Je m’empoisonne, tu t’empoisonnes, il s’empoisonne

par auteur2.
Mis à jour le vendredi 16 février 2018

Première phase : quelqu’un émet l’hypothèse qu’un produit est nocif.

Deuxième phase : Il essaie de monter un dossier mais il ne peut pas s’appuyer sur la recherche publique car il y en a de moins en moins.

Troisième phase : Les lobbys industriels bloquent le dossier

Quatrième phase : La nocivité du produit est reconnue.

Cinquième phase : Le législateur demande quel produit de remplacement utiliser.

Sixième phase : On ne sait pas quoi proposer puisqu’il n’y a pas assez de recherche publique.

Septième phase : Les lobbys expliquent que c’est impossible de changer de produit
(menace de chômage car concurrence internationale bla bla bla ...) et personne pour leur répondre puisqu’il n’y a pas assez de recherche publique.

Huitième phase : Le législateur vote tout un tas d’exemptions donc il n’y a eu que peu de progrès réalisés depuis la phase 1.

Moralité : Il faut développer la recherche publique donc supprimer le capitalisme pour que ce soit le citoyen qui soit au centre du système et pas l’argent.

Un exemple est le moteur diesel pour lequel on a dénoncé les grosses particules et au final on a des particules fines qui sont aussi dangereuses, plus des tricheries des constructeurs au niveau international.

N’hésitez pas à donner d’autres exemples en commentaires.


1 Message

  • Je m’empoisonne, tu t’empoisonnes, il s’empoisonne Le 16 février à 10:02, par Etienne Maillet

    Que la recherche soit publique n’est nullement une garantie : la NASA est publique. L’Urss entretenait un vaste système de recherche publique. La Chine, aujourd’hui, fournit un vaste effort de recherche, essentiellement publique, pour le pire, dans la direction de la manipulation du vivant et du transhumanisme, notamment.
    Le cœur de la question est le contrôle démocratique des orientations de la recherche. Il n’y aura de recherche collectivement profitable que pour autant qu’il y aura démocratie, démocratie réelle et non nominale, nominale comme celles que l’on trouve aujourd’hui en République démocratique de Corée (partie nord de la péninsule), aux USA ou en France !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft