Ecocide, catastrophes climatiques, effondrements : Soirée projection-débat à Crest, pour s’informer et agir

Résistances et alternatives à la destruction de notre seule et unique planète vivante - 19 oct

par Les Indiens du Futur.
Mis à jour le jeudi 20 septembre 2018

Catastrophes climatiques, hausse des températures, extermination accélérée des espèces, violences du système économique contre les humains et les écosystèmes, effondrements des sociétés industrielles, sols rendus infertiles, inégalités croissantes, etc., etc, etc.

Manger bio et local ne suffira pas - agissons pour que la planète reste vivable !

Protester sur Facebook ou marcher dans les rues, rouler à vélo ou trier ses déchets, signer des pétitions ou réclamer des énergies « renouvelables » sera très loin de suffire pour arrêter l’écocide et la catastrophe climatique en cours, et pour empêcher les destructions à venir.

Soirée projection-débat

Affiche soirée projection débat 19 oct Crest - s'informer et agir pour que la planète reste vivable {JPEG}
vendredi 19 oct. 2018 à CREST
Salle des Acacias (au dessus Place des Moulins, au dessus du Temple)

- Accueil : dès 18h30
avec livres, brochures, mini-exposition artistique, etc.

- 19h30 : Projection / débat
avec courtes vidéos et débats en 3 parties :

  1. Résister vraiment pour stopper la machine à tout détruire
  2. Informer/sensibiliser sur la situation (écologique, climatique, politique et sociale) et sur les moyens efficaces d’actions
  3. Multiplier les lieux et territoires autonomes, résilients et soutenables (permaculture, low tech, production et démocratie locale, sortie du capitalisme...)

- Pour bien préparer la soirée, vous pouvez consulter ces documents, vidéos et références utiles.

Organisons dès à présent des actions dans ces 3 domaines

Si vous souhaitez aider à la promotion de cette soirée, ou d’ores et déjà réfléchir et préparer des actions à mener ensemble localement, contactez-nous.

- Affiche à diffuser autour de vous

Signer des pétitions ne suffira pas - agissons pour que la planète reste vivable !

  • Sachant que les émissions de CO2 continuent d’augmenter.
  • Sachant que les animaux et les espèces continuent d’être détruits.
  • Sachant que les sols vivants, les forêts, les rivières sont de plus en plus polluées et détruits.
  • Sachant que cette civilisation industrielle, le capitalisme et son monde sont responsables de tout ça.
  • Sachant que les Etats et les lobbies ne veulent pas arrêter la civilisation industrielle, et veulent au contraire continuer le capitalisme et la Croissance, tout en réprimant violemment les résistances et alternatives.
  • Sachant que les gouvernements sont toujours aussi loin de la démocratie réelle, même en France et dans les autres pays à régime électoral représentatif.
  • Sachant que les énergies renouvelables et le capitalisme « vert » n’arrêteront pas la machine à détruire, car des matières premières seront toujours extraites, et les économies faites permettront plus de Croissance et de consommation ailleurs.
  • Sachant que les petits éco-gestes individuels sont ridicules par rapport à l’ampleur du problème.
  • Sachant que si on laisse le système actuel perdurer plus longtemps, les destructions écologiques et les catastrophes climatiques (induites notamment par les gaz à effet de serre, avec possibilité de +6°C, voire pire) rendront la planète invivable, et qu’alors la plupart des êtres vivants, dont notre espèce, seront anéantis.
  • Sachant que plus on laisse le système en place continuer, plus les risques d’emballement auto-alimenté et catastrophique du climat augmentent.
  • Sachant que la catastrophe est déjà en cours, pour des millions d’humains et d’innombrables animaux et végétaux, et que plus on la laisse durer, plus les destructions seront graves et plus les possibilités de survivre seront difficiles.
  • Sachant que seuls des mouvements collectifs organisés peuvent à la fois stopper le système en place, et préparer des sociétés soutenables, basées sur des productions et démocraties locales (réelles), sur des low tech et la permaculture, et autres pratiques non écocidaires respectueuses des droits des peuples.
  • Sachant que les gouvernements et les lobbies industriels feront tout pour retarder l’effondrement inéluctable (mais souhaitable et malgré tout bénéfique, salutaire) de cette civilisation industrielle.

Sachant tout cela, et bien d’autres choses encore : on fait quoi ??!
- Pour en discuter, et surtout pour agir, RDV le 19 oct.

Affiche soirée projection débat 19 oct Crest - s’informer et agir pour que la planète reste vivable

Collectif « Les Indiens du Futur »


4 Messages

  • Ecocide, catastrophes climatiques, effondrements : Soirée projection-débat à Crest, pour s’informer et agir Le 14 septembre à 19:57, par Virago

    Bonjour

    Il y avait déjà le « groupe autonomie Crest » qui avait le même programme !!!
    Quand on voit le coté « violent » et « anti-mecs »de la « résistance au vert profond » on peut prévoir un troisième groupe avec le même programme mais moins « violent » et moins « féministe ».
    3 groupes à Crest, on peut imaginer ce que cela va donner au niveau national.

    Répondre à ce message

  • Ecocide, catastrophes climatiques, effondrements : Soirée projection-débat à Crest, pour s’informer et agir Le 16 septembre à 21:39, par Les Indiens du Futur

    Lire aussi : « « Changer de système ne passera pas par votre caddie » »

    Si nous continuons comme ça, la planète sur laquelle nous vivons sera en grande partie inhabitable. Si je vous dis que j’ai l’idée révolutionnaire de transformer le monde pour le rendre inhabitable, vous me répondrez qu’il faudrait que j’évite de faire ça. Le problème, c’est que si je vous dis que j’ai l’idée révolutionnaire de se détourner du capitalisme pour vivre mieux qu’aujourd’hui, vous me diriez la même chose. On choisit sa révolution. Soit on essaye de maintenir les choses comme elles sont, avec leur cortège d’exploitation, de racisme et de sexisme, la sixième extinction de masse, et la transformation écologique pour prétendre que tout va bien se passer. Soit on accueille le changement à venir, et on tente de s’y connecter.

    Répondre à ce message

  • Ecocide, catastrophes climatiques, effondrements : Soirée projection-débat à Crest, pour s’informer et agir Le 17 septembre à 09:03, par Virago

    Bonjour

    Quand le capitalisme est bien campé sur ses 2 jambes, vous n’avez aucune possibilité de le faire tomber.Il faut attendre qu’il soit en déséquilibre sur une jambe pour lui donner la petite impulsion qui va le faire tomber.Concrètement cela veut dire :
    - S’investir à fond dans l’étude du système capitaliste pour savoir le mieux possible quand va arriver la prochaine crise.
    - mettre en place dés à présent un dispositif qui peut être mis en route très rapidement et qui est totalement indépendant des conditions extérieures pour réaliser les actions qui vont amplifier la crise.Dans un sens bloquer des informations.Dans l’autre sens envoyer des informations qui vont amplifier la panique. Bloquer les systèmes de communication de certains décideurs économiques. Agir concrètement sur certains éléments ; par exemple couper l’alimentation électrique de certains centres informatiques internet.
    Le problème c’est que tout cela c’est du vrai boulot et c’est du long terme et donc vous n’allez pas le faire parce que c’est pas fun.

    Répondre à ce message

    • Ecocide, catastrophes climatiques, effondrements : Soirée projection-débat à Crest, pour s’informer et agir Le 17 septembre à 13:58, par Les Indiens du Futur

      Les collapsologues indiquent la possibilité d’effondrements proches, de crises financières sans doute en premier.
      C’est assez juste en effet qu’il faudra profiter de la prochaine « crise » du capitalisme, et donc qu’il faut s’y préparer.
      C’est bien l’objet entre autre de cette soirée débat, avec aussi le volet alternatives locales pour la production.

      Sinon, il y a toute chance que ce groupe fasse partie du Réseau Autonomie Crest, ou en tout cas soit en lien avec.

      DGR n’est pas « anti-mecs », être féministe et contre le patriarcat ne veut pas dire forcément d’être « anti-mecs ».
      L’idée est de faire diverses choses avec le même objectif général (arrêter la Croissance, stopper la civilisation industrielle, arrêter et remplacer le capitalisme), et plein de sortes d’actions sont possibles dans le cadre de cet objectif, pour tout le monde, pas seulement des actions très radicales d’action directe.
      Plein d’autres choses moins difficiles/dangereuses sont possibles, ex : dons d’argent et de matériel, mise à disposition de lieux, communication, aide matériel, manifestations... Et il y a tout le volet de mise en place d’alternatives locales soutenables et démocratiques qui est aussi possible pour tout le monde.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft