Quel choc !

Des robots humanoïdes dans les EHPAD et les écoles ?

par Joël Miachon.
Mis à jour le mardi 6 février 2018

Quel choc !

Mercredi 24 Janvier, j’écoute, assez distraitement l’émission « Grand bien vous fasse » consacrée à la place des robots dans notre vie quotidienne. Dans ce domaine, moi j’en suis aux aspirateurs qui font le ménage tout seul ! Soudain mon attention est plus vive : oui, j’ai bien entendu, certains EHPAD se dotent de robots humanoïdes qui servent de distraction aux résidents, et dans certains cas peuvent les aider.
Même chose dans des écoles pour des enfants.

On sait depuis longtemps que la relation homme machine s’avère utile dans des situations très particulières, aide à la marche, au guidage de personnes handicapées – aide à certains apprentissages pour des enfants. Mais dans ce que je viens d’entendre ce n’est pas seulement de cette aide dont il s’agit. Ces robots humanoïdes de nouvelle génération, peuvent aider les personnels des EHPAD dans des taches relationnelles simples, et même pour distraire les résidents, car, disaient les concepteurs et producteurs de ces robots, ces machines sont capables d’échanges affectifs et même d’émotions !

Mais de qui se moque-t-on ?

Posons donc la vraie question : de quoi ont besoin ces vieux et ces gosses en difficulté, enfin toutes ces personnes que la société et ses institutions doivent aider ?
Avant tout de relation humaine, de l’altérité, dont parfois, dans leurs difficultés, se trouve parfois le manque.
En quoi une machine peut la leur offrir ?
On nous dit que ces robots humanoïdes peuvent même ressentir et transmettre des émotions. Oui mais quel regard pourraient-ils échanger avec une personne ? Et quel contact corporel pourraient-ils offrir ? Et quel sourire ?
Quelles paroles d’encouragement, avec quelle intonation bienveillante, pour un progrès dans l’apprentissage d’un enfant, ou une difficulté surmontée par une personne âgée ?
Mais voilà : il faut aller vite pour soigner comme pour apprendre, sinon, et tant pis pour ceux qui ne « suivent » pas !
Un robot coûte cher, mais il est rentable… ou au moins sa rentabilité, son efficacité est mesurable, et en plus il le fait lui-même. Allez donc mesurer l’efficacité du sourire d’une soignante à une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer !

De l’aide à la distraction, nous savons tous que le pas vers le remplacement pur et simple du personnel humain est vite franchi. Les ouvriers de tous les secteurs industriels le vivent tous les jours. Ne soyons pas naïfs face à l’argument « c’est le progrès », car nous savons que la porte est ainsi ouverte à une robotisation du soin et de l’éducation.
Mais il est vrai que les robots n’ont pas besoin de retraite et ne revendiquent pas !
Comme ont osé le faire les personnels des EHPAD (d’ailleurs quelques jours après cette émission). Et comme ils ont raison ! Et comme je les soutiens !!

Et puis ne nous cachons rien, derrière cette production de haute technologie, il y a des investissements, des intérêts financiers considérables. Si on ne produit que 100 ou 200 exemplaires, utilisables uniquement pour des recherches expérimentales, comment satisfaire les actionnaires ?
Il faut vendre et donc persuader des soignants et des enseignants, des performances de ces machines et de la pertinence de leur utilisation.

Qu’est-ce que cette société qui est capable d’investir des merveilles de savoir faire et des fortunes financières pour fabriquer des robots humanoïdes et qui ne se donne pas les moyens de former des femmes et des hommes pour prendre soin de ses membres les plus fragiles, au début et à la fin de leur vie ?

Joël Miachon, citoyen retraité – Crest 31 Janvier 2018


3 Messages

  • Quel choc ! Le 5 février à 21:50, par Etienne Maillet

    Effroyable constat. Le réel qui se construit nous emmène droit vers le néo-nazisme politiquement correct en marche !

    Répondre à ce message

  • Quel choc ! Le 8 février à 21:44, par Josiane Delpiroux

    Histoire de vous saper un peu plus le moral, je vous invite vivement à lire le « Manifeste des chimpanzés du futur contre le transhumanisme » (à commander directement sur le site des auteurs « Pièces et main-d’oeuvre »). Et, paradoxalement, l’existence même de cet ouvrage prouve que quelques humains résistent et nous aident donc à garder espoir quant à notre avenir.

    Répondre à ce message

  • Quel choc ! Le 11 février à 22:33, par Maillet Etienne

    Le manifeste des chimpanzés du futur est aussi disponible à la bibliothèque de Crest. Un commentaire sur cet ouvrage a été publié sur Ricochets.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft