Retour sur la Tour du Peuple et la loi « Travaille ! »

Le gouvernement et toutes les institutions sont toujours aussi illégitimes

par Camille Pierrette.
Mis à jour le samedi 25 novembre 2017

Pour mémoire, et pour ceux et celles qui l’aurait raté, je publie un des textes diffusé lors de l’occupation de la Tour de Crest par le mouvement local Nuit Debout en juillet 2016, avec aussi une vidéo croustillante de l’appel à occupation, et une vidéo sur l’occupation.
Il s’agissait de protester contre la loi « Travaille ! » et son monde, et d’entrer en résistance.

Aujourd’hui, en 2017, nous subissons le gouvernement Macron 1er et ses lois tout aussi violentes, cyniques et illégitimes. Aussi, ce texte reste hélas plus que jamais d’actualité, il vous suffira de remplacer « loi Travaille ! » par « loi Travaille ! XXL », et « 49-3 » par « ordonnances ».

A propos de la Tour de Crest, on apprend en ce moment que le tyran Mariton, au lieu de la rendre au peuple, s’apprête à la mettre sous la gestion d’une entreprise privée !
Comme Macron, Wauquiez et compagnie, il s’agit de pousser vers toujours plus de libéralisme, et toujours moins d’autogestion, de démocratie et de pouvoirs aux peuples.

juillet 2016 : occupation de la Tour de Crest, pour résister à la loi « Travaille ! » et son monde

- Voici donc le texte de l’année dernière :

Les institutions et le gouvernement sont illégitimes

Si on vivait dans une démocratie, on n’aurait pas besoin de s’exposer, de prendre des risques, de désobéir pour se faire entendre, car ce serait les peuples qui prendraient les décisions politiques et économiques, et pas des castes de possédants et de nantis, divers lobbys, des hauts fonctionnaires, des partis de droite ou de gauche qui agissent tous selon LEURS intérêts et non selon l’intérêt général, et encore moins selon les intérêts des pauvres et des précaires.

http://www.dailymotion.com/video/x4je0lu

Si on vivait dans une démocratie :

  • il n’y aurait plus de capitalisme ni de classes sociales (qui alimentent la division, la concurrence et le chacun pour soi, empêchant toute décision véritablement consensuelle, apaisée et éclairée)
  • la loi « Travaille ! » serait donc impensable
  • si des fous en avaient néanmoins l’idée, elle serait débattue longuement avant tout projet de loi, et serait certainement rejetée à ce stade
  • si par extraordinaire une loi « Travaille ! » était proposée pour de bon, il n’existerait pas de 49-3 pour la faire passer en force sans débats publics
  • si des représentants (si tant est qu’ils aient ce pouvoir dans une vraie démocratie) votaient par mégarde pour l’application d’une telle loi, les peuples auraient le pouvoir d’arrêter le processus et de les révoquer sans avoir à perdre leur énergie à descendre dans la rue
  • Si d’aventure ces populations devaient descendre dans la rue, le gouvernement n’enverrait pas des hordes violentes de policiers aux ordres pour tabasser et terroriser un maximum de personnes. Le gouvernement s’empresserait de geler la loi et les populations décideraient en assemblées de ce qu’elles veulent en faire après débats éclairés et bien sûr révocation du gouvernement.
  • Si par extraordinaire des policiers blessaient gravement des manifestants ou des journalistes, ils seraient révoqués et condamnés devant des tribunaux, ainsi que tous leurs supérieurs.

Hélas, la France est loin d’être une démocratie, il semble qu’elle se rapproche plutôt de l’autoritarisme, du totalitarisme soft, de la démocrature... Choisissez l’expression qui vous plaît tant qu’elle ne contient pas le mot démocratie ;-)

A Crest, à la communauté de communes, à la Région, comme à tous les niveaux des institutions dites politiques, les règles de fonctionnement ne sont pas démocratiques et très souvent sélectionnent les pires individus pour grimper dans la hiérarchie politicienne et y faire carrière. Une situation encore aggravée par la compétition ridicule des partis politiques pour le pouvoir.
Des conseils municipaux aux assemblées nationales, on ne voit que des chambres d’enregistrement pilotées par un seul homme, une seule clique.
Parfois, rarement, on voit un petit peu de démocratie (qui se trouve en conflit avec les institutions et tous les valets qui les soutiennent), quand un élu arrive à garder son intégrité ou que la population veut localement autre chose (exemple de Saillans).

https://vimeo.com/173582817

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est (...) le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Déclaration des Droits de l’Homme de 1793, extrait :

  • Article 33. - La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.
  • Article 34. - Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
  • Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Même la Déclaration des Droits de l’Homme le dit ! ;-), alors allons-y gaiement !
Ici, en France aujourd’hui, vu l’absence de démocratie et la situation de violences et de blocages imposés par l’Etat et son gouvernement tyrannique (et les lobbies qui les gouvernent), la résistance à l’oppression s’impose et l’insurrection est un devoir.

En occupant illégalement et en toute conscience la Tour de Crest, nous ne faisons que résister à l’oppression et exercer notre devoir d’insurrection.
Cette occupation est donc parfaitement légitime.
N’en déplaise à tous ceux, bien assis, qui nous traiteront de terroristes, de feignasses, de fossoyeurs du tourisme/commerce local, de dictateurs, de violents irresponsables animés d’idéologies archaïques..., nous sommes légitimes, nous sommes l’exemple à suivre, nous défendons gratuitement la vie du plus grand nombre contre tous les prédateurs sans scrupules qui veulent nous asservir et qui agissent égoïstement pour leurs carrières et leurs revenus.
Nous devons nous lever parce que ce système ne nous aime qu’à genou et parce que nos détracteurs professionnels nous marchent dessus pour avoir les meilleures places dans la hiérarchie et l’argent.

C’est ce gouvernement et ces institutions non-démocratiques qui sont illégales et illégitimes, violentes et archaïques !

A bas la loi Travail ! A bas la tyrannie ! Vive les Tours libres !

signé : des occupants de la Tour d’ici et d’ailleurs

- Pour des infos complémentaires :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft