La dictature en Marche ?, sous nous yeux, la répression brutale s’accroit

Déjà antidémocratique, violent et autoritaire, ce régime devient-il une dictature ?!

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 17 décembre 2018

Le système en place, mis maintenant à nu, a déjà révélé sa nature profondément antidémocratique, violente, extrémiste, terroriste, archaïque, centralisée, méprisante, oligarchique, minoritaire, pro-riches.
A présent, les niveaux de répression jamais atteint, qui dépassent en intensité, en moyens et en étendue ceux de la contestation de la loi « Travaille » en 2016 semblent montrer que le gouvernement, ses alliés, le système oligarchique et les lobbies qui marchent avec, sombrent vers la dictature !

Face à la contestation têtue, le système montre sa vraie nature, il est obligé d’utiliser les pires moyens de répressions et de manipulations contre les peuples pour tenter de se maintenir.

La dictature parfaite : apparence de démocratie et esclavage de la consommation et du divertissement

A propos d’une vidéo prise à Cambrai, arrestations punitives :

« EH ! GARDE À VUE ! GARDE À VUE ! AU POSTE ! ET LUI AUSSI ! VOUS L’EMBARQUEZ ! GARDE À VUE ! […] OH ! VOUS L’EMBARQUEZ LA D’MOISELLE ! »

La police simplement en train de faire ce que fait la police, milice presque toute-puissante au service de l’aristocratie au pouvoir.

Au passage, un rappel. "Terrorisme" : Emploi systématique par un pouvoir ou par un gouvernement de mesures d’exception et/ou de la violence pour atteindre un but politique.

Il devrait être assez évident que le but politique de notre gouvernement, c’est de continuer d’exister, que le but politique des membres de notre gouvernement et de la caste dirigeante c’est de garder le pouvoir, que le terrorisme est un des moyens qu’ils utilisent à cette fin, et la police, l’outil qui exerce cette fonction.

Et, d’ailleurs, même si l’on considère le soi-disant "terrorisme" de Cherif Chekatt, il devrait être aussi évident que sa seule conséquence politique c’est de renforcer l’aspect sécuritaire, policier, de l’appareil étatique. Donc, si le "but politique" de Cherif était de faire en sorte que la France devienne un État encore plus policier, c’est réussi (sinon c’est raté). Et si, on se dit, avec Sénèque, que "le coupable est celui à qui le crime profite", force est de constater que l’État policier et les fanatiques du sécuritarisme sont les coupables.

- Voir entre autre :

La fRance est une démocrature, le régime est antidémocratique et violent

Questions

Les policiers de la démocrature française autoritaire s'en prennent aussi aux journalistes {JPEG}
- Les gens, les politiciens (élus, députés, maires...), les intellectuels et journalistes vont-ils encore oser croire (ou faire semblant) qu’on vit dans une démocratie ? Vont-ils arrêter de soutenir Macron de fait (par leur complicité ou leur soumission passive) et son monde dictatorial, vont-ils arrêter de dire « notre démocratie » ?

- Une partie des policiers et des juges va-t-elle désobéir au régime par solidarité ?, ou la plupart, comme sous Pétain pendant l’occupation allemande, vont-ils se contenter d’obéir aux ordres et de suivre sans trop sourciller le régime en place considéré comme « légal » ?

- Les français qui soutiennent très nombreux les gilets jaunes vont-ils enfin manifester plus concrètement leur soutien. Au lieu de se contenter de klaxonner et de faire coucou, une part croissante d’entre eux va-t-elle rejoindre le soulèvement contre le régime ?
Ces français vont-ils participer d’une manière ou d’une autre : grèves, participation directe au mouvement, dons financiers ou matériels, offre de terrains ou de lieux, affichage de banderoles sur leurs voitures et leurs façades, pressions, pétitions, manifestations, aide à distribuer des tracts, des journaux indépendants, des informations qui ne sont pas dans les merdias, etc.
Il existe de nombreuses manières de participer, souvent faciles, il n’y a plus aucune excuse à ne pas participer massivement à présent.

A nous de répondre, et de poser ces questions tout autour de nous.

Paris le 15 décembre, immense nasse pour empêcher une manifestation

un post Facebook :

Devant ce mouvement des gilets jaunes, spontané, disparate mais résolu, qui a pris tout le monde - le gouvernement comme l’opposition - par surprise, La plupart des politiques, les intellectuels, les militants chipotent... bla bla.. l’extrême droite, les fachos, les gauchos, les casseurs... blabla... bref la mariée n’est pas assez belle... et puis « les gueux ne sont pas polis et ils puent le diesel n’est-ce pas... » alors nos révolutionnaires en charentaises préfèrent attendre le prochain tour ou toutes les conditions seront réunies pour faire une révolution selon leur vœux, sans cris ni casse... ni errements... avec un peuple bien policé, à leur image...

Mais... et si c’était la dernière fois qu’une telle occasion se présente ?... est-ce qu’il ne faudrait pas plutôt foncer ? Maintenant !!! Et enfoncer la brèche qui vient de s’ouvrir ? Les sans culottes qui ont pris la Bastille n’avaient sûrement pas en tête le programme revolutionnaire ! Mais sans eux est-ce que le reste aurait suivi ?... est ce que nous serions en République aujourd’hui ? (Si amochée soit-elle..).

Je pose la question car oui il y a une brèche qui vient de s’ouvrir dans le système, une toute petite brèche qui risque de se refermer très vite si le mouvement des gilets jaunes n’est pas repris, soutenu et amplifié par tous ceux qui en France ont des raisons de mécontentement, voire de se révolter ! Écolos déçus (urgence écologique ou sociale même combat !), retraités fragilisés, étudiants démunis, habitants des quartiers stigmatisés et abandonnés, salariés précarisés, chômeurs isolés...

Demain y aura-t-il encore une telle occasion ?
Devons nous attendre que la « mariée » soit plus présentable ?... et rester les éternels cocus de l’Histoire ?...

En Chine le mot « crise » peut avoir deux significations : « danger » et « opportunité »... deux termes qui sont également justes car nous sommes peut-être à ce moment de bascule ou la balance peut pencher d’un côté ou de l’autre..

Alors à nous de la faire pencher du bon côté...

Manifestations interdites pour votre sécurité

2 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft