En Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu

par les scénarios climatiques du GIEC ! On attend quoi pour agir vraiment ??!!

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mercredi 26 juin 2019

En Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu

Notre planète se réchauffe dangereusement. De plus en plus d’études le confirment. Mais aujourd’hui, une nouvelle découverte, celle de la fonte du permafrost des îles arctiques du Canada, pourrait indiquer que la crise climatique s’installe plus rapidement encore que les scientifiques ne l’avaient craint.

Le permafrost des îles arctiques du Canada a commencé à fondre. C’est 70 ans plus tôt que ce qu’avaient prévu les scénarios climatiques du GIEC. Un constat inquiétant, car ce dégel pourrait libérer dans l’atmosphère, une grande quantité de gaz à effet de serre, provoquant ainsi une montée des températures encore plus rapide.

- Article complet

Ce type d’informations se multiplient,

Alors est-ce qu’un plus grand nombre de gens vont se décider à agir enfin vraiment contre les causes de ces catastrophes ?

Va-t-on continuer à rester passif, à laisser les gouvernements et multinationales ne rien faire ou faire du capitalisme « vert » (qui ne changera rien, pas grand chose, ou même risque plutôt d’aggraver les choses), à laisser quelques minorités contestataires s’épuiser et se faire réprimer (zadistes notamment), à attendre, à croire irrationnellement que des technologies vont nous sauver, à se réfugier dans les distractions permanentes et les psychologisations abusives, à se contenter de gestes individuels, de « consomm’action » et de greenwashing, à nous laisser enfumer par les voitures électriques, la prétendue transition énergétique à base de technologies industrielles, le développement durable (contradiction dans les termes), l’économie circulaire et tous les artefacts débiles que le capitalisme et les nantis inventent pour ne changer que des bricoles à la marge, faire plus de fric et continuer leur système destructeur d’humains, du vivant et du climat ??!!
Il est grand temps d’agir pour arrêter et remplacer le capitalisme et la civilisation industrielle et toute la culture/idéologie qui va avec.

Arrêtons d’attendre avant de réagir d’être dans l’urgence absolue et d’être totalement impuissants face à des cataclysmes totalement incontrôlables et pourtant prévisibles. Pour une fois, anticipons, agissons vigoureusement, car nous savons qu’attendre ne fait qu’aggraver les horreurs et que nos cultures écocidaires rendront la planète à peu près invivable dans moins de 100 ans !
Si les pauvres morfleront comme d’hab en premier, que les bourgeois, les grands patrons et les ultra-riches ne se croient pas à l’abri, ils y passeront ensuite comme les autres, voire même en premier là où des guerres civiles éclateront.
Pour une fois, déjouons la propagande merdiatique et gouvernementale, déjouons les habitudes de notre cerveau, retournons nos neurones.
Acceptons de voir la réalité et d’agir en conséquence au lieu de rester dans le déni et le positivisme débile, c’est dur au début, mais on s’y fait et après on peut aussi construire plein de trucs chouette et vivre une vie riche, pleine de temps collectifs enrichissants, de convivialité, de qualité, de sens, de solidarité, d’amitié et de liberté.
A l’inverse de ce que nous impose partout le capitalisme et son monde, où mêmes les plus riches ont une vie pauvre très souvent centrée sur les ridicules signes des possessions matériels (une rollex, un costard, une Porsche...), le froid pouvoir et l’autodestruction de leur être.

- Goûtez la canicule de la semaine à venir, regardez les 50° en Inde dernièrement, et vous aurez un tout petit avant goût de ce que ce système nous prépare....

Préfère-t-on garder des emplois liés à des industries écocidaires, des Etats totalitaires, des gouvernements autoritaires complices des blocs bourgeois, du capitalisme qui met tout le monde en guerre contre tout, ou tout changer pour arrêter l’écocide, limiter l’ampleur des catastrophes climatiques et garder une planète habitable ??

Il n’y a aura plus ni emplois, ni jardin permacole survivaliste, ni bière, ni concerts, ni magasins bios, ni propriétaires, ni argent, ni flics, ni politiciens, ni banquiers, ni boursicoteurs sur une planète morte.

Et bien sûr la plupart des animaux auront aussi été détruits, mais ça je n’en parle pas car on pense toujours d’abord à sa pomme.

Résistance et sabotage - actions collectives déterminées partout - Destitution du système politique et économique - An 01, on arrête tout, on réfléchit et c’est pas triste - Désobéissance, blocages, manifs en tous genres - Permaculture partout - démocratie directe - assemblées populaires - alliances jaune-vert-rouge-noir - coordination des luttes radicales - auto-formation à la résistance - réseaux d’entraide matérielle et d’alternatives radicales au capitalisme - solidarité et caisses anti-répression, etc.

N’ayez crainte, dans ce vaste « programme » de subversion générale, il y a de la place pour tout le monde, les plus « peureux » ou moins « expérimenté.e.s » pourront toujours soutenir activement les autres : soutien matériel, moral, médiatique, boycotts massifs, grèves générales, etc.


1 Message

  • En Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu Le 26 juin à 15:09, par Michel Bonhomme

    Je finis l’écriture d’un livre, « Le réchauffement du climat, un drame humanitaire sous-estimé ». J’ai travaillé une grande partie de ma vie sur le développement durable. J’ai une formation également de psy.
    L’approche du livre porte sur :
    Pourquoi on en est arrivé là ? Les angoisses existentielles. L’isolement des gens. L’indifférence aux problèmes de long terme. La surconsommation, L’urbanisme et l’éclatement des pôles d’activités. Les données du GIEC. Les ENR sont pour parti un leurre. Une fuite en avant jusqu’à l’effondrement. La sobriété heureuse.
    Le réchauffement du climat pose la nécessité de changer radicalement de modèle de développement et de manière de vivre. Les fondements sont d’ordre culturel.
    Face à l’inertie au changement le drame humanitaire est inévitable et sous-estimé. De là peut-être déboucherons-nous sur un nouveau rapport de l’homme avec son habitat, la planète et de nouveaux rapports de solidarité.
    J’aimerai pouvoir trouver un support et un relais à mon engagement. Je suis sur Lyon.
    J’ai créé la société Valorga, aujourd’hui repris par URBASER. J’ai porté un programme de R et D dans le cadre des Investissements d’Avenir.
    Je me situe aujourd’hui comme un militant.
    J’ai lu vos contributions sur Internet et suit donc intéressé à vous rencontrer
    Au plaisir d’un contact
    Michel Bonhomme
    06 14 01 72 96

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft