Municipales à Crest : LREM infiltre tranquillement la liste Ensemble Pour Crest

La stratégie de En Marche pour les municipales devient plus claire

par Les Potins de la Vallée.
Mis à jour le samedi 14 décembre 2019

LREM se sachant peu aimé à Crest et comptant peu de soutiens actifs, le parti du sinistre régime au pouvoir a choisi une stratégie d’infiltration des autres listes candidates au lieu de présenter frontalement sa propre liste.

Les révélations successives du journal le Crestois et d’autres personnes qui connaissent bien la vie crestoise semblent dorénavant confirmer cette stratégie murie et préparée à l’avance par les équipes LREM locales.

- Voici la dernière infosur ces manoeuvres de LREM :
Mais où habite Ensemble pour Crest ?

La liste est domiciliée chez Olivier Ponsoye, ancien banquier et référent La République En Marche à Paris.

C’est un peu le sparadrap du capitaine Haddock d’Ensemble pour Crest. Depuis sa première réunion publique, en juin dernier, le collectif, qui espère prendre la place d’Hervé Mariton à la mairie de Crest en mars 2020, se voit souvent renvoyé à la proximité de certains de ses membres avec La République en Marche (LREM).

À quelques jours d’élections internes capitales pour le collectif, une nouvelle information va sans doute réactiver des débats qu’Ensemble pour Crest croyait clos... Dans le dernier épisode de ce feuilleton embarrassant pour un collectif se disant « apartisan », c’est cette fois-ci l’adresse même de l’association qui pointe tout droit vers le mouvement du président de la République. Ensemble pour Crest est en effet domicilié au 24 chemin des Acacias, propriété d’Olivier Ponsoye...

(article du Crestois, suite dans le journal du 13 décembre)

Ensemble pour Crest, sous-marin de En Marche ? - Olivier Ponsoye référent de LREM Paris Centre
Olivier Ponsoye qui héberge à son domicile le siège de l’association « Ensemble pour Crest » est un des piliers du staff de Griveaux candidat LREM à Paris.

Le Crestois nous rappelle qu’Olivier Ponsoye était aussi candidat à l’investiture LREM pour la députation en 2017.
Olivier Ponsoye fournit également une adresse à Crest à Jean-François Fulachier, facilitant son parachutage opportun sur la commune (il est domicilié à Divajeu). Rappelons que Jean-François Fulachier est affilié lui aussi à LREM...
Rappelons aussi que, dans Le Crestois, la députée LREM de la circonscription, Célia de Lavergne, trouvait toutes les qualités à Yannick Régnier, un des piliers de Ensemble pour Crest, et louait sa méthode et ses idées. Par la suite, Ensemble pour Crest s’était défendu sur ce point.

des réunions dès 2017 avec Olivier Ponsoye pour créer une liste « ni droite ni gauche » à Crest

On apprend aussi dans cet article du 13 décembre 2019 par la bouche d’Olivier Ponsoye que des réunions (avec qui ?...) avaient déjà eu lieu dès 2017 pour créer une liste aux municipales ni droite ni gauche (donc LREM ou LREM compatible), soit bien avant la création de Ensemble pour Crest...

Bien entendu, les membres non LREM de Ensemble Pour Crest se défendront sincèrement de cette volonté d’infiltration, mais à un moment il faudrait arrêter de faire l’autruche non ?
La stratégie de LREM est sans doute de parvenir à placer dans les têtes de listes de Ensemble pour Crest soit des hommes/femmes directement LREM, soit des personnes non encartées LREM mais macron-compatibles, qui pourront facilement être « retournées » et utilisées le moment venu.
Ensuite, avant les élections, et surtout après, LREM proposera un soutien (dans l’intérêt de la ville et pour battre la liste Mariton bien sûr), ses idées se trouveront appliquées en douce.
Et puis si Ensemble Pour Crest l’emporte, LREM invitera sournoisement les élus de Ensemble Pour Crest à être ami-ami avec En Marche : « comme nous sommes tous des progressistes écologistes et que nous avons une députée élue et des entrées au gouvernement nous pouvons vous faciliter l’obtention de subventions ou autres facilitations pour des projets municipaux », « vous avez besoin d’argent ?, nous pouvons vous aider moyennant certaines contreparties... »

D’autre part, LREM vise à avoir un maximum de conseillers municipaux à sa botte (même sans avoir forcément une mairie à ses couleurs) afin d’avoir ensuite un maximum de sénateurs élus aux prochaines élections sénatoriales de 2020.

En Marche et Ensemble Pour Crest démentiront sans doute cette infiltration, mais à présent, le doute est sérieusement installé, et il faudra davantage que de simples déclarations pour le lever.

P.-S.

Le bruit court (voir article de Roger Poulet également dans le Crestois du 13 décembre 2019) également que LREM essaie d’infiltrer également la liste de Mariton pour les municipales.
L’infiltration des deux listes susceptibles de l’emporter permet de gagner à tous les coups.
D’autre part, Mr Mariton étant connu pour sa facilité à retourner sa veste et à changer d’étiquette selon les opportunités utiles au maintien de son pouvoir...

Rappelons aussi que pour les élections législatives de 2017, LREM avait au départ renoncé à présenter un.e candidat.e contre le candidat LR de Mr Mariton, moyennant sans doute certaines contreparties ?, « Dis du bien du président et tu auras une circo gagnable », disaient à l’époque des socialistes...
Puis Célia de Lavergne a imposé son investiture pour LREM...

Belle tambouille politicienne n’est ce pas ?

A l’époque, Mr Mariton déclarait à propos des législatives : « En même temps, aujourd’hui, j’ai envie de ne pas tomber dans la routine [...] Je n’ai pas envie d’être condamné à ma réélection. » Visiblement, depuis, il a choisi de se condamner à la routine avec sa liste candidate aux municipales de Crest....


12 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft