La 3CPS va dilapider 360.000 € juste pour voir ?!

L’entêtement irresponsable pour l’actuel projet de Centre Aquatique se confirme

par Les Potins de la Vallée.
Mis à jour le mardi 26 décembre 2017

A la réunion 3CPS du 14 décembre, les élus (notamment ceux de Crest chapeautés par le Baron) meneurs de l’actuel projet de centre aquatique ont décidé de gaspiller 360.000 € de plus juste pour des études plus approfondies sur le projet, notamment financières, et réétudier le projet ensuite.
Ce ne sont pas les scrupules qui les étouffent quand il s’agit de dépenser notre argent pour imposer leurs lubies archaïques.

Cette énorme dépense supplémentaire est inutile car on n’a pas besoin d’études plus approfondies

Cette énorme dépense supplémentaire est inutile car on n’a pas besoin d’études plus approfondies (menées de surcroît par des cabinets toujours plus ou moins complaisants) pour savoir que l’actuel projet est foireux.
Déjà, sur le fond, il est en complète contradiction avec les nécessaires adaptations au changement climatique qui vient, ainsi qu’aux urgentes nécessités de diminuer drastiquement nos empreintes carbones.
Ensuite, avec les centres aquatiques et piscines couvertes qui fleurissent au sud de Valence, et notamment l’énorme complexe « aqualudique » prévu à Valence L’Epervière pour 2019, le déficit annuel prévu, déjà énorme avec au moins 600.000 € avoués, devra être revu encore à la hausse.
Et les élus voudraient qu’on leur fasse confiance, comme ça, sur leur bonne mine, sur leurs soit-disant bonnes intentions, sur des études biaisées et incomplètes menées par leurs « obligés » !
Avec de tels charges, on peut craindre que le centre aquatique prévu à Crest ferme au bout de quelques années.
Mais une friche industrielle de plus ce n’est pas grave, les entreprises constructrices auront fait leur beurre, les élus leur business électoraliste à nos frais et les cabinets d’étude auront touché le jackpot !

L’art de l’enfumage par des dépenses auto-justificatrices !

En fait, les élus acharnés à nous imposer ce projet de centre aquatique mentent quand ils disent que le projet sera remis sur la sellette au regard des études approfondies (à 360.000 € !). En effet, ils n’ont aucune intention de faire machine arrière ou de modifier quoi que ce soit de substantiel.
De plus, une fois les 360.000 € dépensés, même si par extraordinaire les études n’étaient pas très favorables, ils diront bien sûr qu’ils ne peuvent plus revenir en arrière maintenant qu’ils y ont mis autant d’argent.
L’art de l’enfumage en grand par des dépenses auto-justificatrices !

Hélas, vue l’apathie et la résignation générale, quand ce n’est pas l’assentiment à cette fuite en avant autodestructrice, peu de personnes s’alarment vraiment de ces aberrations, un boulevard leur est donc ouvert.

Il faut dire aussi qu’on ne vit pas dans une démocratie, que les élus ont légalement tout pouvoir, et que l’information transparente et éclairée n’est pas leur fort.
Il ne nous reste donc plus qu’à être nombreux, déterminés et organisés pour pousser à des changements radicaux à tous les niveaux.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft