Délation ?

çà rappelle de sombres souvenirs

par collignon gilles.
Mis à jour le samedi 24 novembre 2018

Etant adhérent de l’association " arrêt public" sans m y investir du tout mais en soutenant la démarche , j ’avoue que j ai été choqué de recevoir hier soir un mail , dont voici le contenu , j ai gommé le nom de la cible de ce courrier :

Ceci est un message inhabituel de L’Arrêt Public.
Nous avons été victimes d’une escroquerie réalisée par un adhérent, **************
Dès la connaissance des faits, des mesures ont été prises pour enrayer l’escroquerie et il a été radié de l’association en réunion du bureau mardi dernier 20 Novembre 2018.
Nous mettons en garde nos adhérents de ne rien croire de ce qu’il affirme être ou avoir fait, et leur conseillons de ne s’engager sur aucun projet avec lui.
Ceux ou celles qui auraient des informations le concernant, notamment son adresse postale sont invités à nous contacter le plus rapidement possible.
Le bureau de l’Arrêt Public

Je voudrais rappeler aux bureau de l’arrêt public que ce genre de courrier porte un nom... La délation qui désigne une dénonciation jugée méprisable et honteuse. Elle consiste à fournir des informations concernant un individu, en général à l’insu de ce dernier, souvent inspiré par un motif contraire à la morale ou à l’éthique et donc honteux.

Tournée contre un individu ou un groupe d’individus, la délation est faite par un délateur, individu ou groupe de personnes, pour lui nuire de manière malveillante. E l’occurence , il s’agirait d’isoler cette personne et de recommander de ne plus lui adresser la parole...
La délation se retrouve de manière répétée dans l’histoire dans les pires régimes !
Le langage populaire a produit un lexique fourni pour désigner le délateur : « mouchard », « balance », « donneur », « indic », « poucave », « sycophante », « cafard » et de manière plus étendue « collabo », « traître » ou « Judas ».
Encouragée par des régimes autoritaires ou dictatoriaux ou par des forces d’occupation, généralement occultée et anonyme.
la délation de proches ou de personnes au sein d’une même famille aurait été une pratique répandue en France lors de la Seconde Guerre mondiale.

La délation ne doit en aucun cas être confondue avec la dénonciation d’infraction, de crime ou délit, ou encore le lancement d’alerte, activité désintéressée et risquée consistant à informer le public, les médias, les élus de pratiques douteuses ou dangereuses de la part d’entreprises ou d’organisations diverses qui de la sorte menacent l’économie, la santé, la société en général.

Bref venant d’un association citoyenne , on peut se demander si les responsables de cette association n ’ont pas perdu la tête... Je leur ai écrit , sans réponse jusque maintenant.


6 Messages

  • Délation ? Le 24 novembre à 20:18, par Virago

    Bonsoir

    Je ne fais pas partie du collège de l’arrêt public.
    Je respecte votre émotion.
    Je reprend votre définition : "Tournée contre un individu, la délation est faite par un groupe de personnes, pour leur propre gain (s’enrichir et accaparer les biens d’autrui) ou pour lui nuire de manière malveillante (jalousie, envie, haine).
    Vous êtes fort pour le bla bla mais votre seul argument est ; « En l’occurrence , il s’agirait d’isoler cette personne et de recommander de ne plus lui adresser la parole... »
    Il n’y a rien de cela dans le message.
    Heureusement que vous avez mis un point d’interrogation à « Délation » dans le titre.

    Répondre à ce message

    • Délation ? Le 24 novembre à 21:01, par collignon gilles

      virago , c’est un pseudo , c ’est dommage se cacher comme cela . Sur le fond bien sur que si qu’il y a délation ! vous ne vous rendez compte qu’étaler le nom de quelqu’un de cette façon sur la place publique, est une horreur ! Aux Etats unis ou en Angleterre on publie de cette façon le nom des personnes ayant commis certains délits , de manière à les isoler , les marquer , comme au fer, ce genre de courrier public pourrait fort bien pousser la personne au suicide ! peu importe si les faits ( d’ailleurs non mentionnés) sont vrais ou pas , personne n’a le droit de s’ériger en procureur de la sorte ! Et ce n’est pas du bla bla .

      Répondre à ce message

      • Délation ? Le 24 novembre à 21:56, par Virago

        Bonsoir

        J’utilise un pseudo parce que j’exprime des idées et que je ne mets pas mon nom en avant contrairement à vous.
        Vous avez écrit « étaler le nom de quelqu’un de cette façon sur la place publique est une horreur ». Je vous signale que c’est vous qui mettez l’histoire sur la place publique.Les adhérents de l’arrêt public, à part vous, réfléchissent avant de l’ouvrir.

        Répondre à ce message

        • Délation ? Le 25 novembre à 13:50, par collignon gilles

          non , utiliser un pseudo , n’est jamais utilisé par souci d’humilité c ’estavant tout, le moyen de se cacher , nous ne saurons donc pas qui vous êtes réellement... utiliser son nom n’empêche absolument pas d’exprimer des idées , et je me fous de mettre en avant mon nom... j’ai gommé le nom de la personne victime , ce que n’a pas fait le bureau de l’arrêt public , le mail que j’ai reçu a été lu par des centaines de personnes ! adhérents de l’AP ... certains sont allés dire directement leur désaccord à l’arrêt public ( si, si ) et je ne suis pas le seul à être choqué par la méthode venant d’une association qui se veut citoyenne ! c ’est vrai que je n’ai pas eu vraiment besoin de réflechir beaucoup pour réagir à cette méthode digne des fachos ... . je stoppe là ce débat , et si tu tiens à avoir le dernier mot cher Virago, je te le laisse bien volontiers ... ah oui un dernier truc quand même , j ’ai écrit au bureau de l’AP , j ’attends encore leur réponse.
          cynorhodon26

          Répondre à ce message

  • Délation ? Le 25 novembre à 18:38, par Virago

    Bonjour

    Il ne s’agit pas d’avoir le dernier mot. Il s’agit de faire la distinction entre le bla bla et les choses concrètes.Dans ce message vous dites que des personnes sont venus à l’arrêt public demander des explications.C’est vrai.C’est ce que vous auriez dû faire au lieu de mettre l’affaire sur la place publique et donc de porter préjudice à Mr X .
    Pour finir vous dites que vous avez raison car vous n’etes pas le seul.Je laisse les lecteurs apprécier ce genre d’argument.

    Répondre à ce message

    • Délation ? Le 26 novembre à 13:21, par gilles collignon

      à bien me relire , je ne dis absolument pas que j ’ai raison , je dis simplement que je n’émets pas une opinion isolée... tu fais comme beaucoup , tu lis en travers , tu interprètes et tu dis « ce que je pense » ... A bientôt Virago !
      ah pour info le rassemblement des coquelicots , c ’est le 7 décembre à 18h30 devant la Mairie de Crest, cà n a rien à voir , mais je crois avoir lu que tu t’intéressais au sujet.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft