les aventures de pepito-michel (suite)

l’apprentissage de la lutte

par michel galy.
Mis à jour le dimanche 18 mars 2018

L’énergie musculaire , l’énergie la moins chère « ! Nous appliquions le slogan, autant par conviction que manque de moyens.
Nos affiches nous les faisions nous-mêmes , procédé sérigraphie : tamis, raclette, encre. Notre minusgroupe excellait en polyvalence. Floflo, le manuel, pour le châssis, George pour le coup de patte et le dessin , et le bidochon (moi) avec son imagination et sa maîtrise des concepts, pour le mot d ordre.
Nous avions eu une réunion, en camarades, pour le définir : un slogan ça doit être efficace : court, mémorisable et percutant. Il le fallait radical également bien sûr. Après quinze heures de réunion, autant de litres de rouge et de saucissons et de picodons , JE suis tombé d ‘accord ! Voilà : sous un dessin représentant une fleur de pissenlit poussant dans un pot en forme de tour de refroidissement, nous écririons : NON ! Ça c’est bien lancé !
Allez , au boulot ! Préparation du tamis, découpe des feuilles, et encre. Hop ! ATTENTION , ne jamais utiliser uniquement du blanc et noir – réservé à l’Etat- de même que du bleu / blanc / rouge ; idem. Ne pas oublier de mentionner l’imprimerie,… facile, on marque imprimerie clandestine et on est dans les clous de la loi . On s’y met.
Feuilles , encrage, raclette , et une affiche à sécher , une !
Feuilles , encrage, raclette , et une affiche à sécher , une !
Feuilles , encrage, raclette , et une affiche à sécher , une !
…………………………………………- ……………..
…………………………………………- ……………..
Feuilles , encrage, raclette , etc. etc. Etc. etc. et, une de plus ! Ouf, soirée productive, ça devrait suffire pour inonder le hameau.
La colle c’est facile , un seau, de l’eau et de la colle à tapisserie ; on la passe au pinceau large recto verso et à la suivante.
Le hic c’est qu’on était qu’une équipe opérationnelle , on a compensé en pratiquant la division du travail.
On a commencé dans les endroits reculés mais visibles ( la connaissance du terrain est toujours un atout contre l’ennemi) et on a convergé au centre. Là il restait encore beaucoup d ‘affiches. Ne pas gaspiller c’est aussi un principe écolo, on a décidé de tout coller, chemin faisant , en rentrant au camp de base ( T 6 communautaire ). On n’en voyait pas le bout, alors on a affiché de plus en plus serré – la répétition c’est didactique aussi- jusqu’au devant de notre porte… Cinq heure du mat , nuit productive, allez au pieu.
Sept heure du mat , les gendarmes sonnent à la porte ! Mince, deux plombes de sommeil ça fait peu , mais c’est les contraintes du militantisme. Vous voyez le tableau : nous la trogne ensommeillée-farinée, en calbards face a des gendarmes proprets et hilares.
Comment ont ils fait pour nous repérer et localiser si vite ? L’annonce de leur future réussite dans le canard local les faisait rayonner. Allez , audition au poste , habillez vous !
Pendant l’interrogatoire chacun a furieusement nié toute connivence avec les attardés de la croissance qui avaient tapissé le village. Moi, ils ont voulu me faire préciser : NON , d’accord, mais à quoi ? Comme je n’étais pas clair et que je ne pouvait pas vraiment répondre parce que j avais pas tout compris du pourquoi de notre action ( en fait j’étais amoureux de la belle militante) , j’ai rien dit.
De quelle force d ‘âme étais- je en train de faire preuve a cette heure si matutinale ! Je me suis pris pour Lénine, presque.
Une chose me tarabustait, comment , comment ,comment diable nous ont ils trouvés ? Après j’ai su , il y avait un des membres de cette brigade subpériurbaine qui avait fait des études, et il avait même lu « Le petit poucet » et il s’était rappelé du coup des cailloux. Pas de bol !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft