Die, contrôle et biométrie à la cantine du collège-lycée, scan de la main et code individuel

Dans la Drôme aussi le contrôle et le flicage se développent...

par Camille Pierrette.
Mis à jour le mercredi 11 septembre 2019

Un post de Corinne Morel Darleux nous alerte :

Je viens d’apprendre qu’il y a désormais un contrôle biométrique (scan des empreintes digitales [edit : il s’agirait en fait du contour de la main] + code individuel) à l’entrée de la cantine du collège-lycée de Die.

Pour éviter la fraude de rab de dessert sans doute.
...
Non, vraiment, nous vivons une époque merveilleuse

Partout, l’état, son gouvernement et les capitalistes n’ont de cesse d’imposer et étendre ce type de technologies.
5G, biométrie à l’entrée des cantines ou des établissements scolaires, caméras de surveillance de plus en plus sophistiquées, reconnaissance faciale, nanotechnologies, enregistrements d’ADN, drones, robots policiers, puçages des animaux (et des humains)... sont promus par l’Etat et la plupart des élus.

Sous couvert de facilitations, de luttes contre la fraude ou d’économies de personnels, quelles sont les raisons de ces dispositifs de contrôle et de surveillance ?

  • Contrôler les gens davantage, avec un moindre coût de personnel, où l’humain est évacué pour éviter les risques d’empathie
  • Créer de nouveaux marchés lucratifs pour les entreprises
  • Grâce à la propagande merdiatique et celles des experts agréés, ces dispositifs permettent accessoirement à des élus de faire croire à une action positive et de se faire élire
la déshumanisation s’accentue

Avec tous ces dispositifs de contrôle et de surveillance, c’est la déshumanisation qui va s’accentuer.
Comme les pouvoirs politiques et capitalistes veulent poursuivre le néfaste système existant, ils préfèrent accentuer les contrôles et les rendre banals plutôt que de laisser grandir des émancipations et transformations sociales radicales qui rendraient ces dispositifs caducs et indésirés.

La mise en fiche des individus, leur contrôle permanent vise aussi à les isoler des autres et à la destruction des actions/luttes collectives, à transformer davantage les corps en objets, en numéro, en données à cibler via le marketing et la pub.

A Die, comme ailleurs, refusons partout ces dispositifs, et destituons les institutions et les personnes qui les développent et les imposent.

- Pour aller plus loin, quelques textes et références sur Combattre la biométrie

extrait du début :

En 2004, les industriels de micro-électronique (Gixel) publiaient leur Livre Bleu conseillant au gouvernement de faire accepter la biométrie par le conditionnement des plus jeunes, et prescrivaient une «  éducation dès l’école maternelle  » pour les technologies susceptibles d’être mal accueillies et de susciter des résistances populaires.

Dès 2005 cette propagande se matérialise avec l’installation progressive de bornes biométriques dans les établissement scolaires pour gérer l’accès des élèves à la cantine, comme dans une école maternelle à Angers ou au lycée de Gif-sur-Yvette, dans l’Essone (91), parmi tant d’autres.

Depuis, la biométrie et le contrôle ont progressé partout...


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft