Vague d’arrestations à Bure, perquisitions en masse et gardes à vue

Avec aussi l’avocat qui défend les militant.e.s en garde à vue

par Camille Z.
Mis à jour le jeudi 21 juin 2018

L’Etat policier français et le lobbie du nucléaire continuent de montrer explicitement leur côté totalitaire et dictatorial.
Mercredi 20 juin, une grosse vague de perquisitions et d’arrestations à lieux dans divers lieux de résistance au projet d’enfouissement de déchets nucléaires CIGEO.

Plus d’infos :

Des rassemblements ont lieu un peu partout en france devant les préfectures.
Le rassemblement à Paris à St Michel a été nassé.

à suivre...


1 Message

  • Vague d’arrestations à Bure, perquisitions en masse et gardes à vue Le 22 juin à 16:10, par Camille Pierrette

    Voir aussi A Bure, la complémentarité des pratiques fait peur au gouvernement

    Extraits :
    La lutte à Bure a fait le choix de sortir du débat sclérosant entre non violence et action directe pour assumer la diversité des tactiques. C’est cette stratégie que le gouvernement aimerait détruire en menant une vaste opération de perquisitions.

    A Bure, l’Etat s’entête dans la répression. Un gout d’exotisme frappe ces villages désolés du Sud Meuse. On se croirait en Turquie sous Erdogan. La Macronie aime autant les start-up que la matraque. Aujourd’hui, c’est de l’ordre du constat et non de l’idéologie : Nous assistons à la lente décomposition de notre soit disant Etat de droit et à la montée d’un fascisme rampant. C’est une chose de le dire et de l’écrire, c’en est une autre de le ressentir dans sa chair, sous la menace du revolver.

    Coups de bélier, portes fracassées, menottes, gardes à vue massive. Mercredi 20 juin 2018, nous avons subi la troisième vague de perquisitions en un an, la plus grave, la plus conséquente contre les opposants à la poubelle radioactive CIGEO. Il y a quelque chose qui pourrit dans l’Est de la France, un climat qui résonne avec des temps bien sombres…Comment sinon interpréter la garde à vue de notre avocat, la fouille de son cabinet, les rafles dans les rues, le survol par les drones et les hélicoptères au quotidien dans les villages, les interpellations, la mise sous scellée de dizaine d’ordinateurs, clés USB, téléphones etc. ?

    Il n’y a pas d’un côté les opposants légaux et de l’autre, des illégaux

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft