Taxes, pollutions, mal-logement, désastre écologique... : c’est aux riches de payer !

Solidarité avec les « Gilets Jaunes » : justice sociale et écologique

par Camille Pierrette.
Mis à jour le lundi 26 novembre 2018

Les plus pauvres, les classes moyennes du bas, en ont marre de se faire ponctionner par l’Etat alors que les plus riches se gavent davantage et continuent à polluer la planète et notre air dans les grandes largeurs.
Et je les comprend, ils ont bien raison. On en a marre d’être les dindons de la farce, marre que l’état et son gouvernement se foutent de notre gueule en favorisant les riches et en ne faisant rien de sérieux pour que notre planète reste vivable, bien au contraire.
(voir aussi précédent article : « Gilets Jaunes : que faire le 17 novembre ? dans la Drôme et ailleurs »).

La précarité est là pour beaucoup d’entre nous, et on devrait supporter taxes sur taxes, mépris et impuissance politique ?!
On doit galérer pour trouver du boulot, supporter des boulots absurdes, faire des heures sup non payées, courir après le temps, rogner les fins de mois, tandis que des oligarques gavés de luxe, de grosses voitures et de voyages en avion prétendent nous faire la morale et nous gouverner ?! (voir « Plus on est riche plus on pollue »)
Les profits des grosses entreprises battent des records, Macron et ses sbires multiplient les cadeaux pour les plus riches, les lobbies industriels exploitent la Terre au prix de notre santé et de la destruction des animaux, de l’eau, des sols, du climat, des rivières..., et il faudrait qu’on continue à subir sans broncher ?!
Nous subissons des canicules, des inondations, des cancers causés par un système économique et politique injuste et hors sol, imposé et non-démocratique, et, non seulement on devrait accepter ça, mais en plus payer toujours plus de taxes, avec le sourire ?!

Les riches et les lobbies industriels doivent payer !

L’écologie réelle (qui se préoccupe des peuples et du vivant, pas des profits de nouveaux marchés et de la continuation des inégalités sociales), l’arrêt des pollutions et des pesticides qui ruinent nos santés, la fin et le remplacement radical de la méga-machine qui détruit les bases de la vie, exigent la justice sociale !

Ce sont les riches, les oligarques, les multinationales, les lobbies industriels qui doivent payer une transition écologique radicale, qui doivent financer la fin des pesticides, la fin de l’agriculture industrielle, payer pour des logements confortables et isolés, sans pollutions ni insalubrités

Ce sont les riches, les oligarques, les multinationales, les lobbies industriels qui doivent payer une transition écologique radicale, qui doivent financer la fin des pesticides, la fin de l’agriculture industrielle, payer pour des logements confortables et isolés, sans pollutions ni insalubrités, pour toutes et tous. Ce sont eux qui doivent payer, et pas les pauvres, pour des transports en commun accessibles, pour la relocalisation d’une économie que l’on maîtrise et que l’on choisit nous-mêmes.
Depuis des dizaines et des centaines d’années, les mêmes lignées de grandes fortunes, de droite et de gauche, ont exploité les peuples et la Terre, et maintenant que la Terre va mal, que l’air est pollué, ce serait encore aux plus pauvres de payer !! Basta ! C’est aux multipropriétaires, aux milliardaires, aux héritiers fortunés, à tous les exploiteurs de rendre des comptes, de rendre les richesses accumulées grâce aux travailleurs et travailleuses. C’est à eux de payer ! Leur expropriation, la saisie, permettraient d’établir un plus juste équilibre. Plus question de grands projets inutiles et ruineux, de palaces et de caviar à nos frais, plus question de pseudo-mesures écologiques sur le dos des pauvres, plus question de continuer la course en avant vers le désastre où des voitures électriques (au nucléaire, merci pour les déchets) remplacent les voitures au pétrole (en étant aussi nombreuses !), plus question d’escamoter le dramatique coût humain, social, écologique du système économique en place.
Je dis STOP, on passe à autre chose.

Qu’ils payent ou pas, nous devrons faire sécession, nous nous auto-organiserons, nous prendrons notre part, nous retrouverons notre puissance politique et d’action, notre capacité d’auto-défense, sans eux, contre eux s’il le faut.

Nous sommes toutes et tous des Gilets Jaunes.

Nous sommes en colère, et ce n’est que le début !

Nous voulons vivre décemment sans flinguer la vie sur la planète.

Macron dégage !
Ne cédons ni aux sirènes vérolées et sans issues de l’extrême droite, ni aux discours mielleux ou autoritaire du gouvernement.

Créons des Communes libres, de réelles démocraties locales et autonomes, sortons du capitalisme et de ses rouages destructeurs et aliénants !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft