Nicolas Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !?

Macron l’a radicalisé, lol

par Camille Z.
Mis à jour le dimanche 2 septembre 2018

Sur Facebook, une citation fracassante de Hulot lors de l’annonce de sa démission sur France Inter circule :

Etonnant non de la part de Nicolas Hulot ?, lui qui n’envisageait comme remède qu’une autre variante du capitalisme, soit-disant « verte », « durable ». Hulot semble situé dans le même courant de pensée de fond que Macron (enfermement dans l’idéologie du développement et du progrès, mensonge sur le fait qu’on est en démocratie), mais avec juste davantage de préoccupation pour tenter un verdissement impossible.
S’il reste dans cette ligne à présent Hulot, soit il est vraiment naïf, soit il est vraiment cynique, soit un mélange des deux.

- En fait cette citation est une parodie ;-) signée DGR France le Partage, sans doute destinée à faire ressortir les limites de Hulot et à faire réfléchir sur les stratégies/actions à adopter pour stopper vraiment le système en place qui va rendre la planète complètement invivable sinon.


13 Messages

|

  • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 31 août à 20:59, par jef jaquier

    C’est vrai qu’il est très facile d’avoir l’air d’un vrai pur beurre écologiste en critiquant Hulot, et en se collant une étiquette DGR à la boutonnière (comme les « Insoumis » avec leurs badges), et recevoir 25 839 like, ce qui est considérable.

    Entrons tous dans la DGR et le problème sera résolu. Merci DGR !

    Répondre à ce message

  • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 1er septembre à 16:20, par Camille Z

    C’est sûr que si c’est juste se mettre une étiquette ça mène pas à grande chose.
    Mais DGR, et donc celles et ceux qui s’y rattachent ou si reconnaissent, c’est une stratégie d’actions, c’est pas se coller une étiquette pour se faire mousser.
    Critiquer les illusions et actions inefficaces, et donc ceux qui les prônent, est utile aussi. Il est grand temps de s’attaquer à la source des problèmes et de s’écarter des voies de garage, et bien sûr dans le même temps de construire autre chose.

    Sinon, vu l’ampleur des problèmes, ça sera pas facile dans tous les cas.
    Voici un article sur DGR intéressant : http://biosphere.blog.lemonde.fr/20...

    Répondre à ce message

  • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 1er septembre à 21:02, par jef jaquier

    C’est bien se mettre une étiquette, non ? quand ils se disent « écologistes » ? Et la page Facebook, c’est vraiment le comble de la résistance, mort de rire, surtout pour l’action secrète.

    Et c’est parce qu’ils ont écrit des bouquins qu’il faut suivre ces mecs ? Et ça veut dire quoi « deep green », ils peuvent pas le dire en français ? Ah, green, c’est vert, donc c’est écologique. Les martiens aussi sont verts.

    Répondre à ce message

  • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 1er septembre à 21:46, par Camille Z

    Pour moi une étiquette c’est plutôt se mettre dans un courant mais juste pour le label, sans action derrière.
    Facebook ça craint c’est sûr, apparemment ils veulent utiliser ça pour la com grand public.
    DGR France ne vise pas à organiser des actions secrètes en fait. Ils visent à créer/susciter une culture de résistante, et à aider à l’orga d’actions à visage découvert.

    Les chiures de Troll aussi c’est vert ;-)

    Répondre à ce message

    • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 2 septembre à 17:43, par jef jaquier

      "Les chiures de Troll aussi c’est vert ;-)" ça s’adresse à moi ça ?
      ... Pour reprendre ton texte et celui de DGR par quelques points : Nicolat, ça s’écrit avec un "s" à la fin. Quand on parle de quelqu’un, on peut faire l’effort d’écrire son nom correctement (et relire son texte) ?

      Ton texte commence bien par parler de Facebook, non ? Moi, ça me fait rigoler que des critiques du système capitaliste dans son entier s’affichent sur Facebook. Précisons : Facebook est une entreprise de 300 milliards de dollars, qui revend ses données et qui semble plus ou moins affiliée à la CIA.
      Et sur le site de DGR on voit un dessin :"ne parlez pas au FBI" !

      Et qui semble une menace sur nos vies privées.

      Alors ce genre de révolutionnaire en peau de lapin nne m’intéresse guère, sinon pour dire "attention ! ce genre de discours est aussi trompeur que celui sur la croissance soutenable, les colibrius ou autres choses du même tonneau".

      Tu dis "juste pour se mettre dans le label, sans action derrière". Bon, d’accord ! Sauf que t’as peut-être pas bien regardé le site de DGR "guerre écologique". Guerre écologique, ça veut dire quoi ? A part que ça veut rien dire ? Et un peu plus loin "sabotage et action asymétrique".
      Tu es sûr que DGR ne vise pas à organiser des actions secrètes, tu as bien lu leurs documents ?

      Bon, toi tu sembles proposer la "guerre écologique", en tout cas être d’accord avec leurs propositions. Mais pour que tu gagnes cette guerre il va te falloir affronter beaucoup d’adversaires. Moi pour comencer.

      Tu crois que je vais renoncer comme ça sans rien dire à mon téléphone portable, mon ordinateur, ma connexion internet, ma bagnole qui roule au gas oil, ma maison que je paie à crédit ? Tu peux m’expliquer comment tu vas faire pour me persuader, et les autres mecs dans mon genre ?

      Tu crois que les gars de DGR vont peser lourd ? Ils ont 23 000 like sur leur page Facebook, et la CIA plus de 850 000...

      "on s’évertue à réanimer un modèle économique, marchand, qui est la cause de tous ces désordres" Nicolas Hulot. Tu crois que c’est différent de ce que disent les gens de DGR ? J’invite à réécouter l’interview de Hulot lors de sa démission, et à méditer un peu cette phrase : « La responsabilité est collective, elle est collégiale, elle est sociétale ».

      Répondre à ce message

      • Nicolat Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 2 septembre à 21:20, par Camille Z

        Bien sûr que Facebook c’est de la daube.
        Il semble que les initiateurs de DGR ont choisi néanmoins d’utiliser FB pour toucher le grand public.
        Car quand on porte des idées dérangeantes, les gros médias (capitalistes) sont fermés.
        A moins d’être riche et de pouvoir financer un gros média, dur de franchir les barrages.
        Mais je suis d’ac que faudra d’autres moyens que FB. D’autant qu’Etats et multinationales risquent de bloquer les pages à un moment.
        FB c’est juste pour de la com. Bien entendu, les groupes actifs devront utiliser des outils plus fiables et plus indépendants, surtout ceux qui voudraient mener des actions clandestines.

        J’ai lu pas mal de textes de DGR, et ça semble être un des rares mouvements en france qui dit des choses fortes et sensées par rapport à la situation écologique/climatique.
        Les « révolutionnaires en peau de lapin » je les vois plutôt dans les mouvements sociaux qui défilent épisodiquement en rang sans chercher à tout renverser, ou dans les bio-écolos qui s’occupent surtout de manger bio pour leur santé, mais ne font rien pour le reste.
        Et les oasis et leurs colibris seront balayés par les catastrophes si le climat connaît +5° ou plus, si on n’arrête pas la civilisation industrielle.

        Oui DGR évoque la possibilité d’une « guerre écologique », d’actions directes contre les infrastructures de cette civilisation (pas contre les personnes).
        En disant qu’il serait préférable que les populations se lèvent en masse via les actions non-violentes « classiques » (blocages, grève générale prolongée) pour bloquer cette civilisation, et éviter la nécessité d’actions plus directes.
        Mais comme c’est hélas peu probable, ils préparent un mouvement avec une stratégie qui va au delà.
        - 1re phase : créer une culture de résistance, une prise de conscience, une adhésion à la nécessité de résister radicalement de manière organisée, par la diffusion d’infos, analyses, et des 1res actions. Si énormément de monde adhère, et se lève alors pour tout bloquer « pacifiquement », alors pas besoin de la suite.

        La suite, où s’ajouterait des formes d’actions directes, suppose qu’il y ait suffisamment de personnes motivées par des actions radicales (qu’elles soient à visage découvert ou clandestines), et aussi qu’il y ait suffisamment de personnes qui soutiennent ces actions sans forcément y participer.
        Malheureusement, il n’y aura a priori pas 100% de soutiens, ni même 60%, mais une forte minorité pourrait suffire à amorcer les choses.
        D’autant qu’on peu escompter sur des ralliements au fur et à mesure de l’aggravation de la destruction du vivant, de l’esclavagisme capitaliste, et de la mise en lumière que le développement durable et les demandes polies aux gouvernements et multinationales restent sans effets sérieux.

        Mais c’est sûr que si tout le monde veut garder la civilisation industrielle et ses objets, comme tu fais mine de le vouloir (par provoc ou sincèrement), rien ne marchera et ce sera foutu, et c’est clair que les résistants radicaux ne pèseront pas lourd.

        Bien sûr qu’il y a une responsabilité collective dans les pays dits civilisés, avec certains qui sont plus responsables que d’autres et qui s’accrochent par tous les moyens, mais ça ne change rien au fait qu’on n’a pas le choix.
        Si on a encore une chance de sauver l’humanité et les restes du vivant sur Terre, en gardant une planète vivable, c’est bien avec une stratégie du type de celle promue par DGR.

        Ce n’est pas contre DGR et celleux qui essaient avec leurs moyens de prôner et mettre en oeuvre des stratégies efficaces qu’il faut être en colère, mais contre le système en place et ses soutiens acharnés qui détruisent tout, verrouillent tout, maintiennent des illusions et voies réformistes sans issues, et obligent par conséquent à prendre des mesures de résistance acharnée pour tenter d’arrêter le délire.

        La différence avec Hulot et ses amis, c’est que eux croient encore qu’on peut faire un autre capitalisme à base de développement durable et de contrôles étatiques, qu’on peut garder cette civilisation industrielle tout en arrêtant les catastrophes climatiques et en empêchant la destruction systématique du vivant (ils croient aussi qu’on est en démocratie même si elle va mal et qu’elle est attaquée). Hors ce n’est pas possible, et donc les « écologistes radicaux » prônent l’arrêt au plus vite de cette civilisation et de toute forme de capitalisme, le remplacement des Etats par de petites structures locales démocratiques, avec le remplacement par une autre culture et d’autres sociétés. Ils disent aussi l’évidence : que ce système n’est pas une démocratie, rejoignant de nombreux auteur.e.s.

        Mais je suis pas dans la tête de Hulot, peut-être qu’il pense pareil et qu’il n’ose pas le dire pour ne pas perdre l’accès aux médias et les soutiens de sa fondation.

        Répondre à ce message

  • Nicolas Hulot prônerait l’action directe pour sauver le vivant sur Terre !? Le 3 septembre à 16:42, par jef jaquier

    « Bien sûr que Facebook c’est de la daube. » C’est bien ce que je voulais dire ! Alors tu crois que c’est utile de gaspiller de l’énergie sur un truc qui est de la daube ?

    Tu sembles aussi opposer Facebook aux « médias ». Mais FB est un média (média c’est ce qui est « au milieu », entre les autres et moi), et Facebook est le plus gros média capitaliste, Le Figaro ou le New York Times, à côté, c’est de la rigolade...

    Il faut être très naïf pour penser qu’un média capitaliste va donner la parole à quelqu’un qui propose de faire sauter le système, non ? Ou bien très stupide ? Car chaque membre FB rajoute de sa puissance à FB.

    Quand je dis que je serai le premier à m’opposer à DGR, c’est pour essayer de te faire comprendre à quel point tu vas trouver de la résistance à tes idées. Si je dis que je défendrai mon portable et ma bagnole jusqu’à la mort, c’est pour essayer de t’expliquer que toi aussi tu défends ton portable, ton facebook jusqu’au bout, non ? Tu es prêt d’arrêter d’écrire dans Ricochets, et consommer des quantités d’énergie gigantesques, par conviction pour tes idées anticapitalistes ?

    C’est la conclusion que semble tirer Hulot, me semble-t-il, de son expérience au gouvernement : qu’il est à peu près seul dans ce combat. Il y en a plein qui sont prêts à tirer sur lui (plus écologiste que moi, tu meurs), mais que peuvent-ils faire dans un système auquel nous participons tous, moi comme toi ?

    Combien de temps crois-tu qu’il faudra pour persuader tous les humains ? A mon sens le monde se sera écroulé avant même que tu en aies persuadé un millième.

    N’est-ce pas rajouter une illusion aux autres illusions (développement durable, colibris, économie circulaire, ...) pour éviter d’affronter la terrible et joyeuse réalité : ce monde est en train de s’écrouler sous mes yeux, morceau après morceau. Je regarde lucidement l’écroulement qui s’opère. La mort, c’est la vie. La vie est belle.

    Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft