Grand débat public Gilets jaunes en mairie de Crest

le samedi 9 février à 9 h en salle du Conseil

par Auteur d’été.
Mis à jour le dimanche 20 janvier 2019

A l’initiative d’Emmanuel Macron et d’Hervé Mariton, l’hôtel de ville propose la réunion de 45 citoyens tirés au sort pour un temps d’échanges, SANS ELUS MUNICIPAUX.

Cette réunion se déroulera le samedi 9 février à 9 h en salle du Conseil.

Le tirage au sort a été effectué le 19 janvier par voie informatique, selon le procédé employé pour la sélection des jurés d’assises. Les citoyens concernés vont être avertis par courrier.

Les personnes tirées seront libres d’y participer.

Par ailleurs, Herve Mariton propose des rendez-vous individuels pour examiner les desiderata particuliers des uns et des autres.

Une tentative louable.....mais pataude

Il faut saluer dans cette initiative individuelle la reconnaissance explicite de la valeur démocratique du tirage au sort. Toutefois, pour éviter la cacophonie et l’anarchie, il aurait été préférable que l’initiateur ait d’abord fait examiner sa requête par la coordination représentative des Gilets jaunes de Crest, pour évaluation et validation.

Il est regrettable que le tirage au sort se soit apparemment fait en catimini. La démocratie, si elle n’est pas publique, si elle est floue, c’est que cela cache un loup..

On regrette également l’absence des conseillers municipaux, pourtant élus démocratiquement et directement par la population, alors que l’édile n’est lui élu qu’indirectement. Mépris regrettable envers des citoyens et citoyennes élues et dévouées, mépris envers la république, mépris envers la démocratie.

Les jeunes et les forces de l’ordre ostracisées

A regretter également que le mode de désignation choisi, inspiré de la sélection des jurés d’assise, laisse de côté, parfaitement arbitrairement, certaines catégories de citoyens : la jeunesse d’abord, si importante puisqu’elle est le futur, les jurés d’assises devant être âgés de plus de 23 ans. Enfin, la procédure de désignation des jurés d’assises, exclut les fonctionnaires des services de police, de l’administration pénitentiaire ou de la gendarmerie. Pour quelles raisons ces catégorie de citoyens devraient-elle être ostracisées, justement au moment où le pays aspire à la justice et à l’ordre ?

Quoi qu’il en soit, la participation de tous et toutes les démocrates est souhaitable à ce débat, afin de veiller à leur qualité, d’éviter les manipulations, les prises de paroles ex-cathedra par d’éventuelles grandes gueules et s’assurer que les règles de parole démocratiques sont bien respectées.

Venez nombreuses et nombreux pour « échanger vos ressentis » !

P.-S.

Des questions en suspens
Les dispositions régissant le tirage au sort des jurés d’assise->https://www.service-public.fr/parti...] prévoient notamment que «  Les maires de chacune des communes du département dont dépend la cour d’assises établissent d’abord une liste préparatoire. Chacun tire au sort publiquement sur la liste électorale le triple du nombre de noms fixé pour chaque commune. Il enlève ensuite les noms des personnes qui n’auront pas atteint l’âge de 23 ans au cours de l’année civile qui suit, puis avertit par courrier les électeurs qui figurent sur cette liste préparatoire. Enfin, il transmet la liste au greffe de la cour d’assises. »

Ces dispositions ont-elles été bien respectées, notamment en ce qui concerne la publicité du tirage au sort ?


1 Message

  • Grand débat public Gilets jaunes en mairie de Crest Le 22 janvier à 15:56, par Camille Pierrette

    A Crest, le tyran local Mariton, futur ex maire, veut faire croire qu’il est plus malin et plus original que les larbins LREM, il a organisé un « débat » le 8 février avec des habitant.e.s tirés au sort. Quelle audace !
    Les débatteurs discuteront toujours dans le vide et leurs productions CONSULTATIVES seront toujours soumises au bon vouloir du prince de l’Elysée, mais, hourra quelle joie, ces débatteurs de l’inutile auront été tirés au sort, quelle chance, quelle avancée sociale et politique !

    Améliorer la forme du débat ou expérimenter de nouvelles formules ne sert qu’à enfumer davantage vu que l’essentiel, le pouvoir, les choix démocratiques, échappent toujours totalement aux français, qui eux restent dans l’impuissance politique et économique, sous la domination des tyrans, du capitalisme et des lobbies.
    - La grève générale illimitée, encouragée depuis quelques semaines par divers groupes de Gilets jaunes sur internet, reste un très bon moyen pour mettre un grand coup de pied dans la fourmilière permettant d’appuyer l’impératif de changements structurels.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft