Squatt de Crest : objectif atteint

Les squatteurs évacuent, les casseurs cassent


Mis à jour le vendredi 13 avril 2018

Les occupants du squatt de la rue Gamon, à Crest, considérant qu’une partie de leur objectif était atteint – alerter sur la situation dramatique du logement en France - ont décidé d’évacuer les lieux.

La propriétaire, dont le patrimoine immobilier comporterait de nombreux logements, pourra donc retrouver le sien. En espérant toutefois qu’il n’ait pas été dégradé par la horde de crânes rasés, munis de battes, rassemblés devant la gare, qui au mépris de la Loi et de la propriété privée, s’est engouffrée par dizaines dans la maison remise à disposition par les squatteurs, fracturant la porte, furetant ici et là, tandis que résonnaient des bruits de casse du haut en bas de la rue Gamon.

Des voisins, rentrant chez eux, ayant osé se plaindre de l’obstruction de la rue causée par la foule, ont été sifflés et hués par une foule noire et menaçante. La Gendarmerie, quant à elle, s’est contentée d’assister à cette violation de domicile et aux déprédations, sans daigner intervenir. Ils avaient des ordres, ont-ils expliqué.

Par ailleurs, les biens des occupants ont été vidés sans ménagement dans la rue, au point d’interdire le passage, et emporté par le camion plateau d’un entrepreneur aoustois bien connu : de quoi s’agit-t-il, sinon de vol ?

Parmi les extrémistes violents, se remarquaient d’ailleurs de nombreux habitants de la cité augustinienne, dont certains sont des multipropriétaires préférant gagner leur vie sur la sueur des autres plutôt qu’en travaillant.

Reste que le message des squatteurs est passé et bien passé. Les locaux vides, logements, surfaces commerciales, ateliers, sont inacceptables et illégitimes : ils doivent devenir illégaux. Avis aux propriétaires qui auraient perdu le sens moral.

P.-S.

En médaillon : pillage de la maison par des extrémistes surexcités après le départ volontaire des résidents du centre social

Portfolio

Appel à la violence sur la page face de bouc du daubé

14 Messages

|

  • Squatt de Crest : objectif atteint Le 10 avril 2018 à 19:40, par Collectif d’animation de Ricochets

    Pour info, un commentaire a été supprimé car il comportait des calomnies nominatives envers un auteur, ce qui n’est ni constructif, ni moralement acceptable. Ricochets n’est pas Facebook. De plus, les menaces voilées ou non ne sont pas bienvenues.

    Répondre à ce message

  • Squatt de Crest : objectif atteint Le 10 avril 2018 à 13:53, par Seb26

    Article mensongé à supprimer c’est une honte

    Répondre à ce message

  • Squatt de Crest : objectif atteint Le 10 avril 2018 à 08:23, par Virago

    Bonjour Cath26
    En lisant votre message j’ai l’impression que vous voulez dire beaucoup de choses en peu de mot et du coup les formulations sont imprécises.Je vous rappelle que vous pouvez écrire dans Ricochets autant d’articles que nécessaire pour développer vos idées.

    Vous dites"je m’interroge pourquoi aucune personne participant à ce média ne va contredire, commenter, argumenter, contrer le boulevard ouvert, via le « célèbre » réseau social, aux amalgames, à la propagande, aux fausses informations (j’espère, qu’elles sont fausses !)". Je précise que Ricochets ne répond à personne. Ricochets permet aux personnes de s’exprimer.

    Vous dites"La découverte de ces tags m’a incroyablement énervée, à la fois par leur côté malvenu, leurs messages puérils, pour ne pas dire degré 0 de la « revendication". Si vous étiez dans ce groupe, ils n’auraient pas fait cette erreur. C’est bien vous qui êtes responsable .

    Vous dites :"je vous trouve bien peu présents ou locaces pour expliciter / argumenter votre action et ces tags au « grand public », hors de votre monde un peu fermé !?". Je ne vois pas ce qui vous empêche de le faire.

    Vous avez vidé votre sac et c’est très bien mais interrogez vous pour savoir en quoi vous avez fait avancer le schmilblick.
    La position de spectateur est une position difficile.
    Il y a un proverbe que j’aime beaucoup :"ce sont ceux qui ne savent pas qui agissent, ceux qui savent ne font rien"
    Bon voyage

    Répondre à ce message

  • Squatt de Crest : objectif atteint Le 9 avril 2018 à 23:44, par Roger Poulet

    Monsieur Florian s’essaie à l’ironie, mais c’est un art difficile !
    Bravo, en effet il m’est arrivé maintes fois d’héberger des personnes en difficulté de logement... c’est tout naturel quand on peut le faire.
    Pour ce qui est de la générosité,je l’érige effectivement en vertu première.
    Quand à la perfection, il faudra attendre un peu.

    Trêve de plaisanterie
     : je ne vais pas passer mon temps à répondre à un petit troll de province. J’ai bien d’autres activités autrement intéressantes. Aussi ce message sera le dernier.

    Ricochets a gagné des lecteurs, mais pas en qualité de commentaires.
    Pour solde de tout compte !!!

    Répondre à ce message

  • Squatt de Crest : objectif atteint Le 9 avril 2018 à 22:23, par Cath26

    L’audience étant ici quelque peu limitée, je m’interroge pourquoi aucune personne participant à ce média ne va contredire, commenter, argumenter, contrer le boulevard ouvert, via le « célèbre » réseau social, aux amalgames, à la propagande, aux fausses informations (j’espère, qu’elles sont fausses !).
    Parce que, si je trouve pertinente votre démarche de vouloir dénoncer un modèle de société et un mode de pouvoir autoritaire (dont, localement, nous sommes hyper bien dotés !), c’est surtout sur leur propre terrain, et ceux de leurs fans, qu’il faut aller se battre, pas en restant dans l’entre-vous, sûrs d’avoir raison en vos actes !!!
    Il y a eu un déchainement de commentaires à vomir après qu’un élu municipal ait publié les tags annar qui ont fleuri dans Crest ce dimanche (voir un post par là, entre autres (mais ce n’est pas le seul) : https://www.facebook.com/caryl.frau...).
    La découverte de ces tags m’a incroyablement énervée, à la fois par leur côté malvenu, leurs messages puérils, pour ne pas dire degré 0 de la « revendication », mais aussi et surtout parce que dans le contexte tout ceci ouvre un boulevard à Mariton et à ses bons soldats, voire au Front National... Quand on lit les commentaires que la publication dudit élu a engendré, je ne crois pas trop me tromper ! Bref, dans tout ça, certains élus à Crest doivent finalement bien s’éclater de cette situation qui se retourne à leur avantage et ne fait que plus encore les conforter !!!
    Quant à vous, instigateurs, participants à ce « squat » qui l’avez finalement évacué « considérant qu’une partie de [votre] objectif était atteint », je vous trouve bien peu présents ou locaces pour expliciter / argumenter votre action et ces tags au « grand public », hors de votre monde un peu fermé !? Cela est vraiment dommage, et dommageable à votre cause, je trouve...
    Prenez mes réflexions comme bon vous semble, car, en même temps, je ne serai bientôt plus là pour assister à l’ampleur du désastre...

    Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft