Centre aquatique Crest, Hervé Mariton a fait perdre 1 million d’euros d’argent du contribuable à la 3CPS

Retour sur le ratage complet et prévisible du projet crestois de centre aquatique

par Les Potins de la Vallée.
Mis à jour le mardi 25 février 2020

Il y a quelques mois, mi 2019, le président de la communauté de communes 3CPS Mr Magnon indiquait que la CCCPS fournirait un chiffrage complet et détaillé des dépenses liées au naufrage du projet de centre aquatique porté par Mr Mariton et la comcom.
On attend toujours les chiffres...

On attend toujours les chiffres...

D’après l’association PLOUF qui a suivi de près les dossiers, la somme des dépenses pour ce projet avorté en 2019 tournerait autour de 1 million d’euros !
C’est même la 3CPS qui le dit :

Selon l’estimation de la communauté de communes, l’abandon représente un gâchis d’argent de près d’un million d’euros en cumulant tous les frais notamment le concours d’architectes et les différentes études préliminaires.

1 million d’euros d’argent du contribuable partis en fumée !

Mr Mariton, maire sortant de Crest, a donc fait dépenser en vain 1 million d’euros d’argent du contribuable à la communauté de communes à cause de son projet inadapté ! (si on remonte à 2007, date où le projet a commencé, la gabegie d’argent public est sans doute plus élevée encore...?)
Si Mr Mariton porte la plus grosse part de ce fiasco, n’oublions pas qu’un certain nombre d’élus à la 3CPS (voir leurs noms en post scriptum) l’ont suivi dans ce projet trop longtemps.

En ces temps d’élections municipales 2020, où la liste Mariton en lice pour un énième mandat veut montrer patte blanche et « verte » par la communication tout azimut, il est important de rappeler quelques réalités qui s’inscrivent en faux sur la jolie vitrine maritonienne.
Le maire sortant de Crest ne rate pas une occasion de gloser sur sa bonne gestion sensée être économe, mais là il est responsable d’un gaspillage de 1 million d’euros d’argent public !

Centre aquatique Crest, Hervé Mariton a fait perdre 1 million d’euros d’argent du contribuable à la 3CPS
Une gabegie d’argent public imposée pour des visions obsolètes d’une autre époque

- Le projet ruineux de MM Hervé Mariton et Caryl Fraud, et son abandon, c’est :

  • Non écoute des habitants inquiets d’un projet aussi coûteux, des écologistes et opposants au projet
  • Manque de vrais débats publics préalables
  • Projections partielles et partiales des cabinets d’étude sur la fréquentation attendue du projet (qui par exemple ne prenaient pas assez en compte la concurrence des autres établissements, et draguaient des clients un peu trop loin)
  • Occultation répétée de l’énorme déficit annuel de fonctionnement (entre 600.000 et 1 million d’euros), et mise en avant seulement du financement des travaux de construction
  • 2 concours d’architecte payés pour rien
  • Graves attaques autoritaires durant des conseils communautaires, menaces de suppressions de subventions envers des élus récalcitrants ou trop démocrates aux yeux des porteurs du projet
  • Non prise en compte des alertes concernant l’inadaptation et des surcoûts liés au second terrain choisi par Mr Mariton, ce qui a occasionné du temps et des dépenses inutiles supplémentaires
  • Dépense d’argent du contribuable d’environ 1 million d’euros, pour ...rien, un flop, un bide, et une communauté de commune déchirée
  • Energie, argent et temps passés par les élus crestois à imposer ce projet aberrant qui a fait pschiiiit, et pour les lanceurs d’alerte et opposants, dépense de temps et d’énergie pour le dénoncer (plus de 3 ans de bataille) - Alors qu’on aurait toutes et tous des choses plus utiles à faire
  • Résultat : pour celles et ceux qui voulaient une piscine collective couverte ou autre solution qui tiendrait vraiment compte des urgences climatiques et écologiques, ...il n’y en a toujours pas alors que ça traîne dans les tuyaux depuis 2007 !

- Même la chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes avait sonné l’alarme en 2018 dans un rapport :

le projet de centre aquatique est difficilement soutenable pour un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPC I) de 15 000 habitants.”

la 3CPS a failli imploser, ou exploser

Bien entendu, Mr Mariton et son équipe se sont empressés, en vain, de rejeter le naufrage ruineux de ce projet obsolète sur ses détracteurs ou sur les élus 3CPS jugés trop frileux et pas assez ambitieux, en disant que la construction (et ses énormes surcoûts) aurait pu être financée selon eux, ...mais en « oubliant » systématiquement d’indiquer le problème de l’abyssal déficit prévisible à combler chaque année (entre 600.000 et 1 million d’euros) par l’argent du contribuable.
Pour Mr Mariton la 3CPS ne semble pas être un véritable partenaire, un instrument démocratique partagé, mais plutôt une vache à lait en cas de besoin (ne pas augmenter les impôts communaux de Crest, et à la place augmenter les impôts communautaires), un machin à son service, et les réalisations financées par la 3CPs sont allègrement versées au crédit de la ville de Crest...
Résultat, la 3CPS a failli imploser, ou exploser. (les coups bas, les manoeuvres et les esclandres de la mairie Mariton envers les communautés de communes ne datent pas d’hier, voir les archives du Crestois révélées par Nadège dans le numéro du Crestois du 21 février 2020)

- Voir l’article du BEC qui fait un terrible bilan : Mariton / 3CPS : radiographie d’une crise - Six mois après le naufrage du centre aquatique, le maire de Crest n’en finit pas de chercher querelle à sa communauté de communes, la CCCPS. Il est temps d’explorer ses critiques par le menu

La piscine couverte n’a pas fini de ressurgir des profondeurs, les programmes des listes Mariton et « Ensemble pour Crest » promettent sa réalisation...
(à présent, Mr Mariton semble avoir renoncé quelque peu à sa folie des grandeurs et parle de piscine couverte, lol)

améliorer la piscine découverte de Crest ?

Pour nous, un tel projet de piscine serait à débattre sérieusement avec les habitants, et puis si on veut vraiment enrayer les catastrophes climatiques et écologiques en cours, il y aurait sans doute des choses plus importantes et urgentes à faire.
Au lieu de construire une piscine, on pourrait peut-être se contenter d’étudier de près la rénovation de la piscine découverte existante de Crest, et de prolonger sa période d’ouverture à l’aide de chauffages solaires (dixit un maître nageur avisé).
Mais on ne peut pas l’agrandir vu que Mr Mariton (selon l’architecte Roger Kahn dans le Crestois) a préféré faire de l’étalement urbain tout autour. Un nouvel exemple de mauvaise gestion de la municipalité sortante.


- Pour le plaisir, revoyons ce clip des Bouffons Anonymes, qui brocardaient en 2018 les aberrations du projet de centre aquatique maritonien :

https://youtu.be/NngqMBjfZgg

- Voici une sélection de quelques articles parus sur Ricochets sur le fiasco imposé du centre aquatique maritonien, par date décroissante (de nombreux articles ont aussi été publiés sur le Crestois et d’autres médias) :

P.-S.

Souvenirs souvenirs, c’est toujours utile avant les élections municipales...
RAPPEL, au départ, les élus crestois, soudés (soumis ?) derrière le chef, n’étaient pas les seuls à soutenir ce projet ruineux et aberrant de centre aquatique.
Voici la liste de ceux qui ont voté pour. Plus tard, sur la fin, tardivement, certains d’entre eux ont voté contre ou se sont abstenus, mais pas les fidèles élus crestois bien sûr :

Hervé MARITON, Maire Crest
Jean-Pierre POINT, 1er adjoint Crest
Béatrice REY, adjointe Crest
Caryl FRAUD, adjoint Crest
Jean Marc MATTRAS, adjoint Crest
Yvan LOMBARD, adjoint Crest
Céline GEORGEON, adjointe Crest
Danielle BORDERES, conseil Crest
Gisèle CELLIER, conseil Crest
Anne Marie CHIROUZE, conseil Crest
Audrey CORNEILLE, conseil Crest
Serge INCHELIN, conseil Crest
Loïc REYMOND, conseil Crest
Valérie ROCHE, conseil Crest
Laurent BOEHM, conseil Crest
Susanne TEN VELDE, conseil Crest
Gilles Magnon, maire Piegros La Clastre
Joël MANDARON, adjoint Piegros la Clastre
Marie-Christine DARFEUILLE, maire ESPENEL
Franck MONGE, maire Vercheny
Marcel BONNARD, maire Rimon-et-Savel
Thierry JAVELAS, maire Saint-Sauveur-en-Diois
Jean Christophe AUBERT, maire Aurel
Frédéric TEYSSOT, maire Chastel-Arnaud
Jean-Louis BAUDOIN, maire ST-BENOIT-en-Diois

AVIS AUX CRESTOIS

Nous invitons les crestois à briser l’omerta, à sortir du silence, à dire publiquement tous les déboires et problèmes qu’ils ont subi/vu du fait de l’action (ou inaction) municipale maritonienne. N’ayez plus peur, révélez les scandales. C’est le moment de couper court aux effets de communication de la liste Mariton.
Le clientélisme et les éventuelles menaces de sanctions ne doivent plus nous faire taire.
Pensez à notre avenir et à celui de nos enfants.
Merci
- Contactez-nous via ce formulaire, en apportant si possible des preuves à vos dires - Nous publierons tous les éléments qui nous paraitront véridiques et pertinents


6 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft