Gilets jaunes : revue de presse du 13 janvier

Condamné à prison ferme pour post sur Facebook, mobilisation gilets jaunes en hausse, violences et impunité policières...

par Auteurs divers.
Mis à jour le lundi 14 janvier 2019

Sélection d’articles, photos, dessins et vidéos et infos en lien avec le soulèvement en gilets jaunes, qui sera actualisée au cours de la journée du 13 janvier :

Le sens de l’effort (allusion satirique à une déclaration débile du tyran)
Manifestation gilets jaunes Valence 12 janvier : bel hommage aux gilets jaunes morts-blessés-interpellés
Nouveaux LDB des forces de police : toujours plus dangereux, il faut les interdire !

# Allocution vidéo de la mère d’Adrien, un jeune blessé à la tête par un tir de flash ball en manifestation gilets jaunes -
# Post de Nantes Révoltée : Le 29 décembre dernier, Adrien, 22 ans, était très gravement blessé par la police à Nantes. Il frôlait la mort après avoir reçu une balle en caoutchouc tirée par un Lanceur de Balles (LBD 40) dans la tête.
Jeudi 10 janvier, devant le tribunal de Nantes, Adrien et ses proches étaient réunis pour une conférence de presse, avec d’autres blessés par la police.
Voici le texte émouvant lu par la belle mère d’Adrien, avec force et dignité.
Justice pour Adrien, justice pour tous !
, avec autre version de l’allocution
# « Cela ne devrait pas être un danger de manifester » - Victime d’un tir de flashball à la tête à Nantes, après 5 jours en réanimation, Adrien porte plainte - Cinq jours en réanimation, fracture du crâne, hémorragie cérébrale, fracture de l’orbite, de la mâchoire droite, traumatisme psychologique... Voici les blessures d’Adrien, 22 ans, suite à un tir de flashball reçu en pleine tête, qui s’en est suivi d’un matraquage au sol par les forces de polices lors de l’acte VII de la mobilisation des Gilets Jaunes à Nantes. Ce jeudi, lui et sa famille, ainsi que 5 autres victimes de LBD, cette arme de répression qui a blessé et mutilé des centaines de manifestants depuis le début de la mobilisation, ont porté plainte contre X pour « violences volontaire avec arme par dépositaire de l’autorité publique ».
la belle-mère d’Adrien précise que rien ne justifie les violences et mutilations commises par la police : « D’ailleurs j’en profite pour affirmer que les actes de personnes qui seraient décrites comme des casseurs ne justifient pas les mutilations et traumatismes causées par les armes de la police de manière irréversibles : je parle de flashball LBD 40 essentiellement et de grenades GLIF 4 par exemple ».
« Avec ces traumatismes hyper violent qu’ont subi Adrien, Philippe, et nous, je peux vous traduire le message que veulent nous faire passer les forces de l’ordre, en agissant de cette manière, tirer vers la tête avec un LBD 40 : Arrêtez de manifester, rentrez chez vous, soyez une population bien sage comme les élèves que nous avons maté à Mantes la Jolie. La justice nous protègera nous, et ne vous protègera pas... Ce message est entendu et pourtant nous continuons malgré les coups, malgré les menaces, malgré la peur (...) Nous n’arrêterons pas de manifester pour autant, nous continuerons à faire des actions pour dénoncer ce qui ne va pas dans notre pays et qui touche le monde entier. ».

Campagne pour alerter sur les blessés graves du fait des violences volontaires de policiers
Nantes, manifestation gilets jaunes le 12 janvier : « boxons Macron »
Nantes, manifestation gilets jaunes le 12 janvier : marcher sur la tête des rois

# Post sur FB : Nantes 12 janvier. Hôtel Dieu. Les gendarmes visent des manifestants. Ils font exploser des grenades. Une dame passait avec ses petits enfants et n’a même pas eu le temps de réagir. Effrayée, tétanisée derrière le camion. Les enfants criaient, effrayés par les détonations. Ils pleuraient, pris dans les lacrymos. Les gendarmes n’ont pas bougé. Il a fallu des membres de la manifestation pour aller les aider, les mettre à l’abri, leur donner de l’eau, du sérum. Nous étions outrés. Bien sûr, ils ont gazé les gens qui leur reprochaient leur n’importe quoi.
Une scène, parmi tant d’autres.

Absentéisme à l’assemblée nationale
  • Post de Nantes Révoltée :
    Militarisation du maintien de l’ordre
    Comme on pouvait malheureusement s’y attendre, les nouveaux fusils "multi-coups" qui permettent aux policiers de tirer en rafale des munitions encore beaucoup plus dures que les balles en caoutchouc, déjà dévastatrices, ont été utilisés pour des tirs tendus à hauteur d’homme aujourd’hui à Nantes.
  • Gilets jaunes : six mois de prison ferme pour un message Facebook - Il avait partagé un message Facebook appelant à rejoindre le blocage d’une raffinerie... et s’est retrouvé condamné à six mois de prison ferme pour organisation d’une manifestation non déclarée. Petit portrait d’Hedi, Gilet jaune de la première heure qui filmait à tours de bras les ronds-points de Narbonne, et qui est à ce jour le premier Gilet jaune condamné à de la prison ferme, pour avoir partagé un message Facebook.
  • Recensement provisoire des blessé-es des manifestations du mois de novembre-décembre 2018
  • Post de Aude Lancelin : Ce matin à l’entrée de Bourges où nous arrivions pour suivre les gilets jaunes, contrôle d’identité musclé. Tous contre un mur.
    Le CRS qui s’occupe de mon cas, au milieu des sept ou huit personnes qui marchaient dans la rue à côté de nous, me demande pour quel média je travaille. Il regarde de près ma carte de presse, la retourne, et finit par aller consulter un collègue plus loin.
    Au deuxième barrage de police, même scénario. "Pour qui je travaille ?" me demande-t-on.
    Cette question ne m’avait jamais été posée jusqu’ici par les forces de l’ordre, à aucun contrôle depuis huit semaines que je suis sur le terrain. On peut donc en déduire qu’il y a eu des ordres. Pourquoi ? Dans quel but ? Aucune idée à ce stade.
    Nous sommes finalement entrés dans la ville sans plus d’explications. A part ça, la réponse c’est que je travaille pour Le Média TV, c’est-à-dire pour les gens
  • Marseille : des militants CGT investissent en ce moment le tunnel Prado-Carénage
  • Au Parlement européen, les votes méprisants du FN et de Marine Le Pen à l’égard des travailleurs - Dans le cadre de la campagne présidentielle, le Front national et sa candidate Marine Le Pen cherchent à labourer les terres de la gauche en se posant en défenseurs des travailleurs et des protections sociales. Pendant ce temps, au Parlement européen, les eurodéputés frontistes montrent un tout autre visage : ils se désintéressent des accords de libre-échange et de leurs conséquences, refusent de lutter contre les délocalisations, soutiennent le « secret des affaires » qui protège les multinationales, s’opposent à l’égalité femmes-hommes au travail, freinent la prévention des cancers professionnels ou la lutte contre l’évasion fiscale. Les votes des députés d’extrême-droite démontrent qu’ils ne se préoccupent pas des intérêts des travailleurs, et ne souhaitent pas une société moins injuste.
  • Le mouvement social insurrectionnel, dernier rempart contre l’extrême droite - On ne défera pas l’extrême droite dans les urnes. Le mouvement des gilets jaunes, consciemment ou non, travaille de toute son ardeur à défaire la possibilité de l’extrême droite, à inventer la seule alternative possible à la brune dérivation de la douleur - que la colère s’exprime, soit active, et nous rende enfin sujets.

Ton ruissellement c'est notre sang qui coule {JPEG}Paris {JPEG}Tag à Grenoble {JPEG}JPEG

Humour, Macron éructe via BFMTV

1 Message

  • Gilets jaunes : revue de presse du 13 janvier Le 13 janvier à 23:05, par 88résistance

    Voilà comment ce gouvernement traite son peuple : dites-le autour de vous, faites passer le message, y compris hors de l’hexagone, le monde doit savoir.Ce gouvernement et ce depuis une certain Sarkozy traite le peuple français comme un ramassis d’inférieurs alcooliques,fainéants voire de « racailles ».Pourtant les gouvernements successifs depuis 2005 (résultat du référendum bafoué)sont évidemment responsables de la situation actuelle de la France :comptes publics dégradés,dette abyssale,chômage explosif,balance du commerce extérieur lourdement déficitaire,services publics en souffrance,conditions de vie d’une majorité de Français dégradées,inégalités sociales ne cessant de s’accroître…etc.

    En guise de réponse à de légitimes préoccupations et à de non moins légitimes revendications le gouvernement tempête,pérore et cogne :des hommes,des femmes et même des enfants,des adolescents de tous âges et de toutes conditions ont été victimes d’une répression policière et judiciaire d’une rare violence,d’une répression aveugle et inédite,ordonnée par un pouvoir exécutif en panique.Certains de nos concitoyens ont été jetés en prison pour avoir lancé un fumigène ou avoir organisé une réunion sans autorisation dans un lycée !

    Comble de l’incohérence et de la bêtise : le gouvernement appelle les Français à « débattre »en prenant soin d’indiquer par avance que leurs doléances n’entraineront aucun changement de politique.Le dialogue est donc de pure forme, il doit être un simulacre, une mascarade pour ne pas répondre aux exigences d’un peuple ainsi tenu dans la minorité.

    C’est pourquoi nous devons amplifier la protestation afin que ce gouvernement cesse de multiplier les mesures répressives et rétrogrades (notamment à l’égard des plus vulnérables)et engage de véritables négociations sur la base des revendications des Gilets Jaunes.Les syndicats et organisations professionnelles et au-delà l’ensemble des corps intermédiaires,au nom de l’intérêt supérieur de notre pays,ne peuvent plus rester dans l’expectative :ils doivent clairement apporter leur appui,leur soutien à un mouvement pacifique,citoyen et représentatif d’une majorité de Français(es) !

    Vive la France, vive le génie du peuple français, peuple des droits de l’homme !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft