L’aube existe

Poème court

par David Myriam.
Mis à jour le mercredi 31 janvier 2018

Le compte à rebours a commencé
les jours sont comptés
les nuits s’allongent
tout le monde s’enfuit dans le noir
ne plus rien voir
même pas en songe
Les jours sont maintenant décomptés
et rien n’a pourtant commencé
Tout le monde s’allonge
se coule dans de vagues espoirs
toujours rien à espérer
de cette humanité déjantée
Nos jours sont comptés
la nuit s’avance dans les décombres
on se laisse manger par notre ombre
Pourtant, après le soir
au bout du tunnel noir
des chants se réveillent
après la nuit
la lumière prend forme
l’aube existe
il suffit de voir
de se laisser brûler les yeux
de laisser fondre le cœur
lentement
telle une pile atomique
dans l’aube irradiante
telles les radiations mutantes
d’une lumière fantastique.

David Myriam - 2005

- Et n’oubliez-pas, vendredi 2 février à Crest à partir de 19h : la 2e nuit de la poésie


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft