« Halloween » 2018

Quarante ans plus tard… il revient !

par Melvyn.
Mis à jour le samedi 10 novembre 2018

Critique du film Halloween de David Gordon Green

« Halloween » 2018 : Quarante ans plus tard… il revient !

J’ai eu récemment l’occasion d’aller voir « Halloween » réalisé par David Gordon Green, le remake/suite d’Halloween premier du nom de John Carpenter sorti en 1978. Alors qu’on ne pensait plus jamais revoir le célèbre tueur en série Michael Myers sur grand écran, le voilà de retour quarante ans plus tard pour notre plus grand plaisir, mais alors ce film ça donne quoi ?
Autant être honnête, je suis un grand fan de la saga Halloween, j’en attendait donc énormément de ce film, et je dois dire que je ne suis en rien déçu. Dès ma sortie de la salle, je n’avais qu’une seule envie : retourner voir le film une seconde fois.
Tout d’abord, quel plaisir de revoir Jamie Lee Curtis dans le rôle de Laurie Strode. Rappelons que c’est ce rôle qui a lancé sa carrière d’actrice quarante ans plus tôt, à la différence que Laurie n’est plus cette jeune adolescente sans défense et terrorisée, c’est une Laurie Strode prête à affronter sa plus grande peur, une femme forte marquée et en quête de vengeance que nous rencontrons ici, marquée à jamais par cette nuit d’Halloween 1978.
Ce film marque également le retour du « Big John » John Carpenter en tant que producteur délégué, et cela se ressent dans l’ambiance générale du film. Si vous êtes un nostalgique de la première heure alors vous serez aussi enthousiaste que je l’ai été dès le début de générique d’introduction du film. La musique de John Carpenter retentit, le titre du film apparait dans la même police d’écriture qu’à l’époque, le tout d’un orange fluorescent qui ravivera les frissons que vous aviez pu avoir devant le film de 1978. Et la cerise sur le gâteau, la même citrouille d’Halloween se rapprochant peu à peu du spectateur… comme si 1978 n’était plus si loin que ça.
Pour résumer le film en quelques lignes, Michael Myers est enfermé depuis 40 dans l’hôpital psychiatrique de Smith’s Grove. Alors que ce dernier doit être transféré dans une autre pension, il réussit à s’échapper et décide de rejoindre la bonne vieille ville d’Haddonfield pour terminer ce qu’il avait commencé quarante ans plus tôt : tuer Laurie Strode. Seulement, cette dernière, devenue depuis tout ce temps mère et grand-mère, est prête à recevoir Michael pour en finir une bonne fois pour toute avec le « Croque-Mitaine ».
Le film se veut être la suite du premier et ne prend donc pas en compte la multitude de suite qui ont suivi tels Halloween 2, 3, 4, 5, 6, les deux remakes de Rob Zombie, Halloween H20 et le mauvais Halloween Résurrection. Cependant nous vous conseillons d’avoir vu le premier film au préalable ne serait-ce que pour comprendre les nombreuses références cachées (ou pas) au premier film.
Si vous vous posez la question « Mais est-ce que ça fait peur ? », clairement oui, ce n’est pas un film tout public, il est interdit aux moins de douze ans et contient de nombreuses scènes sanglantes, gores et pour le moins violentes, Michael Myers oblige. On notera tout de mêmes quelques jumpscares assez prévisibles et classiques, cependant ne vous inquiétez pas, le principal aspect horrifique du film passe par la tension présente dans de nombreuses scènes, de quoi faire accélérer votre rythme cardiaque et vous faire taper du pied au sol.
Le film a connu un immense succès au Box-Office américain, à tel point qu’une suite serait déjà en préparation pour les années à venir. Bien que le scénario soit assez simpliste, on retrouve un Michael Myers encore plus violent, cruel et déterminé que jamais. J’ai personnellement adoré ce film et vous le recommande fortement, cependant le seul bémol que je puisse trouver ne vient pas du film mais de sa cible. Lors de mon visionnage la salle était majoritairement composée de jeunes d’environs dix-huit ans qui ont passé toute la séance à parler très fort, à rigoler, à surjouer un effet de peur pour se faire remarquer et même à applaudir… je suis prêt à parier que les trois quarts n’ont pas vu le premier film, ce qui donne lieu à de magnifiques remarques comme « C’est quoi ce vieux générique ? » ou encore « Mais pourquoi Michael il met ce masque tout pourri ? ». Je vous conseille donc de vous le procurer en DVD/ Blu-ray dès sa sortie pour en profiter au calme chez vous sans devoir supporter le manque de civisme de certaines personnes.
Pour ma part, ce sera tout de même un excellent 18/20 pour Halloween, un excellent hommage à son aîné, à voir absolument… mais après avoir visionné le premier film tout de même.

Bobichon Melvyn


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft