Total, la Société Générale, EDF, le ministère de la Transition écologique et solidaire, bloqués pour défendre le climat et la Vie sur Terre

Action en cours : La Défense bloquée par des activistes écologistes

par Auteurs divers.
Mis à jour le vendredi 19 avril 2019

Comme annoncée, la grande action de désobéissance civile contre "la république des pollueurs" (alias le gouvernement, les lobbies pollueurs, les capitalistes) a commencé tôt ce matin à la Défense à Paris :

- Action en cours : La Défense bloquée par des activistes écologistes - Vendredi 19 avril, plus de 2.000 activistes mènent des actions contre « la République des pollueurs », à La Défense, près de Paris. Reporterre est sur place et raconte en direct.

- DIRECT ACTION - BLOQUONS LAPUBLIQUE DES POLLUEURS

- 2000 activistes bloquent le quartier d’affaires de La Défense contre « la République des pollueurs » - Face à l’urgence climatique, ils considèrent que les marches ou les grèves symboliques de lycéens et d’étudiants ne suffisent plus. Depuis ce matin, 19 avril, 2030 personnes bloquent les tours de Total, de la Société Générale, d’EDF, sur le parvis de la Défense à Paris, ainsi que le ministère de la Transition écologique et solidaire. Des bus ont été affrétés de toute la France pour acheminer les militants. Les organisations écologistes qui en sont à l’initiative [1] dénoncent le fait que « la politique climatique de la France se décide là où siègent les entreprises qui saccagent la planète ». « La complicité systématique entre ces entreprises, notre Président et notre gouvernement paralyse le changement politique dont nous avons besoin pour répondre à l’urgence climatique. Nous répondons en bloquant cette République des Pollueurs. »

https://www.youtube.com/watch?v=grZYKB9DE2Y

- Certains salariés présents, solidaires de leur entreprise polluante et totalitaire, arrachent des affiches et s’indignent des collages.
C’est sûr que c’est beaucoup plus grave que de détruire le climat, les sols, les animaux, les rivières, l’air, notre avenir, et finalement l’espèce humaine...

- 10 h 26 — Société générale : Les activistes ont sorti les serflex et s’attachent au mobilier urbain présent devant les portes d’entrées, en criant « banquiers climaticides ! ». Certains salariés renoncent à leur journée de travail. Les forces de l’ordre balancent des gaz lacrymogènes contre les activistes dans le hall d’entrée.
- Des gilets jaunes sont présents aussi sur place, on entend : "on est là, on est là, même si Macron le veut pas nous on est là, ..."
-  Total : banderole déployée, les activistes chantent : « Anti-capitaliste, Ah Ah ».
- Société Générale : Les activistes crient « Écologie libérale, mensonge du capital ! ».


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft