LREM et la députée Lavergne promeuvent à Chabeuil la loi PACTE, pour plus de Croissance et de développement économique, et donc toujours plus de destructions...

La propagande LREM pour la continuation du ravage aura lieu jeudi 5 septembre 2019 à Chabeuil

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 12 août 2019

Voici les infos publiés par LREM concernant ce « débat » (qui sera similaire à tous les « pseudo-débats » organisés par les pouvoirs pour avancer et asséner leur idées et projets) :

Pour la rentrée de septembre 2019, Célia de Lavergne souhaite réunir les acteurs économiques de la Drôme pour un temps fort autour du quotidien des entreprises : qu’a apporté la loi PACTE aux entreprises ? Comment aller plus loin ?
 
Pour débattre de ces enjeux essentiels, nous vous convions à une soirée débat le jeudi 5 septembre 2019 (18H) au Centre culturel de Chabeuil (1, chemin du Pré aux Dames, 26 120 Chabeuil).
 
A cette occasion, Célia de Lavergne sera accompagnée de :
 
· Roland Lescure, Président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale et rapporteur général de la loi PACTE
· arie Lebec, rapporteure thématique de la loi PACTE
· Nadia Hai, responsable pour le groupe La République en Marche de la loi PACTE
 
Nous serions ravis de vous accueillir à cet évènement.
Inscription souhaitée à l’adresse : contact2603 assemblee-nationale.fr
Pour tout renseignement : 01.40.63.69.78

Remarquons que seuls les fameux « acteurs économiques » sont conviés, sous entendus les patrons, investisseurs et startupeurs, car bien entendu pour le capitalisme les salariés et les chômeurs ne sont pas des acteurs économiques, juste des rouages ajustables, des coûts à dégraisser, des esclaves à pressurer, des factieux à éborgner ou noyer ; les exploités n’ont évidemment pas leur mot à dire sur le système qui les exploite et qui détruit les bases même de la vie dans les grandes largeurs de manière accélérée.

- J’avais déjà dit tout le bien que je pensais de ce PACTE supplémentaire avec le démon écocidaire et antidémocratique qu’est le capitalisme, sa Croissance, son développement « durable » ou « vert », son progrès du totalitarisme économique et du ravage des mondes naturels peuplés d’humains et d’autres animaux et plantes.

- Quelques extraits des projets violents et génocidaires des pantins lobotomisés LREM :
« des entreprises trop petites et trop peu compétitives (...) remettre les entreprises au centre de la société (...) l’international constitue un débouché naturel pour les PME »

L’idéologie ultra-capitaliste et écocidaire qui détruit la vie sociale et favorise la précarité est bien résumée dans cette saloperie de loi PACTE. Ils veulent des plus grosse entreprises, donc moins contrôlables par les salariés , « plus compétitives » donc qui auront tendance à exploiter davantage salariés et ressources naturelles pour résister à la concurrence des moins disant qui se contrefoutent des dites « externalités négatives ». Le capitalisme gouverne le monde de manière totalitaire, mais ça ne suffit pas aux soldats En Marche du Marché roi, ils veulent que les entreprises soient au centre de tout ! Peut-être qu’elles pourront bientôt acheter des villes comme dans le roman de Damasio « Les furtifs » ? Peut-être qu’elles auront au minimum 50% de députés à l’assemblée attribués d’office ?
Ensuite, il s’agit d’accroître l’export pour les PME, donc de les fragiliser sur le marché mondial (et de rendre encore plus difficile l’autonomie locale), d’accroître les trajets en camions, en avion, en porte-container, bref tout ce qui détruit le climat, les bases de la vie et les êtres vivants !
De nos jours, toute personne qui veut encore poursuivre le développement, la Croissance, le capitalisme (quelle que soit sa forme), devrait être traitée de criminelle, de folle à liée, et écartée au plus vite de tout poste de responsabilité politique, administrative ou économique.
A présent, les seules choses qu’on doit développer, faire croître, sont l’intelligence collective, la résistance radicale aux Etats, à la civilisation industrielle et au monde capitaliste, la qualité de vie (forte diminution des heures de travail, vie décente assurée à toustes, accès à une alimentation et à du logement de qualité pour toustes), la convivialité, l’entraide, la démocratie directe, la permaculture et autres méthodes similaires, le partage des richesses déjà existantes, l’auto-éducation à l’émancipation personnelle et collective, les médias libres.

Aux uns la matraque et le LDB dans la figure des emmerdeurs et des indésirables, aux autres l’argumentaire biaisée et le « débat »

En complément de la férocité policière structurelle soutenue par le gouvernement macroniste, de petites mains politiciennes lisses s’agitent donc pour promouvoir la propagande économique ultra-capitaliste et de Croissance.
Tandis que la brutalité policière terroriste s’abat pour tenter d’empêcher toute contestation du système économique totalitaire destructeur en place et de son bras armé gouvernemental, les députés LREM, fidèles soldats du régime, s’affairent pour aggraver et faire durer le dit système.
Aux uns la matraque et le LDB dans la figure des emmerdeurs et des indésirables, aux autres (députés LREM et leurs soutiens du bloc bourgeois) l’argumentaire biaisée et le « débat » où le cadre et les objectifs sont fixés d’avance, les mensonges, le double-langage à la Big Brother, les lois antisociales, la poursuite du développement économique et donc du désastre écologique, social et climatique. Chacun son rôle et la dictature du Marché et de l’Etat pour même guide.

Et si vous avez le culot de moufter d’une manière non-conforme et vigoureuse à même de perturber leurs plans méphitiques, les deux versants de cette matraque crieront aux factieux populistes, à la république outragée, à la démocratie bafouée..., et appelleront immédiatement la soldatesque servile et ses armes à létalité réduite à leur rescousse.
« BOuhOouh quelle horreur, ma vitrine de permanence a été détruite, mutilez moi tous ces mutins moins que rien qui ne respectent plus rien ! »

Les puissants et les dominants voudraient qu’on accepte gentiment leur joug, qu’on « débatte » sur les couleurs ou la longueur de nos chaines, qu’on s’en remette en guise de contestation à leur système électoral biaisé et à leurs institutions antidémocratiques, ...mais on ne marche plus.
Du haut de leurs dominations économiques et politiques, où ils contrôlent à peu près tout, ils voudraient qu’on reste sage comme une classe mise en joue à Mantes La Jolie en décembre 2018, qu’on discute tranquillement comme si on était égaux et qu’ils tenaient sérieusement compte de nos besoins et revendications.
Mais la réalité sociale, écologique et répressive a brisé définitivement ces mirages et ces outils de pacification récurrents.

il est vain de discuter avec un mur de prison,

Nous savons à présent qu’il n’y plus rien à leur demander, qu’il est vain de discuter avec un mur de prison, qu’on devra les destituer pour qu’ils partent tous et qu’il en reste aucun, et qu’on devra vivre et faire société autrement.


1 Message

  • LREM et la députée Lavergne promeuvent à Chabeuil la loi PACTE, pour plus de Croissance et de développement économique, et donc toujours plus de destructions... Le 11 août à 23:04, par Camille Pierrette

    Un article pour étayer la folie du développement capitaliste, et la nécessité de la résistance radicale :
    https://www.partage-le.com/2018/11/...

    extrait :
    Ces destructions et émissions de gaz à effet de serre sont indissociables de la structure de l’Empire moderne, dont le fonctionnement convertit frénétiquement le monde vivant en marchandises inertes. Le réchauffement climatique n’est qu’un effet secondaire de ce processus. Si nous voulons avoir la moindre chance de sauver cette planète, nous devons cesser de nous concentrer uniquement sur le réchauffement climatique. Nous devons cesser de demander aux gouvernements de nous sauver. Nous devons cesser de croire aux solutions technologiques que propose le capitalisme. Et nous devons réaliser à quel point la situation est grave. Nous nous dirigeons vers un fascisme globalisé, une guerre totale, une surveillance ubiquitaire, un patriarcat et un racisme normalisés, une crise des réfugiés permanente, des pénuries d’eau et de nourriture, et un effondrement écologique.

    Nous devons construire des mouvements sérieux pour démanteler le capitalisme mondialisé. Tout ce qui s’inscrit dans cette optique est utile. Cependant, je ne vois aucun moyen d’y parvenir sans recourir à l’usage de la force. Les meilleures méthodes dont nous disposons reposent sur la formation de petites unités très mobiles en mesure de s’attaquer aux points névralgiques de l’infrastructure industrielle mondialisée (transport, communication, finance, énergie, etc.) afin de la détruire, dans le but d’entraîner une « défaillance en cascade des systèmes ». L’économie mondialisée est vulnérable à ce type d’attaque précisément à cause de son caractère mondialisé — hautement interconnectée, interdépendante. En choisissant les bonnes cibles et en les mettant hors d’état de nuire, tout le système pourrait s’effondrer.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft