Gardes à vue et Nuit de Valence à venir

La répression et l’intimidation se poursuivent et s’amplifient

par CamilleClaudel.
Mis à jour le jeudi 28 mars 2019

Petite réflexion sur la multiplication des g a v et à propos de la nuit de valence le vendredi 29 mars à 19h

A la toute fin de la dernière manifestation déclarée à Valence, samedi 23 mars, un jeune gilet jaune du groupe valentinois a été interpellé par des policiers en civil. Malgré les cris et les appels de certains gilets se trouvant à proximité, il a été emmené pour la nuit en g à v et à été libéré le lendemain en fin de matinée. Il n’a pas eu de nourriture le soir de sa g à v et a vue son avocate seulement le dimanche matin. De ce que nous savons à ce stade, il est convoqué dans quelques semaines pour outrage à agent (N.B.).

Mardi soir, c’est au tour de deux autres gilets jaunes d’être interpellés, avec des bombes de peinture. A cette heure, ils sont toujours en g à v, où ils ont passés leur deuxième nuit. Leurs proches n’en savent pas beaucoup sur leur cas et sont très inquiets car la police semble vouloir les charger au maximum et leur mettre une grosse pression.

Plusieurs réflexions :

Evidemment, toutes les personnes qui ont pris part aux gilets jaunes, quelque soit l’ancienneté de leur parcours militant, sont maintenant conscientes du durcissement des mesures prises à l’encontre des personnes qui s’engagent d’une manière ou d’une autre. Nous avons bien réalisé que la police, le procureur, le préfet, n’attendent que le plus petit début du commencement d’un pas de côté pour nous tomber dessus et nous charger au maximum de ce que le durcissement récent des lois leur permet.
Cela relève bien évidemment d’une stratégie d’intimidation.

Elle fonctionne en partie ne le nions pas. Nous sommes tous conscient des risques que nous prenons en sortons de chez nous pour aller faire savoir notre mécontentement et notre volonté de faire changer la trajectoire de l’histoire de notre pays, quelque soit le moyen que nous ayons choisi pour cela.

Mais en même temps, ces répressions et ces intimidations renforcent notre volonté de poursuivre le mouvement. Puisque les autorités ont choisies de banaliser les g à v, nous nous habituons à l’idée d’y aller un jour comme tant d’autres, et cette pensée en devient moins effrayante.
Et au final, notre détermination, si elle s’accompagne de plus de prudence, en est même renforcée.

- Vendredi soir, un appel à été lancé à un rassemblement à proximité visible des ronds points de valence sud KFC à partir de 19h pour un repas-apéro où chacun amène de quoi grignoter. On mangera, on boira, on écoutera de la musique si musiciens il y a, on nouera et échangera des contacts avec les autres groupes présents et bien évidement on parlera de la suite du mouvement qui s’annonce certainement très long.
Un maximum de monde est demandé de tous les groupes autours ! C’est aussi dans des moments comme cela que l’on fonde une sentiment de groupe et de solidarité au sein d’un mouvement.

N.B. Le manque de solidarité lors de l’arrestation du jeune valentinois de la part de certains organisateurs de la manifestation déclarée, qui ont refusés de passer le micro pour qu’un appel soit lancé, ainsi que la poursuite et l’amplification des problèmes liés au service d’ordre, ont conduits beaucoup de manifestants à dire ouvertement qu’ils ne participeraient plus aux manifestations déclarées de Valence dans ce cadre précis.

D’où l’appel de vendredi soir (qui permet à ceux qui le peuvent de rejoindre les plus grosses manifs le samedi tout en continuant de nos retrouver en groupes élargis) ainsi que l’appel à des rassemblement alternatifs plus tard. On attend aussi que des groupes autour de Valence organisent leurs manifestations déclarées ou non le samedi pour aller grossir leurs rangs.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft