Les Bouffons Anonymes

Nouveau Clip en vu ! ...autour du projet de complexe aquatique à Crest

par Le Collectif des Bouffons Anonymes.
Mis à jour le mardi 17 juillet 2018

Après un premier clip en 2016 « À Crest ça pète les plombs », on revient avec un nouveau clip sur le projet de complexe aquatique à Crest, afin de diffuser et d’informer les habitants quand aux conséquences de ce projet qui pourraient être désastreuses financièrement, écologiquement...

On prévoit de belles vues aériennes de Crest, de la rivière, avec des figurants !!!!
La musique est composée, les paroles sont écrites, il ne reste plus qu’à tourner le clip.

Le tournage aura lieu en août : sacré boulot ! Ensuite, une session de montage, d’étalonnage et enfin de mixage et de mastering du son. Nous pensons que le clip sera mis en ligne fin août-début septembre, vous pourrez alors le visionner à volonté !

On veut faire ça bien ! Alors on vient de lancer une campagne de crowdfunding sur Ulule pour nous aider à financer ce projet. On cherche à obtenir minimum 500€ avant le 27 juillet donc nous allons avoir besoin d’un maximum de soutiens et de partages pour atteindre cet objectif.

On te laisse découvrir plus en détails le projet ici >>> https://fr.ulule.com/les-bouffons-a...

N’hésite pas à soutenir notre initiative (on propose des contreparties en échange des contributions !) et à partager le lien de notre collecte autour de toi, par mail et/ou via les réseaux sociaux.

Mille mercis pour ton soutien. On te tient au courant des avancées cette nouvelle aventure !

- site web Les Bouffons Anonymes

Le Bouffon Masqué - À CREST ÇA PÈTE LES PLOMBS
par Le Collectif des Bouffons Anonymes
https://www.youtube.com/watch?v=DfZ_A9PWXuA

Voir en ligne : Les Bouffons Anonymes


6 Messages

  • Les Bouffons Anonymes Le 23 juillet à 18:52, par Thomas BOULENGER

    Bravo pour ce clip, juste un petit bémol :
    oui pour réclamer la mise au normes de la distribution des eaux mais pourquoi l’opposer à la construction d’un centre aquatique (terme désignant aujourd’hui ce qu’on appelait « piscine municipale » au 20e siècle)
    La menace qu’on nous brandit depuis toujours sur la dette publique qui incomberait aux générations futures est une arnaque pour nous faire avaler des choix financiers qui en réalité ne sont que politiques.

    Il n’y a pas à faire de choix exclusif entre ceci ou cela à cause d’un budget insuffisant, la vrai question est que doit on faire pour améliorer les conditions de vie, la santé des citoyens mais aussi l’épanouissement de toute la jeunesse et des enfants qui n’ont pas accès aux équipements sportifs.

    Les riches s’en foutent de la piscine municipale, ils ont presque tous une piscine privée à domicile ...
    Aujourd’hui qui veut aller à la piscine municipale ? combien coûte en moyenne une petite piscine municipale (ou centre aquatique, c’est kif-kif bourrico) ? Une dépense publique n’a pas vocation à être « rentable » c’est une dépense pour le bien de tous.

    Avez vous donc oublié que dans les année 60-70, ce sont principalement les municipalités communistes qui ont construit des équipements et entre autres, des piscines dans des endroits les plus reculés et les plus pauvres. Avez vous oublié ce que « gauche » veut dire ?

    Ensuite je comprend qu’on peut contester la méthode du tout puissant Mariton, mais le but n’est pas d’empêcher la construction d’un centre aquatique mais bien de faire en sorte que ce projet soit le fruit d’une vrai concertation inter-communale.

    Répondre à ce message

    • Les Bouffons Anonymes Le 24 juillet à 14:42, par Camille Pierrette

      Sur le fond, je pense qu’à notre époque il faut reconsidérer les priorités.
      Le système de cette civilisation industrielle détruit les espèces, les écosystèmes et flingue le climat. On va vers des catastrophes climatiques de plus en plus graves.
      Pour que, peut-être, la vie reste possible sur Terre (en tout cas pour les espèces de plus de 12kg, disait je sais plus quelle étude), on doit donc arrêter au plus vite le système en place.
      Et donc, construire des centres aquatiques n’est pas du tout une priorité, d’autant que ces constructions en rajouteraient dans la production de C02, sont faites de béton, consomment de l’eau, etc.
      A la rigueur, qu’on améliore la piscine municipale découverte actuelle, pourquoi pas. Un pro du secteur a dit qu’avec de l’eau chaude solaire on pourrait prolonger la saison pour un coût modique.

      Le temps des loisirs insouciants, pour les riches comme pour les pauvres, est fini. La survie est prioritaire, à moins d’être totalement irresponsable, ce qui est le cas de la quasi totalité des dirigeants, à commencer par ceux de Crest et de la 3CPS.
      A nous de trouver/développer des loisirs moins gourmands en énergies.

      Par ailleurs, dans la même optique de survie et d’arrêt des gaspillages, on aurait du interdire les piscines privées depuis longtemps. Ce qui d’ailleurs ferait plus de monde dans les piscines publiques, qui seraient moins déficitaires.

      Ensuite, les questions de budget en effet sont moins importantes. Mais quand même : 600.000 € ou 900.000 € de déficit par an à combler, ça fait de l’argent qui n’est pas investi ailleurs, dans l’isolation des maisons et appartements des pauvres par exemple, car dans ces logements les propriétaires laissent étouffer leurs locataires en été, rien ne les contraint. Dans la généralisation de l’eau chaude solaire, des réserves d’eau de pluie, dans les pistes cyclables, dans l’arrêt de l’agriculture industrielle et/ou conventionnelle, etc.

      Répondre à ce message

  • Les Bouffons Anonymes Le 24 juillet à 19:06, par Thomas BOULENGER

    Tout est question de politique et non de budget
    interdire et interdire encore pour priver encore et encore ceux qui consomme le moins en CO2, c’est à dire les pauvres, alors que 60 à 70% des émissions de CO2 viennent de grande multinationales. que les extensions des espèces et de l’écosystème viennent d’une agriculture intensive.

    D’accord pour l’écologie mais SVP ... de gauche
    Alors la solution pour sauver la planète c’est de priver les pauvres, pendant que le riches continueront à se gaver sans que personne ne les empêche puisqu’ils tiennent et tiendront toujours les cordons de la bourse ?

    Pas d’écologie possible sans avoir au préalable confisqué le capital dans le but de servir l’intérêt général. Ceux qui consomme déjà 3 fois rien et pensent à mutualiser les ressources justement en créant des biens communs ne sont pas dans le tord, bien au contraire. Déjà qu’ils vivent avec peu, on ne va pas en plus leur imposer un mode de vie drastique pendant qu’on baisse la queue par impuissance devant les puissants ...

    Avec la concertation dont je parlai, les meilleures solutions seront trouvées (comme celles que tu proposes Camille), avec la décision d’un chef ou d’un seul clan on ne fera que continuer ce bazar absurde qui nous conduit tous vers le mur ...

    Donc le message n’est pas « pas de piscine collective » mais « une piscine commune qui répond aux exigences écologiques »
    Mais surtout SVP laisser tomber ce baratin de problème budgétaire pendant que les revenus du capital sont passés de 10 à 40% en l’espace de 20 ans !!!

    Répondre à ce message

    • Les Bouffons Anonymes Le 24 juillet à 22:29, par Camille Pierrette

      Là où on est 100% d’accord, c’est qu’il faut un vrai débat inter-communale, avec tous les chiffres et enjeux, une vraie concertation, pour ce genre de projet. Et que ce soit les habitant.e.s qui décident, pas un clan d’élu.e.s ou autre.

      C’est pas exact que je ne pense pas aux pauvres dans mes suggestions et veut les priver au nom des problèmes écologiques en effet provoqués surtout par les riches et par le capitalisme qui spolie les pauvres, puisque je propose d’améliorer la piscine municipale actuelle, d’affecter l’argent non dépensée dans le projet nautique Mariton (et d’autres fonds supplémentaires tant qu’on y est, car comme vous dites avec raison, les revenus du capital et de la spéculation ne cessent d’augmenter) à des projets qui aident les pauvres (là aussi, à eux de les déterminer en réalité, après débat etc.)

      Pour faire tout ça, il faudrait entre autres stopper l’actuel projet aquatique, et virer le clan Mariton et autres élu.e.s similaires.

      D’autre part, n’oublions pas que les tarifs de ce type de centre aquatique sont toujours plus élevées que ceux des piscines plus « basiques ». Et on ne sait pas au juste s’il y aura des tarifs réduits pour les plus pauvres... Le risque c’est en fait qu’une partie des pauvres n’aillent pas (ceux qui ne seront pas « assez » pauvres pour bénéficier des tarifs réduits), ou pas souvent, au méga centre aquatique ! J’ai entendu ça pour le centre aquatique de Tain.

      Répondre à ce message

      • Les Bouffons Anonymes Le 25 juillet à 22:14, par Thomas BOULENGER

        Au sujet de qui est principalement responsable des problèmes écologiques qui menacent la viabilité sur terre, ici des propos éclairant plus précis que les miens à la 42e minute : https://youtu.be/T7pJin6rnwA?t=42m0s

        Ensuite pour beaucoup nager n’est pas qu’un passe temps d’insouciance : apprendre à nager n’est pas anodin, une amie qui a des problème de polyarthrite rhumatoïde ne peut faire aucune autre activité physique que la natation, je vais souvent à la piscine (surtout l’hiver, l’été je nage dans la Drôme ou des lac interdits ;-) et je vois beaucoup de gens qui y vont pour leur santé ...

        Au sujet du coût des piscines, je me suis renseigné, le minimum pour une construction c’est environ 8 à 9 millions (bassin de 25 mètres, avec bassin pour enfant plus pataugeoire) , la restauration d’une piscine peut aller jusqu’à 6 million, l’entretien va de 400 à 600 mille € par an. La cours des compte a sorti un rapport préconisant la diversification des activités nautiques pour améliorer l’attractivité (à mon avis c’est très discutable ...), mais aussi (et le je suis en accord à 100%) il préconise la réalisation en inter-communalité.

        Dans ce projet beaucoup se fourvoient à cause d’une terminologie trompeuse, aujourd’hui on ne parle quasiment plus de « piscine municipale » mais de « centre aquatique » du fait qu’on a maintenant systématiquement un ensemble de bassins afin de donner accès aux enfants de moins de 3 ans, de plus de 3 ans et aux adultes.

        Le projet du centre aquatique de Crest a aujourd’hui les pieds dans l’eau, on ne sait pas très bien de quoi il en ressort exactement. Mariton est largement responsable de ce fiasco

        les quelques sources pour étayer mes propos ...
        https://www.ccomptes.fr/sites/defau...
        http://www.natationpourtous.com/for...
        http://france3-regions.francetvinfo...

        Répondre à ce message

        • Les Bouffons Anonymes Le 30 juillet à 19:23, par Camille Pierrette

          Les chiffres de construction et réhabilitation peuvent se discuter, tout dépend de ce que l’on fait.
          Ce qui est prévu à Crest, ce n’est pas juste une piscine couverte, il y a aussi un grand bassin extérieur et divers aménagements. Avec la volonté de favoriser le tourisme.

          Pour moi, même si on avait un budget illimité (permettant aussi des pris d’entrée bas), il y a autre chose à faire qu’un centre aquatique, car la consommation d’énergie et le coût écologique de construction est trop important, à notre époque on ne peut plus se permettre ça, l’énergie et l’argent sont à mettre ailleurs.
          Mais pourquoi pas réhabiliter la piscine découverte actuelle (des panneaux solaires permettraient de prolonger la saison).
          Et, si besoin, on pourrait créer une petite piscine couverte (ou couvrir l’actuelle) pour usage thérapeutique.
          Dans tous les cas, un vrai débat public, incluant les enjeux de notre temps, devrait avoir lieu, pour que les habitant.e.s choisissent. Ce qui hélas n’a pas été du tout le cas.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft