Le Carnaval de la Plaine régénère – Dimanche 10 mars 2019

par janek.
Mis à jour le vendredi 15 mars 2019

Ce dimanche 10 mars, le carnaval de La Plaine fêtait ses 20 ans dans un contexte de revalorisation urbaine de la place Jean Jaurès, d’effondrement d’immeubles insalubres de la rue d’Aubagne ayant causé la mort de huit personnes. Cette fois, « la fête était mêlée de joie et de colère » (France 3, 10.03.2019).

Le parcours du carnaval a été modifié, passant par la Canebière et la Porte d’Aix. Au niveau de la Porte d’Aix, le « caramantran » à l’effigie du maire, Jean-Claude Gaudin, qui symbolisait toute la protestation des carnavaliers, a été brûlé au milieu de la place.

Un peu plus tard, toujours Porte d’Aix, entre 100 et 150 personnes, selon La Provence, se sont opposés aux forces de l’ordre, l’Arc de Triomphe a été tagué sous tous les angles, des poubelles ont été incendiées, la vitrine d’une banque détruite. Parmi les slogans, on pouvait lire : « On s’occupe de Gaudin, puis on va chercher Macron aussi », « Gaudinflammable« , « Plutôt voyou que poukave » ou encore « Sous les masques, on est sauvages » (cf en fin d’article, et une surprise pour l’Eglise Notre-Dame du Pont…).

C’est plutôt du côté de La Plaine, plus tard dans la soirée, que la situation est devenue sauvage et incontrôlable : alors que plusieurs individus lançaient l’assaut du chantier de la place Jean Jaurès (faisant céder la grille d’entrée) et s’affrontaient aux CRS (arrivés rapidement sur place pour épauler les vigiles) en érigeant et incendiant des barricades et affrontements, d’autres ont saisi l’occasion pour secouer la normalité de ce quartier en proie à toujours plus de spéculation des riches. Des caméras de surveillance de la place ont été sabotées. A un pâté de maison de la place où se déroulaient les affrontements, la devanture d’une banque est défoncée. À proximité immédiate des travaux, en haut de la rue Ferrari, une société d’assurance a quant à elle été saccagée. Les vitres de l’agence ont volé en éclats, tout comme le mobilier à l’intérieur. (« Sans doute l’acte de vandalisme le plus symbolique avant une série de dégradations en tout genre. À commencer par les incendies de containers poubelle », commentera le torchon La Provence, 12 mars 2019).

Au total, entre 7 et 8 personnes ont été interpellées pour « violence contre les forces de l’ordre », d’après plusieurs médias locaux. Toutes ont été placées en garde à vue.


1 Message

  • Le Carnaval de la Plaine régénère – Dimanche 10 mars 2019 Le 16 mars à 08:59, par Maillet Etienne

    Marseille traîne avec elle une réputation de mauvaise gestion. En 1885 (?), la troisième ville de France a été mise sous tutelle suite à l’incendie d’un grand magasin sur la Canebière. Gaudin poursuit la tradition. On se demande, après l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne, dans lesquels plusieurs élus possédaient des appartements, comment l’inepte Gaudin peut encore être maire

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft