Pourquoi je n’irai pas à la réunion du Budget 2018 de la ville de Crest

La démocratie ce n’est pas les projets décidés « d’en haut »

par Camille Pierrette.
Mis à jour le samedi 2 décembre 2017

Comme la plupart des crestois, j’ai reçu une invitation à « m’associer à l’élaboration du projet de budget pour l’année prochaine », avec un soi-disant « débat » qui se tiendrait vendredi 1er décembre 2017 à 19h Salle Coloriage.

toutes les décisions du budget et projets ont été décidées en amont du « débat »

Or, je ne vois pas de quel débat il s’agit, ni de quelle « association à l’élaboration » on parle ! Tout le monde sait bien que toutes les décisions du budget et projets ont été décidées en amont du « débat » par Mr Mariton et ses proches, et que le « public » n’est là que pour boire les bonnes paroles descendantes de l’estrade.
Certes, on peut sans doute avoir « le droit » de poser des questions, de faire des suggestions, et même des critiques, mais les élus et leur chef disposent ensuite selon leur bon vouloir.
Comme au temps de la royauté, un clan et un chef décident de tout. Les remarques et critiques des spectateurs sont juste là pour donner le change et apporter la petite cerise décorative sur le gâteau déjà programmé, précuit et moulé.

Un débat peut avoir lieu quand toutes les parties seront à égalité de parole, et participent réellement aux prises de décision, sinon c’est une farce.

Il paraît que cette devise serait très appréciée de Mr Mariton ;-)

A la fin de la missive, l’indication « vos suggestions, vos commentaires seront utiles pour améliorer nos projets » avoue que le public spectateur du show est seulement là pour « améliorer » les projets de la majorité municipale.
D’ailleurs, il est écrit « NOS projets », ce qui montre bien qu’il s’agit là des projets de ce clan au pouvoir, mais pas de ceux des crestois, qui ne contribuent que de loin, et s’ils sont en cour, à leur élaboration.

La majorité municipale ferait mieux d’être plus honnête, et d’inviter clairement à une soirée de présentation unilatérale de SES projets, où le public présent a vaguement l’occasion de demander des précisions ou de changer la couleur de la tapisserie.

Tous les élus nous disent, pour nous endormir, qu’ils sont à notre écoute, qu’on peut s’exprimer (par email, lors d’une réunion, dans un registre, dans un formulaire ou un sondage), mais tout ça n’a pas grand chose à voir avec la démocratie. Car les habitants ne participent pas aux prises de décisions, ils sont juste écoutés de loin, s’ils vont dans le sens du vent.
A chacun.e de vraiment s’interroger : veut-on continuer à rester un spectateur passif qui a juste le droit de voter toutes les X années, ou veut-on réellement prendre nos vies en main ? Ce qui devient particulièrement urgent au regard des catastrophes climatiques, écologiques et autres générées par le système politique et économique en vigueur et ses représentants, dont Mr Mariton et sa bande font pleinement partie.

La « majorité silencieuse » a bon dos, on peut lui faire dire ce qui arrange l’interprète

Mr Mariton, dans sa pleine page récente dans le Crestois, se faisait d’ailleurs l’interprète de « la majorité silencieuse » concernant le centre aquatique. Est-il devin ? A-t-il consulté les esprits ? A-t-il mené une vraie consultation en apportant tous les éléments du dossier sur la table ? En réalité, l’opacité et l’autoritarisme règnent.
La « majorité silencieuse » a bon dos, on peut lui faire dire ce qui arrange l’interprète.

En conclusion, désolé Mme Anne-Laure Bouteille (future ex-conseillère municipale déléguée au budget) et Mr Mariton (ancien ministre, ancien député, ancien soutien de Fillon, futur ex-maire de Crest), mais je ne viendrai pas assister à cette mascarade sinistre et anti-démocratique, et encore moins la cautionner.


1 Message

  • Pourquoi je n’irai pas à la réunion du Budget 2018 de la ville de Crest Le 2 décembre 2017 à 12:21, par Camille Pierrette

    au niveau de l’Etat, de la politique autoritaire, archaïque, cynique et violente du gouvernement Macron 1er à coups d’ordonnances, c’est le même problème, en pire.
    Voir : Rajagopal : « Pourquoi ne comprenez-vous que la justice est plus importante que le profit et la croissance ? »

    extrait :
    Comment expliquez-vous qu’il y ait une évolution si négative des pouvoirs dans tant d’Etats, avec une tendance autoritaire ?

    Le système économique libéral requiert ce type de leaders politiques. Vous ne pouvez pas maintenir une économie libérale, imposée d’en haut, sans susciter des réactions, des révoltes. Pour le protéger et endiguer ces révoltes, il faut des gouvernements autoritaires tout autour du monde. Tout ceci est très dangereux. Parce que cela accroit le danger du changement climatique, du réchauffement global : l’humanité va être confrontée à des temps difficiles. Il faut changer ce système économique et ce système politique. En Inde, nous disons que l’Etat est un éléphant. Quand vous achetez un éléphant, vous devriez aussi avoir la capacité de maîtriser l’éléphant, sinon l’éléphant peut détruire tout ce que vous avez. Le pouvoir du peuple doit pouvoir contrôler cet éléphant incontrôlé qu’est l’Etat. Les gens doivent s’organiser. La démocratie n’est pas l’élection d’un jour, mais l’engagement constant d’une société pour décider comment la société devrait évoluer. Si elle n’est pas là, les politiciens se sentent libres de faire ce qu’ils veulent.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft