Le film Joker : une impressionnante métaphore des insurrections et guerres de classe, à voir !

Hollywood gilet-jauné, une analyse de ACTA

par Camille Z.
Mis à jour le lundi 21 octobre 2019

ACTA nous livre une très bonne analyse du film JOKER, que je vous invite à voir, il passe encore à l’Eden à Crest :

Hollywood gilet-jauné, par ACTA

Avant même sa sortie en salles, Joker, le nouveau film de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix, a suscité un déchaînement de réactions, de polémiques et de lectures diamétralement opposées. Qu’une telle superproduction hollywoodienne, primée par un Lion d’Or à la Mostra de Venise et battant des records au box-office, puisse provoquer des positionnements idéologiques aussi contradictoires, que le FBI lui-même s’inquiète des conséquences possibles de ce film au point de conduire le gouvernement américain à placer les militaires en état d’alerte, tout cela impose de considérer que Joker nous dit quelque chose de notre monde – et de son renversement possible.
Nous avons donc décidé d’aller nous forger notre propre conviction.

- suite de l’article de ACTA

Mon commentaire

l’interprétation est excellente, l’ambiance, la photographie et la musique sont à couper le souffle

J’ai vu et apprécié aussi ce film.
D’abord, l’interprétation est excellente, l’ambiance, la photographie et la musique sont à couper le souffle.
Ensuite, ce film est en effet original, il ne suit pas les codes habituels.
Il montre de manière crue ce qui se passe partout dans le monde. Face à des systèmes politico-médiatico-économiques verrouillés, cruels, brutaux, cyniques, menteurs, manipulateurs, la colère monte chez les opprimé.e.s, et un jour elle explose.

Les puissants « oublient » vite que c’est leurs brutalités, leurs corruptions, leur fermeture, leur tyrannie qui crée les irruptions d’émeutes et de vengeances

Les classes dirigeantes et leurs merdias hurlent alors à la violence, à l’inconvenance, appellent au pacifisme et aux respects des lois. Les puissants « oublient » vite que c’est leurs brutalités, leurs corruptions, leur fermeture, leur tyrannie qui crée les légitimes et libératrices irruptions d’émeutes et de vengeances, ils en sont complètement responsables, les horreurs qu’ils ont créé et défendues leur reviennent en pleine poire comme un boomerang mortel.
Les seuls responsables de ces violences insurrectionnelles sont les classes dirigeantes et leurs alliés.

- Et c’est bien ce qu’on voit s’intensifier dans différents pays à présent, voir LE MONDE ENTIER VEUT LA CHUTE DUGIME.
On peut le déplorer ou pas, on peut préférer des solutions négociées dans des processus démocratiques, mais force est de constater que l’intransigeance extrémiste des régimes en place (le régime Macron en est un bon exemple en France) et la destructivité de leur système capitaliste et industriel totalitaire ne peut qu’entraîner des insurrections. De plus, il n’existe que des simulacres de démocratie, noyées dans le bureaucratisme froid des Etats et l’hégémonie tentaculaire des lobbies capitalistes, donc des solutions négociées autres que des marchés de dupe et des réformettes sont impossibles. Une destitution complète du système et de ses institutions, un démantèlement préalable de la puissance capitaliste sont nécessaires pour entrevoir entre chose que la répétition des dominations et désastres, pour détruire le Pouvoir et construire notre puissance d’agir collective et solidaire.

Les personnes ne faisant pas partie des classes dirigeantes qui s’offusquent ou sont choquées par les émeutes insurrectionnelles feraient mieux de considérer trois choses  :

  • N’ont-elles pas trop soutenue activement ou passivement les régimes autoritaires et inégalitaires en place ?
  • Ont-elles soutenue activement les mouvements contestataires cherchant à obtenir des changements radicaux par des voies moins « violentes » ?
  • Les violences révolutionnaires ne sont rien par rapport aux brutalités permanentes et tout azimut générées par les régimes autoritaires et le système capitaliste, des brutalités qui mèneront à une planète inhabitable si on laisse la civilisation industrielle continuer son carnage.
une rage suffisamment ancrée pour destituer jusqu’au bout tous les avatars du Pouvoir

Les personnes qui ont soutenu ou laissé faire les régimes autoritaires pro-capitalistes sont donc aussi responsables des explosions émeutières qui les dérangent à présent.
Je les invite donc à reconsidérer la situation, et à prêter main forte aux contestataires pour que les insurrections ne dégénèrent pas en guerre civile stérile, ou soient écrasées par de nouveaux fascismes.

Il ne reste qu’à souhaiter que les émeutes ne soient pas que des feux de paille, et que la rage soient suffisamment ancrée pour destituer jusqu’au bout tous les avatars du Pouvoir, suffisamment lucide pour interdire toute édulcoration et récupération, et que les insurgé.e. prennent le temps de co-construire des sociétés soutenables qui empêcheront tout retour en arrière.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft