Boutique zéro déchet à Die

Ouverture octobre 2019

par Laure ruth.
Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019

Financement participatif pour une boutique zéro déchet et de vente en vrac , de produits alimentaires et non alimentaires : cosmétiques, entretien, accessoires, bureautique...

La surproduction, liée à la surconsommation, nous pousse à générer près de 13,8 tonnes de déchets par an, par habitant - en comptant les déchets issus du monde professionnel.
Les Français produisent en moyenne 354kg de déchets par an et par personne...

350 millions de tonnes : c’est la quantité de plastique produit chaque année dans le monde, dont 95% ne sont pas recyclés et se retrouvent dans les décharges.
150 millions de tonnes : c’est la quantité estimée de plastique flottant dans nos océans.
8 millions de tonnes : c’est la quantité de plastique déversée chaque année dans nos océans, venant s’ajouter aux 150 millions déjà présents. 
Si rien n’est fait, le poids de ce type de déchets dépassera celui des poissons en 2050…

Par ailleurs, les courants marins transportent ces déchets qui s’agglutinent pour former le septième continent. En fait, il s’agit d’amas de micro plastique dont le plus important se situe dans le Pacifique Nord avec une superficie de près de 3,5 millions de km2.

Les conséquences ?

Pollutions des océans, impact sur la biodiversité :
- macro-déchets : fragments> 5mm, ont un impact direct et bien visible. Ce sont environ un million d’oiseaux marins et 100000 tortues et mammifères marins qui meurent chaque année de cette pollution.
- Micro déchets : peuvent persister jusqu’à 1000 ans dans le milieu marin, libérant donc longtemps dans l’eau les substances chimiques nocives qui le compose. Polluants, additifs, polymères du plastique…

Impact sur la santé :
L’ingestion de molécules plastique engendre des perturbations endocriniennes qui agissent sur l’équilibre hormonal. Elles peuvent induire des cancers et altérer des fonctions comme la croissance, le développement, le comportement, le sommeil, la circulation sanguine, l’utilisation de l’énergie ainsi que les fonctions sexuelles et reproductrices.

Impact sur le changement climatique :
De plus, le (non) traitement des déchets solides contribue fortement au changement climatique : il représentait en 2016 presque 5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (sans tenir compte des émissions liées au transport des ordures).
Le recyclage consomme beaucoup d’énergie acheminement, tri ainsi que la fabrication de nouveaux produits issus de ce recyclage, et une grosse partie des déchets triés sont ensuite incinérés ou enfouis (notamment dans les pays de l’est !) ou envoyés dans les pays Asiatique où ils sont dit “valorisés” mais il n’existe aucuns contrôle... Nos poubelles arrivent tels quelles, par containers, dans les pays asiatiques. D’ailleurs la Chine à interdit l’importation d’un certain nombre de déchet occidentaux pour des raisons environnementales. Mais nous exportons maintenant vers la Malaise et la Thaïlande essentiellement.
https://www.courrierinternational.com/article/que-faire-de-nos-dechets-si-la-chine-nen-veut-plus

L’UE exporte la moitié du plastique qu’elle collecte.

Le recyclage doit devenir une action de dernier recours quand nous n’avons pas réussi à ne pas produire le déchet.

Pour rendre accessible un autre mode de consommation, plus consciente, plus humaine, plus environnementale, je souhaite réunir dans une boutique, un ensemble de produits sélectionnés selon de forts critères environnementaux et sociaux.

Dans la boutique zéro déchet de Die, vous trouverez des produits alimentaires secs (légumineuses, pâtes, riz, céréales) et frais (fruits, légumes, pain, œufs, fromage...), en vrac / sans emballage ; des produits cosmétiques, sans emballage (savons, shampoings, dentifrices...) ; des produits d’entretien de la maison, en vrac (produits ménagers) ; et des accessoires pour la cuisine (éponges lavables, bouteilles durables, sacs poubelle sans plastique...) , et la salle de bain (oriculis, coupe ongle, brosses à cheveux, brosses à dents) , ainsi que des accessoires de bureau (marqueurs / stylos rechargeables, pochettes transparentes, cahiers...), sans plastique.

Les produits seront essentiellement éco conçus, biologique, rhone alpins ; et quand ils viendront de plus loin, ils seront plus qu’équitable, ils seront solidaire (démarche de favoriser l’agriculture vivrière avant l’exportation équitable).

Vous souhaitez apporter votre soutien à cette future boutique ou simplement en savoir plus, cliquez sur ce lien !

Voir en ligne : Miimosa, Projet boutique zéro déchet vrac !

Portfolio


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft