Elevage Drôme Cailles à Montoison : une vidéo choc dévoile des maltraitances et manques d’hygiène

Dans cet élevage de cailles pondeuses, des cailles souffrent de tumeurs et d’infections

par Camille Pierrette.
Mis à jour le jeudi 21 mars 2019

Ce jeudi 21 mars, l’association L214 publie une vidéo montrant des conditions d’élevage indignes au sein de la société Béranger (Drôme Cailles),
L’élevage visé par cette vidéo choc est situé à Montoison, un hangar de cailles pondeuses.
"Drôme Cailles est une entreprise qui est spécialisée dans l’élevage, l’abattage, la transformation de cailles ainsi que les œufs de caille.

https://youtu.be/A1n2tTagv6k

Ces nouvelles images ont été tournées dans une exploitation d’une centaine de milliers de cailles appartenant à l’entreprise Drôme Cailles.

Situé derrière une boutique aux couleurs vives et gaies, les bâtiments d’élevage dissimulent une réalité sordide : des cailles déplumées, entassées dans des cages à une densité de plus de 80 par m² dans un bâtiment crasseux.

En France, 100 % des cailles pondeuses connaissent cet enfer.

JPEG
- Retrouvez photos, pétition et vidéo sur le site de L214 concernant cette affaire.
- Voici les commentaires de L214 sur les photos :

  • Les cages sont couvertes d’une épaisse couche de saleté. Les cailles vivent ainsi dans un environnement malsain.
  • Les conditions d’élevage rendent les cailles agressives. Elles se piquent et se blessent.
  • Plusieurs cailles ont des tumeurs si grosses que leur tête en est déformée.
  • Les cailles restent plusieurs mois dans ces cages. Symptôme de leur mal-être, elles perdent leurs plumes.
  • À cause de la saleté, du manque de soins et du grillage au sol, certaines cailles souffrent d’infections qui gangrènent leurs pattes.
  • Alors que dans la nature, les cailles parcourent de longues distances pour migrer, dans cet élevage, elles sont entassées dans des cages à plus de 80 par m².
  • 90 % des Français sont défavorables aux élevages qui concentrent les animaux dans des bâtiments fermés sans leur laisser d’accès à l’extérieur - 88 % des Français considèrent que la protection des animaux d’élevage devrait être renforcée

- Signer la Pétition : Demandons à la grande distribution de ne plus commercialiser d’œufs de cailles élevées en cage !

Photo provenant de l’enquête de L214 sur un élevage Drôme Cailles à Montoison

Commentaire perso

Dans notre merveilleuse Drôme, supposément si bio et si soucieuse du bien être de toustes, on trouve pourtant des élevages barbares, où des animaux entassés comme des sacs sont traités comme des marchandises, de simples usines à oeufs où l’animal, ici la caille, subira un enfer.
Et ni les autorités concernées, ni les élus, ni les associations écologistes du cru ne semblent se préoccuper de ces scandales indignes.

Comme ces animaux ne peuvent pas parler ni se révolter, leur esclavage sanglant continue encore et encore.
S’il arrive aux humains de se révolter, et parfois d’obtenir de meilleures conditions de vie, même si les nombreuses violences et exploitations perdurent, concernant les animaux, c’est bien pire !

J’ajoute que même les élevages « bio-locaux plein air » sont à abolir, car là aussi, même si les animaux sont bien mieux traités avant leur mise à mort, les animaux sont instrumentalisés, leurs vies individuelles ne comptent pas et seront détruites dès que les impératifs de rendement le réclament ou dès que leurs chairs seront optimales pour le marché de la consommation.

- voir un autre article sur ce thème pour aller plus loin et des mises en perspectives : Même bio locale plein air, la viande provient toujours de l’exploitation d’animaux


3 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft