POSITIONNONS NOUS !

À propos du CSCA et ce qui a suivi.

par Buddug.
Mis à jour le mercredi 11 avril 2018

Ce que la presse, certain.e.s voisin.e.s, les réactionnaires ont raconté.e.s :
- Qu’une bande d’anarchistes a violé le domicile d’une vielle dame.
- Que cette maison était vendue, les futurs acheteur.euse.s déjà dans leurs cartons.
- Qu’une mobilisation citoyenne s’était organisée en soutien à la propriétaire.
- Que les occupant.e.s avaient quitté momentanément le lieu, ce qui a permit à ces personnes de pénétrer dans la maison sans effraction.
- Que la propriétaire a été applaudie en haie d’honneur, son calvaire enfin fini.
- Que la maison a été sécurisée, l’ordre rétabli.
Bref, un bel exemple de « solidarité crestoise" !

Ce que nous avons vécu pendant une semaine :
- Un collectif ouvre une maison, inoccupée depuis 2011.
- Cette maison n’est ni le domicile principal (qui est à Poissy), ni même secondaire (qui est lui aussi à Crest) de la propriétaire . C’est un bien acheté en 2007, mis en vente depuis 2015.
- Cette ouverture s’est faite dans le cadre légal, rendant l’expulsion illégale jusqu’à clôture de la procédure en justice. Nous avions d’ailleurs une assignation au tribunal le 10 avril 2018.
- Cette ouverture est motivée par la création d’un Centre Social Culturel Autogéré.
- La maison est sous compromis de vente depuis le 28 mars 2018
- Ni la propriétaire, ni les potentiels acheteur.euse.s n’ont souhaité discuter avec le collectif.
- Nous avons reçu des mises en garde et des menaces de la part du voisinage.
- Nous avons reçu une menace de mort directe de la part d’une personne.
- Plusieurs dizaines de menaces appelant à la ratonnade voire à l’exécution sommaire sont postées sur le Facebook du Dauphiné Libéré.
- Deux coups de feux sont tirés dans la nuit juste devant la maison.
- Un rassemblement encadré par la gendarmerie est organisé devant la gare de Crest, mélange hétéroclite de membre du conseil municipal, de citoyen.e.s indigné.e.s et de gros bras issus du réseau identitaire.
- Réitération des menaces de passage à tabac.
- Sous la pression, et ne voulant pas un conflit violent, nous avons préféré quitter la maison.
- La gendarmerie nous suit tout le long de notre marche jusqu’à notre point de rassemblement.
- La milice populiste force la maison, vide toutes les affaires et les jette dans une benne, réalisant ainsi une expulsion illégale.
- Ni la gendarmerie, ni l’élu présent, ni aucun.e voisin.e n’intervient.
- Le Dauphiné Libéré couvre l’événement en passant sous silence les violences.

Notre vécu a visiblement eu peu de poids face à leur vérité. Ce qui est autrement plus inquiétant, c’est l’orientation ouvertement partisane que prend le Dauphiné Libéré dans cette histoire. Un média qui se veut neutre et de proximité… En agissant de la sorte, il crée des fantasmes et des peurs irrationnelles tout en passant sous silence les réactions violentes qu’il engendre.
Cette logique n’est pas un cas isolé. Elle est complètement liée à une montée en puissance des forces réactionnaires dans toute la France depuis plusieurs années. Récemment l’occupation de la faculté de Montpellier se faisait expulser par une milice armée et cagoulée avec le soutien du doyen. Plus récemment encore, l’occupation de la faculté de Tolbiac à Paris se faisait attaquer par un groupe casqué et armé de barres de fer. Pour ne citer que les cas les plus visibles et les plus récents. Toute expérimentation qui tente de se libérer du temps et de l’espace se fait irrémédiablement réprimer !
L’heure n’est donc plus à la constatation ou à l’apitoiement, mais bien au positionnement individuel et collectif. Soyons solidaires, ne laissons pas les forces réactionnaires prendre pied et se gausser de leurs petites victoires ! Le silence et l’inaction ne sont plus possibles.

Le courage n’est que le dépassement de ses peurs.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft