Malades des Hommes...

De la maltraitance faite aux arbres... ou quand la nature pourrait se rebiffer

par PapyWeb.
Mis à jour le mercredi 21 février 2018

Toutes et tous vous avez en mémoire le drame évité l’an dernier, place de l’église... Sous les coups d’une bourrasque de vent une énorme branche d’un des platanes avait chu sur la terrasse de Coté k’fé. Un très jeune enfant blessé avait miraculeusement survécu... L’émotion avait été très forte et reste présente dans tous les cœurs... La responsabilité des uns ou des autres avait alimenté les conversations dans la rue et les bars... Pas de chance, trop de vent, arbres malades !? La chance fût présente pour le bambin et sa famille... Certainement aussi pour les personnes responsables du mauvais traitement infligé à ces arbres... Un arbre est un être vivant et depuis sa plantation il est contraint, contre sa nature à avoir la forme esthétique, mais hautement anti-naturelle, qui lui est donnée.

La tendance naturelle d’un platane est la verticalité, comme la plupart des arbres, lui imposer une pousse des branches à l’horizontal, le tailler de sorte qu’apparaisse des moignons, qui alourdissent la branche, il pourrait s’en accommoder si un jour ne survenait une maladie... Maladie connue des services de la ville et si mal traitée, par l’intervention d’une équipe d’entretien sans la formation adéquate...

Les arbres de la place de l’église ont disparu et d’autres à la suite, sans réflexion réelle sur le bien fondé d’une coupe à blanc ou d’une taille ou traitements efficaces. Après des décennies de bon service, comme épurateur d’air, de cache pour une multitude d’oiseaux et d’insectes, et d’ombre bienfaitrice... L’arbre est mis à mort, le triste spectacle qui a ému nombre de personnes lundi et mardi dernier place de l’église, voyant un engin mécanique attaquer les souches d’arbres, souche qui à l’agonie, rouge de leur « sang » expiraient comme un avertissement et un hurlement inaudible... mais terrifiant !

Jouons un peu comme les autres médias de Crest... jouons à faire peur, un jeu ou ils excellent comme tous les médias de masse... Comme ils l’ont fait dernièrement pour le loup ! Sur le quai des marronniers une autre branches est tombée, hier 20 février vers 16h30... certes moins grosse, mais suffisamment pour blesser sérieusement un des passants... Et justement cette branche est tombée de l’arbre juste à côté de celui coupé qui venait d’être dessouché... Vengeance ou avertissement...!? Quand je vois ces branches menaçantes, juste au dessus de l’arrêt de bus, fréquenté par nombre de collégiens de Saint Louis... il me vient des sueurs froides quand au drame qui pourrait se jouer là...

Il est grand temps d’une vrai concertation avec la population pour savoir quel type d’arbres et surtout comment et où les planter dans une harmonie entre nous et eux... les arbres nos frères vivants... Pour ma part mon choix est fait je participerais à la prochaine vague de plantation d’arbres fruitiers sur les terrains de la commune, territoire qui est notre bien commun !!!

Portfolio


1 Message

  • Malades des Hommes... Le 21 février à 12:49, par Camille Pierrette

    à l’occasion du grave incident place de l’Eglise, plusieurs personnes avaient indiqué que la mairie avait refusé d’embaucher des personnes qualifiées pour la taille des arbres. Résultat, des arbres mal taillés, mal suivis, qui parfois deviennent dangereux.

    D’autre part, à l’aune des catastrophes climatiques, effondrements systémiques et des besoins de résilience, il faudrait repenser complètement la végétation à Crest  :

    • planter des arbres résistants aux sécheresses
    • planter aussi de nombreux arbres fruitiers (en plus des grands arbres utiles à l’ombre) partout où c’est possible
    • en plus, ou à la place, des arbustes décoratifs, mettre des arbustes à petits fruits, et aussi des légumes vivaces
    • récupérer des terres autour de Crest, en gestion municipale ou via des organismes à but non lucratif, pour y mettre des paysans (pour les cantines pour commencer, voir Mouans en Sartoux), et pour favoriser des micro fermes productives en permaculture
    • dans les rues et places, mettre diverses treilles avec fleurs et fruits
    • diminuer partout les voitures et leur besoin énorme et coûteux d’espace, par divers moyens d’aménagements, d’autres transports, et de changements dans les modes de travail, etc.
    • etc.

    Malheureusement, ce n’est pas l’actuelle majorité qui va se préoccuper de tout ça, son dada c’est plutôt les bidules obsolètes et archaïques de centre aquatique inadaptée (dixit la cour des comptes), ou les partenariats publics privés pour un centre d’art destiné à l’agrément des riches lyonnais ou parisiens en villégiature et autres touristes.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft