Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune

Ce régime extrémiste et ses flics brutaux ont encore frappé !

par Camille Z.
Mis à jour le lundi 22 juillet 2019

Un article nous alerte d’une énième mutilation policière orchestrée par les flics aux ordres du régime, ou si l’on préfère, une mutilation policière orchestrée par une institution policière plus que jamais en roue libre parce que le régime a besoin d’elle pour tenter de ne pas tomber :

- A Lyon la police mutile encore, Sofiane perd un œil le soir de la finale de la CAN - Les conséquences des violences policières lors de la victoire de l’Algérie à la CAN sont nombreuses et souvent terribles. Aujourd’hui c’est France 3 Rhône-Alpes qui nous informe que Soufiane, jeune supporter de 20 ans, a perdu son oeil hier soir suite à un tir de LDB à la tête.

Rappelons, une fois encore, que les règles d’utilisation des Flashballs et LDBs sont formelles. Les agents utilisants ces armes ne doivent normalement jamais tirer au dessus du bassin. Mais face à l’impossibilité pour les cowboys de la police de respecter leurs propres règles, la seule solution reste l’interdiction de toutes les armes à projectiles dîtes « non-létales ».

Mais nous ne nous voilons pas la face, le mouvement des Gilets Jaunes nous a bien montré qu’aujourd’hui l’usage massif du LDB vise que trop souvent à faire le maximum de dégât possible pour briser les foules et les individus qui les composent. Ce n’est pas une « bavure », mais bien le fonctionnement « normal » de la police depuis plusieurs mois déjà.

- Et aussi :

Mais bien sûr nous diront les sinistres dirigeants du régime et leurs suppôts hypocrites pétris de bonne conscience : "il s’agit juste pour nos courageux policiers de défendre la démocratie et la république, et si par extraordinaire il y a eu faute les policiers seront sanctionnés".

L’institution policière montre plus que jamais son visage raciste et fasciste

L’extrémisme capitaliste et autoritaire est au pouvoir, il passe de la démocrature autoritaire à la dictature soft. L’institution policière montre plus que jamais son visage raciste et fasciste, et dans les rues des nervis d’extrême droite bastonnent de concert.
Et bien sûr, les restes de conquis sociaux sont détruits méticuleusement à l’aide de "réformes" ultra-capitalistes, les restes de nature sont détruits et les catastrophes climatiques et écologiques continuent de plus belle, etc.

Mais à part ça tout va bien, dormez tranquille le cul sur la plage, et retournez bosser en septembre comme des ânes après une bonne bouchée de chips et deux bières.
Quand est-ce que les homards nous resteront pour de bon en travers de la gorge ?!

- Où est Steve ?!

- Et deux CR de la marche justice et vérité pour Adama du 20 juillet, et tous les autres :

P.-S.

- sinon, on peut aussi faire des révisions avant la rentrée : Cahier de vacances militant pour une rentrée sociale en beauté - Pendant les vacances d’été, l’activité politique et militante a tendance à s’endormir au profit des margaritas sur la plage et des balades en montagne pour essayer de trouver un peu de fraîcheur. On peut se désoler de cette situation, surtout quand le gouvernement en profite pour faire passer des lois liberticides et néo-libérales, ou on peut en profiter pour réviser tous les conseils, aides, tutos pour mieux reprendre la lutte dès septembre.


19 Messages

  • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 23:41, par Roger Poulet

    C’est vraiment une sale manie de vouloir mettre les gens dans des cases... gauchiste... anti-républicain... stalinien... cryptocommunistes... etc.
    Ce faisant, on ne fait, sans même s’en rendre compte, que reprendre la terminologie des médias dominants.
    Le défenseur des droits, Jacques Toubon, qui n’est pas précisément un gauchiste, s’est auto-saisi à propos des violences policières.
    On peut être de droite et être scandalisé par ce qui se passe dans notre pays.
    On nous exorte à la nuance, au compromis, (qui peut aboutir très vite à la compromission). Mais c’est contre le pouvoir qu’il faut tenir ce discours.
    Les balles de LBD font certainement dans la nuance !!!
    « monsieur l’agent,veuillez m’excuser de m’être mis devant
    votre lanceur de LBD »...
    Après le premier oeil crevé, un ministre de l’intérieur digne de ce nom, (rappelons nous du préfet Grimaud !), aurait dit :« on arrête ça ».
    Moyennant quoi on a laissé la bride sur le cou aux pires éléments de la police, souvent d’extrême droite comme le commissaire nantais. Il est tout à fait légitime de parler alors
    de milices aux ordres d’un état assassin.
    Hitler, Mussolini, Staline, Pol Pot,Pinochet, et bien d’autres n’ont certainement tué personne de leurs propres mains, ce n’était que de« modestes » donneurs d’ordre. Mais l’Histoire ne leur en a pas été reconnaissante.
    Ce qui est particulièrement inquiétant c’est la passivité assez générale par rapport à la gravité de ce qui se passe.
    On préfère stigmatiser ceux qui dénoncent.
    La seule mort de Malik Oussekine avait embrasé la France.

    Mais c’était une autre époque.

    Aujourd’hui, c’est le temps des mous du genou !

    Répondre à ce message

    • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 24 juillet à 10:38, par Maltese 26

      C’est vraiment une sale manie de ne pas vouloir comprendre que des personnes issues du peuple puissent ne pas être d’accord avec vos propos excessifs. On peut être de gauche et être scandalisé par les casseurs et les délinquants. Ce qui est particulièrement inquiétant c’est votre négation à voir qu’il y a des violences qui ne sont pas légitimes des deux cotés. Et que le maintien de l’ordre est parfois nécessaire. « monsieur le casseur excuser moi de ne pas être d’accord avec le fait de me faire casser ma voiture ou ma figure »

      Répondre à ce message

      • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 24 juillet à 19:28, par poulet

        Mais de quel droit me traitez vous de casseur ? Peut être pour masquer la pauvreté de vos arguments ? Je vous défie de trouver un seul « casseur » parmi les personnes éborgnées. Et la centaine qui ont eu plus de chance ! Mais pour cela, il faudrait que vous vous informiez un peu mieux.
        La chaleur vous rendrait elle malade ? Je n’ose imaginer un délirium tremens.
        Je vous conseille de boire frais.
        Pour ma part, je vais cesser de répondre à un pauvre type
        qui ne sait qu’invectiver et insulter ses contradicteurs.

        « Le temps perdu ne se rattrape guère ».

        Répondre à ce message

        • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 24 juillet à 21:12, par Maltese 26

          Pour le coup c’est vous qui avais pris un coup de chaud. Où qui ne savait pas lire correctement. À aucun moment je ne vous ai traité de casseur. La phrase « monsieur le casseur....... » était une réponse à votre phrase « monsieur l’agent...... » et je n’ai pas pensé que vous me traitiez d’agent. C’est trop drôle. Ou bien triste. Car au final c’est vous en ne comprenant pas et en me traitant de pauvre type qui êtes le seul à insulter quelqu’un. Par contre je suis d’accord avec vous aucun intérêt de discuter avec un pauvre type.

          Répondre à ce message

  • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 07:50, par Maltese 26

    Encore une fois bien entendu qu’il est anormal qu’un jeune perde un œil. Mais comment pouvez vous faire comme si le début du problème ne vient pas des soit disant supporters et vrais casseurs. Bien sûr que la majorité a exprimé sa joie mais certains ont encore une fois foutu le bordel. Inadmissible. Et mortel. Pour preuve la mort de cette maman a cause d’un abruti en voiture. Il est même chanceux qu’il y en ai eu qu’une vu le nombre de rodéos sauvages. Donc soyez plus équitable dans la répartition des torts. Cela donnera plus de consistance à vos propos.

    Répondre à ce message

    • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 18:12, par Camille Z

      Que les personnes soient supporteurs, voleuses, émeutières ne justifient pas de les éborgner.
      Le contexte quel qu’il soit n’excuse pas les flics. Ces armes à létalité réduite doivent être interdite, et les institutions policières de ce système antidémocratique sont néfastes, il faut tout revoir comme le disent nombre de GJ.
      Le problème ne vient pas au début des jeunes supporters, mais du contexte social inégalitaire, des réflexes racistes, la discrimination des "racisé.e.s" partout, de la suspicion systématique, de la rigidification générale, des ghettos de pauvres créés par l’Etat et le capitalisme, des moyens et lois policières toujours plus forts et de la diminution des espaces d’éducation populaire, de la marchandisation de tout, de l’impossibilité (ou de l’extrême difficulté) pour nb de personne de s’épanouir à cause du système en place, etc.
      Ce qui ne veut pas dire que toutes les victimes de la police sont de pures innocentes, mais que cette société est très largement responsable et qu’elle fabrique ces situations.

      D’ailleurs, même les flics en pâtissent, puisque on voit de plus en plus de suicides.

      Pour finir, un extrait de cet article :
      Les politiques et les médias présentent les supporteurs algériens comme des criminels capables de tuer pour un match de football mais soutiennent les tirs de flash-ball dans la tête des algériens et ne disent mot sur les attaques fascistes contre une famille algérienne. Il n’est pas anodin que cela se fasse en France, ancien pays colonisateur de l’Algérie : c’est précisément en raison de ce passé de domination coloniale et de racisme que le « criminel idéal » est un algérien, un maghrébin, un noir, un étranger. Aucune de ces « fake news » n’aurait autant de puissance si une ambiance raciste n’enveloppait pas déjà la société. Aucune « fake news » ne serait crédible à propos du caractère « barbare » des supporters algériens si les grands médias, le gouvernement, les politiciens réactionnaires n’avaient pas créé auparavant une ambiance de criminalisation de la population algérienne ou d’origine algérienne. Ces évènements nous rappellent effectivement l’utilisation du racisme de la part des classes dominantes pour diviser les opprimés et les exploités.

      Répondre à ce message

      • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 24 juillet à 11:00, par Maltese 26

        Je vous rejoins totalement sur la condamnation des violences contre les personnes d’origine Algériennes par des milices fascistes. C’est intolérable. Par contre sur le reste... Dire que les soit disant supporters, même si c’est une minorité, qui se livrent à des comportements inadmissibles ne sont pas responsables c’est irresponsable. Et ce sont les mêmes qui tout au long de l’année multiplies les actes de délinquance. Mais évidemment vu que vous justifiez tout par la faute de la société cela ne doit pas vous gêner.

        Répondre à ce message

  • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 22 juillet à 23:07, par Camille Z

    je ne suis qu’un modeste agitateur
    Et je pioche de ci de là des analyses et expressions quand je les trouve adaptées, c’est interdit ?, les idées n’appartiennent à personne.
    Etant de tendance anarchiste, les régimes autoritaires, même se déclarant communistes, ne m’intéressent guère rassurez-vous.

    Ça me parait difficile de causer des brutalités organisées et récurrentes de l’état avec nuances et doute.

    Répondre à ce message

    • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 00:18, par simon

      Agitateur, soit, pour une fois le mot est juste. Mais -pas plus révolutionnaire que quiconque ici, pour qui il serait’ légitime pour se donner ce qualificatif. -un révolutionnaire est quelqu’un qui FAIT une révolution, et non pas celui qui y aspire -
      Non il n’est pas interdit de reprendre des idées des autres - c’est même dans la nature des idées que d’avoir un caractère collectif, sauf qu’en l’occurrence il s’agit de slogans et non pas de pensées.Les flics et C R S sont odieux, ils ne sont pas une milice post-coloniale ( vous vous trompez de lieu et d’époque).
      En fait tout se passe comme , si dénigrant et insultant et méprisant les contradicteurs vous pensiez donner de la force imparable à votre discours. Le monde est une dialectique mouvante et complexe, personne , même pas vous peut prétendre en détenir les clés.

      Répondre à ce message

    • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 01:08, par simon

      Agitateur, soit le mot semble juste ; mais révolutionnaire ? pas plus que quiconque, personne ici ne peut se prévaloir de ce qualificatif - un révolutionnaire est quelqu’un qui FAIT une révolution et non pas qui y aspire.
      Rien n’interdit en effet de reprendre les idées des autres, c’est même dans la nature de la pensée que d’être pour une part collective. Sauf que s’agissant des parties les plus véhémentes de vos textes, il s’agit de slogans (qui sont une caricature de pensé)e. Avez vous remarqué à quel point vous êtes insultant, dédaigneux et méprisant par avance ? pour vos éventuels contradicteurs ?
      Tout se passe comme si la brutalité et l’extrémisme de vos dires vous permettent de vous autorassurer .Les flics, les C R S sont odieux, ils ne sont pas une milice postcoloniale -vous vous trompez de lieu et d’époque-
      Vos titres visent un certain sensationnalisme,choisissant et déformant les mots vous agissez comme Paris-match !!!!
      (Par ex= le mot jeune est un adjectif, pas un nom- un jeune quoi ? Un jeune pigeon ? un jeune chat ?, un jeune algérien ??? un jeune homme ? ). Dire : " un jeune fan de foot ou un jeune supporter de l’équipe d Algérie, aurait été plus plus précis mais moins en charge émotionnelle.

      Répondre à ce message

      • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 23 juillet à 17:23, par Camille Z

        L’objet de cet article est d’alerter sur des faits, de provoquer, pas de faire une thèse sur le foot ou la police.
        D’autres le font très bien, les lecteurs qui veulent plus de perspectives historiques ou sociologiques peuvent aller dans une médiathèque ou sur des sites web spécialisés.

        Que ça vous plaise ou non, la plupart des flics, dans leur mission de répression, se comportent comme une milice post-coloniale, du fait de ce système antidémocratique et du fait du passif des méthodes et objectifs.

        Ici, on s’en fout que le jeune soit fan de foot algérien, gilet jaune ou joueur de hockey pour le Canada. Et même s’il avait commis des délits graves ou pas graves avant, rien n’autorise de l’éborgner.
        Donc le qualificatif "jeune" convient très bien.

        Pour finir, un extrait de cet article :
        Les politiques et les médias présentent les supporteurs algériens comme des criminels capables de tuer pour un match de football mais soutiennent les tirs de flash-ball dans la tête des algériens et ne disent mot sur les attaques fascistes contre une famille algérienne. Il n’est pas anodin que cela se fasse en France, ancien pays colonisateur de l’Algérie : c’est précisément en raison de ce passé de domination coloniale et de racisme que le « criminel idéal » est un algérien, un maghrébin, un noir, un étranger. Aucune de ces « fake news » n’aurait autant de puissance si une ambiance raciste n’enveloppait pas déjà la société. Aucune « fake news » ne serait crédible à propos du caractère « barbare » des supporters algériens si les grands médias, le gouvernement, les politiciens réactionnaires n’avaient pas créé auparavant une ambiance de criminalisation de la population algérienne ou d’origine algérienne. Ces évènements nous rappellent effectivement l’utilisation du racisme de la part des classes dominantes pour diviser les opprimés et les exploités.

        Répondre à ce message

  • Lyon, la milice policière et coloniale du bloc bourgeois éborgne un jeune Le 22 juillet à 21:47, par cusonnet

    ce serait interessant de reprendre au début, la rhétorique enflammée des « camille » de toute sorte et de constater que nous sommes en présence d’autoenfumage !!! vous utilisez un langage emprunté à différents mouvements révolutionnaires précédant pour vous en approprier la légitimité !!! On n’ose imaginer ce qui va être la suite : une dialectique stalinienne ou même pol pot ienne. arretez ,un peu et faites place au doute et à la nuance dans vos écrits et vos pensées

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft