Plouf : le droit ou la démocratie ?

Benoit versus Mariton : deux éditos qui en disent long...

par Etienne Maillet.
Mis à jour le jeudi 3 mai 2018

Deux hommes, deux maires, deux éditos municipaux, l’un de la main de Denis Benoît, édile d’Aouste-sur-Sye, l’autre d’Hervé Mariton, de Crest.

Le style, c’est l’homme.
Comparez sur pièces.
A lire au-delà des mots.

Edito d’Hervé Mariton

Nous avons vécu, autour du squat de la rue des Frères Gamon un épisode grave. Un groupe militant a attenté au droit de propriété. La loi s’est révélée insuffisante pour répondre a une telle situation. L’affaire s’est réglée a l’issue d’une manifestation de soutien à la propriétaire, qui a le mérite d’être efficace, mais ce qui n’est pas glorieux pour |’autorité publique. Je vais faire une analyse juridique serrée de cette situation, interpeller le gouvernement et le Iégislateur pour qu’un meilleur cadre juridique prévale.
En même temps, des amis de nos squatteurs taguaient des murs de propriétés privées ou publiques pour « mettre de l’ambiance » avant et pendant ce que certains appellent un carnaval. Cela a un cout et cela méprise aussi la propriété. Il y a eu moins d’incidents que l’an dernier grâce au déploiement d’une centaine de forces de l’ordre, décidé par le préfet. Le budget de l’Etat pourrait répondre a d’autres usages...
ll suffit d’observer les réseaux sociaux pour voir les liens entre squatteurs, carnavaliers, amis de Plouf... Ce n’est pas la meilleure image de la ville.]e m’emploie a une réalité plus active, plus respectueuse.
Les crestois (sic) sont libres, les crestois respectent la propriété, les crestois veulent imaginer une ville du futur harmonieuse. Et merci aux habitants du Bourg qui participent à l’action de frontage. De la liberté, de la convivialité, de la beauté, du concret dans la ville !

Hervé Mariton

Edito de Denis Benoit, maire d’Aouste

Un référendum pour une intercommunalité en souffrance aquatique
En 2014. la loi a imposé que les élus représentant les communes au sein de l’Inter- communalité soient issus directement des listes municipales. Ce patchwork d’élus communautaires met donc en oeuvre des orientations et des actions sans que les électeurs ne les aient vraiment validés. Ces délégués communautaires sont tout à fait légitimes. la n’est pas la question, mais leurs décisions le sont-elles ?
Et, lorsqu’un projet comme celui du centre aquatique devient LE projet de l’Intercommunalité, la question de la légitimité de la décision à venir pour la réalisation de celui-ci se pose pleinement.
Une légitimité mise a mal, une légitimité caduque, car ce projet est très loin d’atteindre le consensus qu‘il devrait, à la différence des autres décisions prises par le conseil communautaire. Comment peut-on légitimement valider une augmentation de 30 à 40 % des impôts intercommunaux liée à ce projet, sans une très large majorité ? Les électeurs ne nous ont pas élus pour cela ! C’est pour cette raison que j’ai demandé au Président de la CCCPS l’organisation d’un référendum sur les 15 communes de notre territoire. Chacun pourra alors exprimer son avis sur la réalisation du projet de centre aquatique tel que prévu par la ville de Crest et notre Intercommunalité.
L’organisation d’un tel référendum consultatif permettrait non seulement d’ asseoir la légitimité de la décision finale - quelle qu’elle soit - mais serait tout à l’honneur de notre Intercommunalité et la grandirait.
Osons réformer la démocratie locale !

Denis Benoit
Maire d’Aouste sur Sye


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft