Gilets jaunes, écolos, banlieues : une Maison des peuples s’ouvre à Paris

16 novembre 2019, les complicités se renforcent entre les luttes - 17 nov, la police l’évacue par la force

par Camille Z.
Mis à jour le lundi 18 novembre 2019

16 novembre 2019 : Les Gilets jaunes ouvrent une Maison des peuples à Paris XXe - Une « Maison des peuples » est installée depuis samedi 16 novembre après-midi dans une ancienne gare de chemin de fer, à l’est de Paris. Gilets jaunes, écolos, militants de multiples fronts de lutte se sont unis pour organiser cette occupation. Le lieu symbolise l’opposition d’un quartier populaire à la gentrification.

Ecolos, Gilets jaunes, banlieues, toutes et tous anticapitalistes

Les complicités et actions se renforcent entre les différentes personnes et groupes en lutte contre l’hydre capitaliste extrémiste et son monde pourri défendue par ses bandes armées de flics .

Le texte du communiqué de la Maison du peuple :

« Rejoignez-nous dès maintenant au 102 bis rue de Bagnolet, à Paris.

La Maison des peuples (anciennement Flèche d’or) ouvre ses portes et vous attend.

Pour partager le « banquet de l’Élysée », pour discuter, nous remettre de cette journée de manifestations, pour faire un bilan de ce jour, ces semaines et cet an de mobilisations… et surtout préparer les jours, les semaines qui viennent !

Pensez à apporter un matelas + duvet, une eco-cup, des provisions pour le banquet et toute votre bonne humeur !

Parmi les premiers arrivés vous attendent déjà… les Gilets Jaunes Rungis IDF, Gilets jaunes de Pantin, Extinction Rebellion Ile de France/Paris, la Fanfare Invisible, Plein le dos, CLAQ (Comité de Libération et d’Autonomie Queer), Désobéissance Ecolo Paris, Droit au logement, Assemblée citoyenne des Gilets jaunes de la Plaine Saint Denis, Radiaction, Youth For Climate Paris, Ce jaunes de Montreuil, Attac France, Gilets Jaunes place des fêtes…

A partir de ces 16 et 17 novembre, nous, Gilets jaunes, militant.es écologistes, accueillant.es de migrant.es, transpédégouines, mal-logé.es, soignant.es aménageons en Maison Des Peuples l’ancienne flèche d’or, 102 rue de Bagnolet à Paris.

Cet espace vide depuis deux ans – alors que tant de personnes dorment à la rue-, mais habité depuis plusieurs jours maintenant, va trouver une utilité auprès des collectifs, des mobilisations, des Parisien.n.e.s, des banlieusard.e.s et de celleux venus de beaucoup plus loin qui ont besoin d’espaces pour réfléchir, discuter, organiser et agir ensemble.

Ces derniers mois nous nous sommes rencontré.e.s dans les luttes. Chacun.e est arrivé avec ses thématiques et ses pratiques, nous sommes tout.e.s reparti.es avec la conviction que nous sommes complémentaires et enrichi.es par ces rencontres.

Les violences, les oppressions, les menaces qui nous touchent ont en commun d’être les conséquences directes d’une capitalisme de plus en plus autoritaire.

Nous voyons ce système prêt à abandonner ses apparences démocratiques, à éliminer ou corrompre ce qu’il présentait autrefois domme des contre-pouvoirs. Obsédé par le profit, il a renoncé depuis longtemps à préserver un avenir pour les plueples, pour les espèces vivantes, y compris peut-être pour lui–même…

Nous cessons de vouloir le raisonner et construisons nos propres laboratoires, accueillants et inventifs, pour créer des rapports respectueux, dénués d’exploitation , privilégiant l’intelligence collective, les diversité culturelles, la justice, l’éducation populaire, la prise en compte de la globalité du Monde et toute démarches privilégiant la construction commune à long terme.

Parce que nos gilets ont jaunes, noirs, verts, rouges, oranges, violets… ou parce que nous sommes sans-gilet, nous invitons tous les peuples, en réflexion, en expression et en action. Cette Maison des peuples est une action parmi d’innombrables initiatives qui fleurissent partout dans le pays et dans le monde.

Venez nous rejoindre et participez. Notre rêve est reconductible et ne manquera pas de s’enrichir des mobilisations syndicales du mois de décembre. On construit et on lutte tous.tes ensemble ! »

Communiqué de la Maison du peuple Paris ouverte le 16 novembre 2019
Gilets jaunes, écolos, banlieues : une Maison des peuples s’ouvre à Paris

- Gilets jaunes, un an : une féroce répression contre l’union des colères - Le premier anniversaire des Gilets jaunes, le 16 novembre, a été marquée par une féroce répression. Dans le même temps, une vingtaine de collectifs ont occupé l’ancienne salle de concert parisienne la Flèche d’Or (XXe) pour ouvrir une Maison des peuples. Ce lieu de convergence a été évacué dès le dimanche soir.

Post FB :
Ils sont entrés dans notre Maisons des Peuples et nous ont expulsés.
Avec en prime lacrymos et grenades, comme si nous étions des terroristes.

On avait décidé d’occuper l’ancienne Flèche d’or, un ancien bar parisien qui était vide depuis 2 ans.
Le lieu est en train de se vendre à un de ces propriétaire qui le transformera en espace de « co working » ou en en bar à vins pour gentrifier encore un peu plus tranquillement le paysage.

On est restés un peu plus de 24 heures dans notre maison des peuples.
C’est court 24 heures, mais c’est assez long pour voir à que point les gens, les habitants étaient contents de voir s’ouvrir un lieu comme celui-là. Un espace collaboratif où les luttes sociales, écologiques, antiracistes étaient réunis autour de la solidarité et de l’entraide.

Vous avez été des centaines de personnes à venir dans cette maison. Heureux que la rue soit à vous.
Venus par curiosité, pour partager une soupe faite avec amour, pour donner un duvet, de quoi manger ou un conseil. Pour proposer une idée ou un service. Pour nous remercier de proposer un lieu politique autogéré et ouvert.

On est déçus de cette explusion, même si elle était prévisible.
Cette initiative reste le bébé d’une convergence exceptionnelle et naissante entre une vingtaine de collectifs dont l’alliance représente notre seule porte de sortie.

Gardons le sourire. Les maisons, c’est comme les cabanes et les ronds-points, c’est dans la tête.
La vrai ZAD, c’est nous et nous nous continuerons à détruire ensemble ce qui nous détruit.

Merci à tous ceux qui ont participé avec les mains ou le cœur à cette initiative. Je vous aime.

INTERVENTION DES FLICS MAISON DES PEUPLES

(dimanche 17 novembre 2019, post de Cerveaux non disponibles vers 16h)

💥 URGENT maison des peuples, 102bis rue de Bagnolet : les policiers se positionnent et bloquent la rue. Besoin urgent de RENFORTS 💥 Métro Gambetta, Porte de Bagnolet, Alexandre Dumas, Maraichers

EXPULSION A LA GReNADE et charge de la bac !!!!

En plein quartier du 20e la police fait exploser des grenades pour repousser les soutiens venus en solidarité contre l’expulsion de la maison des peuples. Au 102 bis rue de Bagnolet. Quelques personnes blessées.
Édit : la bac a chargé


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft