Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés

Des violences policières structurelles ordonnées d’en haut, BASTA !

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mardi 23 avril 2019


- “Jamais je n’aurais pensé, surtout à Biarritz, que ça tirerait au flash-ball” - Lola Villabriga, 18 ans, a été blessée par un tir de flash-ball lors de la manifestation à Biarritz mardi 18 décembre, en marge de la visite du ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. - Lola a subi une triple fracture de la mâchoire et a perdu deux dents.

- Voir aussi :

Des photos de « l’ordre républicain », des photos des « compatriotes » que la police « protège »
Il est temps que ça finisse non ? Combien de mains coupées ? Combien d’yeux crevés ? Combien de tabassés, matraqués, gazés ? Un jeune toulousain est toujours dans le coma. Une femme de 80 ans a été tuée à Marseille, etc. Et si, aux yeux de Macron, cela importe peu car il ne s’agit que de victimes parmi « ceux qui ne sont rien », toutes les personnes sensées, décentes, devraient crier Basta ! Un gouvernement aussi barbare, aussi autoritaire, ce n’est pas tolérable.

Bilan provisoire (établi jusqu’au 8 décembre...)

Voici les morts et blessés dus à la répression violente des forces de police aux ordres du régime. Le gouvernement avait demande aux policiers d’y aller fort, ils ont obéis pour la plupart (CRS et BAC surtout) avec zèle.
A cette liste, il faut aussi ajouter les 10 morts sur les routes et ronds points, et là aussi sans doute des blessés.

ZINEB REDOUANE, 80 ans, a été tuée par une grenade lacrymogène reçue en plein visage à Marseille le 1er décembre 2018.
JEROME H. a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.
PATRICK, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.
ANTONIO, 40 ans, vivant à Pimprez, a été gravement blessé au pied par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
GABRIEL, 21 ans, apprenti chaudronnier vivant dans la Sarthe, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
SIEGFRIED, 33 ans, vivant près d’Epernay, a été gravement blessé à la main par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
MAXIME W., a été brûlé à la main et a perdu définitivement l’audition à cause d’une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
CEDRIC P., apprenti carreleur vivant à la Possession (Réunion), a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à la Possession le 27 novembre 2018.
GUY B., 60 ans, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 1er décembre 2018.
AYHAN, 50 ans, technicien Sanofi vivant à Joué-les-Tours, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Tours le 1er décembre 2018.
BENOIT, 29 ans, a été gravement blessé à la tempe par un tir de LBD 40 à Toulouse le 1er décembre 2018. Il a été placé dans le coma pour 15 jours, sa vie est en danger.
MEHDI, 21 ans, a été gravement blessé lors d’un passage à tabac à Paris le 1er décembre 2018.
MAXIME I., 40 ans, a eu une double fracture de la mâchoire à cause d’un tir de LBD 40 à Avignon le 1er décembre 2018.
FREDERIC R., 35 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 le 1er décembre 2018 à Bordeaux.
DORIANA, 16 ans, lycéenne vivant à Grenoble, a eu le menton fracturé et deux dents cassées par un tir de LBD 40 à Grenoble le 3 décembre 2018.
ISSAM, 17 ans, lycéen vivant à Garges les Gonesse, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Garges-les-Gonesse le 5 décembre 2018.
OUMAR, 16 ans, lycéen vivant à Saint Jean de Braye, a eu le front fracturé par un tir de LBD 40 à Saint Jean de Braye le 5 décembre 2018.
JEAN-PHILIPPE L., 16 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 le 6 décembre 2018 à Bézier.
RAMY, 15 ans vivant à Vénissieux, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 ou une grenade de désencerclement à Lyon le 6 décembre 2018.
ANTONIN, 15 ans, a eu la mâchoire et la mandibule fracturées par un tir de LBD 40 à Dijon le 8 décembre 2018.
THOMAS, 20 ans, étudiant vivant à Nîmes, a eu le sinus fracturé par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
DAVID, tailleur de pierre vivant en région parisienne, a eu la maxillaire fracturée et la lèvre arrachée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
FIORINA L., 20 ans, étudiante vivant à Amiens, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD à Paris le 8 décembre 2018.
ANTOINE B., 26 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
JEAN-MARC M., 41 ans, horticulteur vivant à Saint-Georges d’Oléron, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
ANTOINE C., 25 ans, graphiste freelance vivant à Paris, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
CONSTANT, 43 ans, technico-commercial au chômage vivant à Bayeux, a eu le nez fracturé par un tir de LBD 40 à Mondeville le 8 décembre 2018.
CLEMENT F., 17 ans, a été blessé à la joue par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
NICOLAS C., 38 ans, a eu la main gauche fracturée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
YANN, a eu le tibia fracturé par un tir de LBD 40 à Toulouse le 8 décembre 2018.
PHILIPPE, a été gravement blessé aux côtes, avec hémorragie interne et fracture de la rate par un tir de LBD à Nantes le 8 décembre 2018
ALEXANDRE F., 37 ans, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.
MARIEN, 27 ans, a eu une double fracture de la main droite à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Bordeaux.
FABIEN, a eu la pommette fendue et le nez fracturé par un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.

- Voir aussi les chiffres (incomplets) sur cette carte

- Voir aussi « Face aux “gilets jaunes”, l’action répressive est d’une ampleur considérable » - Le sociologue Fabien Jobard note que le bilan, en termes de blessés, de ce mouvement social est sans précédent depuis Mai 68.

- et l’article d’Acrimed qui démontre l’attitude partiale des merdias, Gilets jaunes : voile médiatique sur les violences policières, qui mettent bien plus souvent en avant les violences des manifestant.e.s que celles des policiers.

+ Violences policières sans égal pour des profits sans précédent

L’abjection des tyrannies

Alors que ces violences policières sont pires encore que celles de 2016, déjà considérées comme énormes, l’abject tyran Macron n’a pas dit un seul mot sur ces victimes lors de son allocution tv du 10 décembre, achevant de démontrer son mépris et sa violence froide, calculée et cynique. Depuis, rien ne nouveau, manu et ses complices se contentent de féliciter et remercier abondamment les bouchers policiers qui massacrent à tour de bras pour tenter de sauver leurs places.
manu n’est qu’un sociopathe dangereux, comme la plupart de ceux qui sont à des postes de Pouvoir élevés.

Les violences policières, tout comme les violences et manipulations merdiatiques, sont structurelles

Les violences policières, tout comme les violences et manipulations merdiatiques, sont structurelles et encouragées/acceptées par les Pouvoirs. Ce ne sont pas des bavures ou des accidents.
De même, ce système politique antidémocratique et autoritaire est irréformable, il permet aux oligarques, riches et lobbies de régner sans partage derrière le paravent des élections et d’une « démocratie » de façade justifiant toutes les répressions comme dans les républiques bananières.
De plus, ce système économique destructeur et totalitaire nous mène tous à l’abîme (au niveau social, climat, écologie...), et les dirigeants et financiers capitalistes font la pluie et le beau temps partout, y compris souvent dans le domaine « politique ».

Quelques réformes ne suffiront pas, c’est tout le système qu’il faut à présent abattre au plus vite, ici et ailleurs, pour reconstruire une véritable société soutenable et solidaire !


6 Messages

  • Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés Le 20 juillet à 18:59, par Sabbagh

    Bonjour, j’aimerais collecter les témoignages de blessés lors de manifestations pour en faire un bouquin. Je pense qu’il est urgent de rassembler tous les témoignages. Avec vous si ça vous intéresse...
    cordialement
    Antoine Sabbagh
    antoine.sabbagh yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés Le 25 mai à 08:48, par veronique

    Mr bullet, vous partez en vacances tous les ans ? vous avez une sécurité sociale... etc, et bien c’est grâce à l’équivalent des « gilets jaunes » de l’époque, mon bon monsieur si respectueux des lois ! Ne crachez pas dans la soupe ou refusez vos congés payés et n’utilisez plus la sécu ! Puis respectez la lois c’est bien, mais eux, les politiques de tous bords, ne la respectent pas ! Je ne listerais pas tous les abus de bien sociaux paradis fiscaux corruptions mensonges... il y aurait de quoi remplir 10 tomes riens que sur les 3 derniers présidents et leur cliques !

    Répondre à ce message

  • Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés Le 22 mai à 02:46, par Christiane CHEVALLET

    Continuer donc à respecter la loi et à vous faire plumer,
    Heureusement que d’autres l’ont bravé à votre place pour que vous ayez ce que vous avez aujourd’hui

    Répondre à ce message

  • Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés Le 3 mai à 19:57, par bullet

    Personnellement, ça fait 65 ans que je respecte la loi et je n’ai jamais été victime de la moindre blessure. Lorsqu’on cherche à tout prix à braver la tempête sans tenir compte des signes avant coureurs, on finit toujours par régler l’addition.

    Répondre à ce message

  • Gilets jaunes, bilan provisoire des morts et blessés Le 7 janvier à 23:38, par beverly beaulieu

    Ce gouvernement est en dessous de tout et avec la complicité active de certains médias essaie de faire croire au peuple que ce sont les gilets jaune qui sont violents alors que les morts et les blessés sont chez eux, massacrés par des pseudo force de l’ordre.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft