Valence, informations suite aux 7 interpellations et gardes à vue du 9 janvier 2020

Communiqué du CRS 26 - cette violence policière et institutionnelle doit cesser

par Auteurs divers.
Mis à jour le samedi 11 janvier 2020

Communiqué de presse à la suite des 7 interpellations et gardes à vue du 9 janvier 2020.

Valence le vendredi 10 janvier 22h,

- Rassemblement le 3 février 13h30 devant le tribunal de Valence

Sept interpellations à l’issue de la manifestation contre le projet de retraite de Macron par la police de Valence hier soir 9 janvier 2020 à 17h30 et à 18h30.
Intimidation policière et garde à vue sans fondement.

Trois cas relèvent d’une présomption de participation à un tag sur le local de campagne de Daragon le samedi 4 mai , un cas relève de la liberté d’information et de filmer les policiers, un cas d’un fait divers sans conséquence et les deux dernier présomption de tag lors de la manifestation du 9 janvier.
La première personne à sortir ce matin a été arrêtée lors de la suite de la manifestation, elle est accusée d’incendie d’un buisson lors d’une précédente manifestation, la police a fini par la libérer ce matin a priori sans suite, preuve d’un dossier bien maigre.

La seconde personne qui filmait l’interpellation de la première à été interpellée alors que filmer les policiers est un droit et que dans un contexte de violences policières c’est un moyen de protection pacifique que les déchaînés de la matraque ne supportent pas, le camarade qui est militant écologiste est sorti en fin de matinée sans suite.
Les deux personnes présumées tageuses ont été libéré de la garde à vue dans la matinée du 10 janvier.

Les trois autres interpellations visent des militant.e.s bien connus du mouvement social sur Valence et la vallée de la Drôme Ils, elle sont accusé.e.s d’avoir fait un « tag au Stabilo sur la permanence de campagne municipale de Daragon » la nuit de samedi 4 à dimanche 5 janvier (un flagrant délit bien tardif). La police n’a aucune preuve pour leur imputer les faits, au moins deux d’entre eux étaient ailleurs ce soir là et l’ont prouvé.
Ces deux camarades sont sortis vers 15h30 de garde à vue, la police a fait fit des droits de la défense pour mettre la pression sur la troisième et la déférer devant le juge des libertés et de la détentions .
Cette troisième camarade est sortie libre à 19h13 du tribunal des libertés et de la détentions. Elle est convoquée sur les faits devant le tribunal correctionnel le 3 février 2020 à 14h. Nous exigeons l’arrêt des poursuites et invitons à un rassemblement devant le tribunal à 13h30 le 3 février.

Des pratiques indignes d’un service public

Des pratiques indignes d’un service public. Le procureur de la république et la hiérarchie policière ont privé de leurs libertés nos camarades les enfermant dans cellules insalubres et pratiquant des privations (refus d’accès aux toilettes, confiscation de lunettes de vue...) et des pressions, nous condamnons avec fermeté ces méthodes.
Il est grand temps de mettre un terme à cette impunité des fonctionnaires de police appuyée par des procureurs qui font mentir les belles envolées sur l’indépendance de la justice.

cette violence policière et institutionnelle doit cesser

Des mises en garde à vue abusives en passant par les coups et blessures, les insultes et tutoiements et surtout les meurtres de Cedric ou Adama Traoré, cette violence policière et institutionnelle doit cesser.
Dans quelques jours nous étudierons les suites juridiques à donner aux nombreuses irrégularités relevées lors des interpellations et gardes à vue de nos sept camarades.

Les camarades embastilléEs remercient celles et ceux qui les ont accompagné de leur soutien toute cette journée.
Nous remercions les personnes, collectif et organisations venus soutenir les interpelléEs.
Nous ne lâcherons rien.

CRS 26 (collectif contre la répression et pour la solidarité 26)

- post facebook de Anticapitalistes Valence nord Drôme Ardèche - NPA

Photo Manifestation Valence 9 janvier 2020 - Nos enfants visent le Bac, la BAC vise la tête

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft