Coronavirus :

attention aux fake news sur le retour de la vie sauvage

par PapyWeb.
Mis à jour le mercredi 25 mars 2020

Disséminées à travers le flot constant d’informations sur l’augmentation du nombre de cas de COVID-19, les consignes de confinement et les pénuries de matériel médical, quelques bonnes nouvelles ont émergé la semaine dernière sur Twitter avec la noble intention de nous mettre du baume au cœur : des cygnes auraient regagné les canaux désertés de Venise. Des dauphins également. Un groupe d’éléphants se serait promené dans un village du Yunnan, en Chine, puis se serait enivré de vin de maïs avant de piquer un somme dans une plantation de thé.

Ces témoignages d’une faune triomphante dans des pays gravement touchés par le coronavirus ont été retweetés plusieurs centaines de milliers de fois. Ils se sont propagés comme une traînée de poudre sur Instagram et Tik Tok, allant même jusqu’à faire la une de certains médias. S’il devait y avoir un bon côté à la pandémie, les internautes en sont convaincus, ce serait celui-là : le retour des animaux qui déambulent librement dans un monde sans humains.

Malheureusement, rien de tout cela n’est réel, la suite sur National Geographic

Commentaire perso ; à Crest effectivement je ne vois pas plus la faune sauvage se répandre, que se soit dans l’eau, Héron, Harle Bièvre, Martin Pêcheur, Cincle Plongeur.. Etc .Voir même moins que d’habitude. Dans le parc du Bosquet pas plus d’oiseaux ou d’écureuil, ah si vu et photographier un pinsons du nord. J’ai été très étonnée que malgré le dérangement humain en forte baisse, il ni ai pas plus d’animaux... Par contre je note que la végétation progresse en plein centre ville, par exemple sur les marches de l’église, Walking Dead, n’est pas loin... ;-)


1 Message

  • Coronavirus : Le 25 mars à 22:57, par EM

    Quand on regarde la ville en détail, on se rend compte de toutes sortes de choses. Depuis le tremblement de terre, une grosse pierre est descellée dans la montée de la chapelle (il y a de nouvelles fissures partout depuis le séisme, mais celle de la montée est la plus inquiétante). Sur la place de l’église, il y a quelques mois, des vitres sont tombées depuis l’immeuble à l’abandon côté ouest, manquant écharper des touristes.
    La place elle-même a tendance à s’effondrer vers le sud-est. Les joints sont à reprendre rapidement au moins, si on veut éviter que ça s’aggrave. La terrasse et ses abords sont très sales et jamais nettoyés. Le drapeau de la République n’est pas au centre : ignorance, goujaterie ? Bref, on a l’impression d’une gestion inattentive, distante, négligente.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft