Liban, Chili, Hong Kong, Irak, ...France - Vers une révolte globale ?

Les médias mainstream sont passés à autre chose, mais les peuples veulent toujours la chute du régime

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mardi 21 janvier 2020

💥 DU LIBAN AU CHILI : LESVOLTES CONTINUENT

- Vers une sédition globale ? - un post de Nantes Révoltée + Vidéo du Liban

LIBAN : Depuis plus de trois mois, le peuple libanais est dans la rue contre le pouvoir en place, contre la corruption, et pour exiger de meilleures conditions de vie. Ces derniers jours, la révolte monte en puissance, avec des manifestations et des affrontements nuits et jours. Aux cris de « révolution, révolution », les manifestants ont tenté d’atteindre le parlement. Les forces de l’ordre ont fait usage massivement de balle en caoutchouc, canon à eau et gaz lacrymogènes. En deux jours, plus de 520 personnes ont été blessées. « Révolutionnaires libres nous allons poursuivre la voie », scandent les manifestants, qui s’inspirent des tactiques de Hong Kong et de Chili, en utilisant des lasers et des parapluies.

CHILI : des affrontements ont eu lieu ce weekend à Santiago, la capitale du Chili. Cela fait 3 mois qu’une révolte sans précédent fait rage dans le pays. Sur la Plaza de la Dignidad, bouclier, pierres, lasers et molotov contre les carabineros, leurs véhicules blindés, et leurs canons à eau. Des affrontements ont eu lieu dans d’autres villes du pays, notamment Valparaiso.

IRAK : La révolte s’intensifie. Les protestataires qui manifestent depuis des semaines demandent le renouvellement d’une classe politique corrompue et ont posé un ultimatum au gouvernement s’il ne sont pas entendu. Routes bloquées, défilés et affrontements dans plusieurs villes dimanche. A Bagdad, la police a de nouveau tiré à balles réelles.

HONG KONG : Le mouvement ne désarme pas, alors qu’il entre dans son huitième mois en janvier. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans un quartier commerçant du centre de l’île. Des policiers en civils ont été battus, et des affrontements ont eu lieu.

Selon une étude anglaise, près d’un quart des pays du monde ont connu une recrudescence des protestations et des troubles en 2019, et ce chiffre devrait encore augmenter en 2020, selon une nouvelle étude. La société d’analyse socio-économique et politique prévoie une recrudescence des « troubles civils » dans 75 pays en 2020. Vers une révolte globale ?

Liban, Chili, Hong Kong, Irak, ...France - Vers une révolte globale ?
Au Liban en janvier 2020

Voir aussi ces articles :

- L’incendie révolutionnaire contre la carbonisation de la planète (sur la deuxième vague mondiale des soulèvements et ce qu’elle combat)

- Des révoltes et insurrections explosent dans plusieurs pays - Les classes populaires relèvent la tête, jusqu’où regarderont-elles ? (...) les classes dominantes n’ont plus l’envie ni la capacité de contenir les révoltes par davantage de pains et de jeux, elles veulent rafler tout ce qui reste du gâteau et sont prêtes à réprimer et éliminer tout ce qui veut leur résister.
Les répressions policières ne peuvent ensuite qu’exacerber la colère de celles et ceux qui les subissent, ce qui alimente un cycle qui ne pourra pas s’arrêter comme ça.
De plus, en france, les brutalités policières touchant des catégories de personnes jusque là relativement épargnées (gilets jaunes de classe moyenne blanche, Steve danseur de la fête de la musique à Nantes, pompiers...), elles indignent à présent d’autres catégories sociales que les habituels militant.e.s et les personnes vivant en banlieue qui elles subissent la police et son racisme depuis longtemps. Cette situation permet d’ailleurs aux comités justice et vérité des cités de commencer à prendre la place qu’ils méritent et à être enfin connus plus largement.
S’ajoutent à tout ça les catastrophes écologiques et climatiques (...)
La question n’est donc plus, y aura t-il des révoltes et insurrections d’ampleur, mais plutôt que vont en faire les peuples légitimement en colère ?
(...) Pour éviter tout retour des pouvoirs et de leurs laquais, quelques jours d’émeutes et de rage ne suffiront pas, les insurgés auront à détruire davantage les infrastructures du pouvoir et du capitalisme, et à reprendre la main sur les moyens d’existence. Tant que les bases du pouvoir, à savoir la propriété privée des moyens de production et de l’immobilier, restent aux mains des oligarques, le régime peut revenir. Tant que la police n’a pas été démantelée et qu’elle peut défendre la propriété des puissants, le régime peut revenir.
Le pouvoir au fond n’est pas dans les parlements et les palais présidentiels, il est dans les merdias, dans les usines, les centres logistiques et les réseaux de communication, dans les terres aux mains des grands groupes. Tant que les puissants ne seront pas dépossédés des bases matérielles de leur pouvoir, ils pourront revenir sur la scène et reprendre la domination et l’esclavage déguisés en salariat et en entreprenariat, ils pourront reprendre la domination politique et policière qui organise notre impuissance. (...)

- France, le gouvernement étend la répression à toute forme de contestation : vegans, anti-spécistes, anarchistes, lycéens... - Régime autoritaire généralisé et systématique, lois scélérates et répressives sur mesure - Mais la résistance s’étend... - Pas besoin d’être devin ou grand socio-politologue pour comprendre que les révoltes, contestations et émeutes ne sont pas prêtes de s’éteindre, elles vont au contraire s’amplifier et se multiplier dans les années qui viennent partout dans le monde, que ce soit à cause des violentes inégalités sociales ou pour cause de catastrophes climatiques et écologiques accrues, le plus souvent ces facteurs se mélangeront.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft