Les bienfaits de la colonisation au Tibet

par Etienne Maillet.
Mis à jour le samedi 16 février 2019

Samedi dernier, sur le marché de Crest, quelques militants de la cause tibétaine proposaient à la signature une pétition en faveur d’un opposant tibétain à l’occupation chinoise. Le dissident, présent sur le stand, risquerait sa vie à rentrer au pays. Hervé Mariton signa cette pétition : c’était gratuit.

Hervé Mariton dans l’ouvrage qu’il a commis sous la plume d’un tiers évoque les bienfaits de la colonisation. Voilà qui va plaire au Tibet : le toit du monde n’est-il pas aujourd’hui relié à la Chine par la plus longue ligne de train jamais construite sinuant sur les hauts plateaux éternellement englacés [1] ?

Grâce au train, la Chine exportera rapidement des troupes en cas de troubles. Grâce au train, un tourisme chinois de masse se développe, favorisant en retour l’acculturation tibétaine et l’implantation des colons han...

Mais le principal bienfait de la colonisation est la mise en valeur économique du territoire : en bref, le progrès. Tout comme la France apporta hier progrès et développement de part et d’autres des Aurès.

C’est grâce à la Chine et au développement économique qu’elle suscite, grâce aux mines de terres rares, sans quoi vos ail-faunes ne fonctionneraient pas, que le Tibet connaît aujourd’hui un formidable bien-être.

Quel avenir radieux ! Si radieux qu’il luit même la nuit, phosphorant des dépôts radioactifs de plein air. Oui, le développement s’accompagne de quelque pollution, aussi regrettable qu’inévitable. C’est la rançon du Progrès. On ne fait pas d’omelette sans casser quelques bougnoules ou quelques niakoués mongoloïdes. Mais l’un dans l’autre, on les civilise. Tout cela sans un merci !

Au surplus, les bénéfices de la colonisation durent longtemps : le terrorisme djihadiste, conséquence de l’effondrement de l’empire ottoman devant les Puissances, n’est-il pas aujourd’hui une formidable opportunité pour la paix et la concorde civiles, la vivacité de la démocratie, l’industrie du maintien de l’ordre ? La volonté hégémonique chinoise de domination mondiale n’est-elle pas la séquelle directe de son dépècement par les démocraties occidentales ?

Oui, devant ce redoutable dissident Tibétain, nos yeux braqués dans les siens, affirmons avec Hervé Mariton, les bienfaits de la colonisation !

P.-S.

Soyons clair : ce papier n’est en aucune manière relié à l’association organisatrice de la pétition en faveur de ce résistant tibétain. Soyons clair, car pas plus en Chine qu’au Tibet, la démocratie, locale ou globale, n’est à l’abri de l’hydre des tendances régressives et autocratiques.

Notes

[1Heureusement le permafrost des hauts plateaux du Tibet est en train de fondre :« Le réchauffement climatique a du bon », s’enjoie un ingénieur chinois dans un documentaire d’infoprop en mandarin


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft