qui est certain c’est qu’ils sont atteints de graves troubles psychiatriques et qu’il faudrait les interner de toute urgence.

- Post de Cerveaux non disponibles :

Le jour de l’annonce de la mort de Steve, des dizaines de députés LREM signent une tribune dénonçant "l’intolérable auquel ils doivent s’habituer". De quoi parlent-ils ? D’une pauvre vitrine brisée d’un local LREM !

L’intolérable auquel NOUS, nous refusons de nous habituer, c’est :
- Des morts : Steve, Zineb, Adama...
- Des mutilés et des blessés par milliers
- Des GJ fichés à l’hôpital
- Des Lycéens mis à genoux et humiliés
- Une justice politique ayant perdue toute indépendance

Alors les députés LREM, vous qui n’avez eu aucun mot, aucune pensée, pour Zineb ou pour Steve, faites bien attention à votre indignation mal placée. On ne l’oubliera pas de si tôt.

- Post de Nantes Révoltée :

QUI A TUÉ STEVE ?

« Il ne peut être établi de lien entre l’intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço », Édouard Philippe, Premier Ministre, 30 juillet.

Le corps de Steve reposait depuis 38 jours dans le lit de la Loire, à quelques mètres seulement de la terrible charge policière du 21 juin. Juste en contrebas de la grande grue jaune, des jeux d’enfants et des attractions touristiques de l’île de Nantes. C’est un bateau navette de transport en commun qui l’a retrouvé. Ce sont les Nantais qui l’on retrouvé. Pas les autorités qui étaient chargées de le faire depuis des semaines.

A Nantes, en 2019, la police blesse et tue des personnes qui dansent, le soir de la fête de la musique. Le pouvoir est en guerre contre la jeunesse. Contre la fête. Contre la joie. Contre la lutte. Contre la vie même.

Aujourd’hui, on ne peut que s’incliner face à l’immense douleur de la famille et des amis du défunt, et espérer qu’ils puissent trouver des réponses.

Ce mardi 30 juillet, à 16H20, le premier ministre Edouard Philippe intervient sur les écrans. Tout honte bue, dans une intervention laconique sur un ton monocorde, il assène : « Il ne peut être établi de lien entre l’intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço ». Un nouveau mensonge d’État. Un crachat au visage des proches du défunt. Un mensonge auquel personne ne croit, pas même le gouvernement.

Qu’est-ce qui aurait pu pousser un jeune de 24 ans à se jeter dans l’eau noire et glacée d’un fleuve dangereux, au moment d’une charge policière, alors qu’il ne sait pas nager ? Quoi, sinon l’attaque de la police ?

C’est la question qui se pose à présent : qui a tué Steve ? Les responsabilités sont multiples.

- La BAC de Nantes et la Compagnie Départementale d’Intervention. Ces agents ont tiré, tabassé, gazé, insulté les jeunes qui dansaient. Provoquant des chutes dans la Loire. Comme dans un état second, grisés par leur violence, ils ont continué à tirer alors même que plusieurs personnes leur hurlaient « il y a des gens dans la Loire ». A aucun moment ils n’ont été en danger. Une fois leur forfait commis, ils sont repartis. Laissant derrière eux une foule en état de choc, des blessés, et un mort.

- Grégoire Chassaing, commissaire notoirement connu pour la répression féroce qu’il mène à Nantes, et son engagement à l’extrême droite. Il a donné l’ordre de charger. Juste après qu’un DJ ait commis le crime de passer une ultime chanson hostile au Front National.

- Claude d’Harcourt, préfet de Nantes, en poste depuis moins d’un an. Il a réprimé les manifestations avec une violence inouïe, et a insulté les jeunes danseurs du quai Wilson dès le lendemain de la disparition de Steve, dans les médias.

- Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, qui a les mains couvertes de sang. Du sang de la jeunesse, du sang des Gilets Jaunes, du sang des habitants des quartiers. C’est lui qui donne, depuis des mois, carte blanche et impunité totale à une police ultra-violente.

- Le pouvoir en place, qui ne se maintient plus que par la force brute d’une police surarmée.

Ces gens, du bas en haut de la chaîne de commandement, sont responsables. Ils portent aussi la responsabilité de la mort de deux autres nantais, Aboubakar et Abou, tués il y a quelques mois seulement dans la seule ville de Nantes ! L’institution judiciaire, et l’impunité qu’elle organise, est, elle aussi largement responsable de la disparition de Steve.

Justice !

Pour commencer : démission de Castaner, et ensuite destitution du régime et de ses institutions antidémocratiques

- Post de Annabelle Duarte

La on atteint des sommets.
Lu ce matin au sujet de STEVE :
La disparition du jeune homme, un animateur périscolaire de 24 ans présent sur une scène techno installée sur le bord du fleuve, avait coïncidé avec une intervention controversée des forces de l’ordre dans la nuit du 21 au 22 juin. Il ne savait pas nager, selon ses proches.

Je rêve, sa disparition a coïncidé avec l’intervention des FDO, coïncidé...Pas été provoquée, COÏNCIDÉ.

Ils sont en train de s’ouvrir une porte de sortie...

Mais PUTAIN, réveillez vous, bientôt ils viendront vous cherchez chez vous, vous disparaitrez et plus de nouvelles pour personnes, c’était ce qui se passait chez nous quand j’ai quitté mon pays natal, et oui n’en déplaise à certains je ne suis pas française de souche ; mais pourtant bien décidée à ce que la France devienne une démocratie.

On fait quoi maintenant ???

- Un article blog sur Mediapart : « Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable » - Le corps de Steve Maia Canico, a été repêché hier soir dans la Loire ; 38 jours après sa disparition suite à une charge de police, le soir de la fête de la musique à Nantes... Et ce matin des députés bretons pleurent dans une tribune sur France info.


1 Message

  • Nantes : qui a tué Steve ? Le 31 juillet à 08:32, par Maltese 26

    Je suis triste que Steve soit mort si bêtement. Évidemment que cela n’aurait pas dû arriver. Mais arrêtez de dire que c’est la faute des forces de l’ordre. Lorsque une petite centaine de personnes qui ont fait la fête toute la nuit et pour certains beaucoup bues et fumés décident lorsque une vingtaine de policiers leurs demandent de se disperser de leur jeter des projectiles et de les insulter c’est surtout la faute à la bêtise. C’est malheureux que cela débouche sur la mort d’une personne. Et évidemment que l’on peut s’interroger sur la pertinence de l’intervention dans le contexte de la proximité de la Loire. Mais hélas les appels continuent de certains à faire croire que l’on peut faire ce que l’on veut quand on veut et s’exonérer de tout ont aussi une part de responsabilité.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft